Ma mère avait raison

Couverture du livre « Ma mère avait raison » de Alexandre Jardin aux éditions Grasset Et Fasquelle
Résumé:

Sans le doute le livre le plus drôle et le plus déchirant d'Alexandre Jardin. Celui caché derrière tous ceux qu'il a déjà consacrés à sa famille ; celui qui révèle la pièce maitresse : sa mère. Après le clan bizarre et merveilleux ( Le roman des Jardin ), le grand-père sombre ( Des gens très... Voir plus

Sans le doute le livre le plus drôle et le plus déchirant d'Alexandre Jardin. Celui caché derrière tous ceux qu'il a déjà consacrés à sa famille ; celui qui révèle la pièce maitresse : sa mère. Après le clan bizarre et merveilleux ( Le roman des Jardin ), le grand-père sombre ( Des gens très bien ), le père fantasque qui ignorait la peur ( Le Zubial), voici le portrait d'une femme qui s'autorisa à être entièrement elle-même.
Car la mère d'Alexandre Jardin est le contraire de notre époque éprise de règles, de politiquement correct, de précautions : c'est l'antidote absolu de notre siècle timoré. Elle ose tout. Le monde la jugera, aimera son courage, la détestera, l'enviera, l'imitera, en rira, en parlera. Elle est dans les yeux de son fils l'héroïne-née, la tisseuse d'aventures, l'inspiratrice des hommes, la source jaillissante de mille questions, elle est le roman même.
Un roman qui questionne, affole, vivifie et rejoint la joie du fils. Mais la touche de chagrin l'emporte au début comme à la fin car la magicienne n'est pas éternelle. Alexandre Jardin nous livre le texte qu'il aurait écrit après sa mort, en forme d'adieu. Certaines femmes ne devraient pas mourir. Par ce livre écrit en totale liberté, sa légende survivra.

Donner votre avis

Articles (1)

Avis (3)

  • Je remercie Netgalley et les éditions Grasset de m'avoir offert l'opportunité de découvrir le dernier roman d'Alexandre Jardin.

    La courte (216 pages) mais intense confession intimiste d'Alexandre Jardin représente tout ce qu'il n'a pas su dire à sa mère (toujours en vie), fantasque et...
    Voir plus

    Je remercie Netgalley et les éditions Grasset de m'avoir offert l'opportunité de découvrir le dernier roman d'Alexandre Jardin.

    La courte (216 pages) mais intense confession intimiste d'Alexandre Jardin représente tout ce qu'il n'a pas su dire à sa mère (toujours en vie), fantasque et libérée.

    Au fil des pages, on y découvre des anecdotes familiales sur plusieurs générations. Ne connaissant pas la biographie d'Alexandre Jardin, j'ai totalement découvert son itinéraire de vie. A de nombreuses reprises, j'ai eu l'impression que sa famille et lui avaient vécu plusieurs vies en une seule (tel l'arrière-grand-père qui était en compagnie de Jean Jaurès lors de l'attentat au café du Croissant - le grand-père, directeur de cabinet de Laval, lors de la rafle du Vel’ D’Hiv’ – les amants Claude Sautet ou Pierre Caro, ce dernier ayant patienté plus de trente ans avant de pouvoir épouser sa bien-aimée,...).

    Hurlant l'amour qu'il porte à sa truculente mère (Stéphane, Fanou pour les intimes), l'écrivain décide de le faire tant qu'elle est encore de ce monde (81 ans à l'écriture du livre), tout en ne sachant pas si elle lira un jour cette lettre de confessions.

    J'avoue, qu'à certains moments, j'ai eu l'impression que le caractère totalement libéré de sa mère, a dû faire grandir l'auteur, celui-ci se faisant seul, mis de côté par sa mère qu'il admire pourtant tant alors qu'elle préférait vivre sa vie à 100%, pour elle et elle seule. Même si d'un côté, on ne peut être qu'admiratif par cette flamboyante, on se rend aussi vite compte du caractère "égoïste" de cette avant-gardiste.

    Cet ode à l’amour maternel m’a permis de révéler une part d’Alexandre Jardin, ce qui m’a donné l’envie de découvrir ses autres écrits auto-biographiques.

    Blog : Musemaniasbooks.blogspot

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Le talent littéraire d'Alexandre Jardin au service d'une cause qui lui est chère : sa mère. Difficile d'émettre un avis objectif sur ce roman/témoignage, qui se résume en un cri d'amour pour une femme extra ordinaire, pleine de contradictions et de vie sans concessions, sans doute très difficile...
    Voir plus

    Le talent littéraire d'Alexandre Jardin au service d'une cause qui lui est chère : sa mère. Difficile d'émettre un avis objectif sur ce roman/témoignage, qui se résume en un cri d'amour pour une femme extra ordinaire, pleine de contradictions et de vie sans concessions, sans doute très difficile pour les enfants de trouver leur place au milieu d'une telle famille. Fanou ne s'encombre pas de morale, ses hommes cohabitent plus ou moins joyeusement, mais font tous partie de la même et grande famille, qu'ils le veuillent ou non, aucun tabou, des règles incroyables, à se demander comment on peut arriver à ce construire avec un tel modèle. Une ode à la liberté, qui aide sans doute à comprendre le personnage fantasque de l'auteur, émouvant, touchant, écorché vif. Un livre à lire et à relire.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Ode à l'amour et à la liberté! Vie incroyable que celle des Jardin! On peut se demander si autant de liberté est bénéfique pour les enfants élevés au milieu. Mais visiblement, Alexandre en est la preuve vivante!

    Ode à l'amour et à la liberté! Vie incroyable que celle des Jardin! On peut se demander si autant de liberté est bénéfique pour les enfants élevés au milieu. Mais visiblement, Alexandre en est la preuve vivante!

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions