Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Lumière

Couverture du livre « Lumière » de Christelle Saiani aux éditions Librinova
  • Date de parution :
  • Editeur : Librinova
  • EAN : 9791026244004
  • Série : (-)
  • Support : Papier
Résumé:

Ambre et Olivier sont voisins : elle se débat dans les difficultés, il a le bonheur insolent, une famille unie, des amis présents. Ce déséquilibre, trop difficile à supporter, devient un véritable point de crispation pour Ambre qui nourrit peu à peu un ressentiment tenace à l'égard de son... Voir plus

Ambre et Olivier sont voisins : elle se débat dans les difficultés, il a le bonheur insolent, une famille unie, des amis présents. Ce déséquilibre, trop difficile à supporter, devient un véritable point de crispation pour Ambre qui nourrit peu à peu un ressentiment tenace à l'égard de son voisin. Un jour, elle s'en prend à lui, pour déverser sa douleur, avant de venir lui présenter ses excuses. Elle découvre alors une faille dans la vie parfaite d'Olivier et le bonheur auquel elle aspire se lie curieusement au destin de cet homme si longtemps détesté...

Donner votre avis

Avis (8)

  • On fait la connaissance d’Ambre qui vient de découvrir le grand amour en la personne de Léo qu’elle a rencontré lors d’une séance de pose chez un peintre. Ambre est sur un nuage et attend Léo qui, de retour d’une mission à l’autre bout du monde, doit l’emmener en week-end. Elle croise une...
    Voir plus

    On fait la connaissance d’Ambre qui vient de découvrir le grand amour en la personne de Léo qu’elle a rencontré lors d’une séance de pose chez un peintre. Ambre est sur un nuage et attend Léo qui, de retour d’une mission à l’autre bout du monde, doit l’emmener en week-end. Elle croise une famille unie et heureuse : un couple qui part en randonnée vers la Montagne Sainte Victoire (coucou à Cézanne au passage !).

    Ambre espère ressembler plus tard à cette famille à qui tout semble réussir. Un SMS arrive : Léo annonce de manière, tout sauf élégante, que tout est fini entre eux. Elle ne comprend pas et il ne donne pas de détails. Elle sombre dans la dépression, anorexie, perte de poids, ne sort plus de son lit, devenant l’ombre d’elle-même et se laisserait mourir si sa mère n’intervenait pas.

    Elle finit par prendre en grippe ses voisins trop gais, et lors de sa première sortie pour aller faire les courses, une crise de panique surgit et elle va rabrouer la seule personne qui tentait de lui venir en aide : Olivier. Elle décide d’aller s’excuser et une nouvelle page s’ouvre devant elle.

    En fait, tout n’est pas si drôle que cela du côté d’Olivier car on lui a diagnostiqué un cancer du poumon et le combat a commencé : chimiothérapie, radiothérapie, et la lutte très inégale entre le crabe et lui. Les traitements ne marchent pas, mais il garde le moral et sa capacité à rester dans la bienveillance et l’amour de l’autre, tout au long du processus, laisse admiratif.

    On a ainsi deux maladies où un jeu morbide avec la mort s’installe, la lente sortie de la dépression avec un espoir au bout et le cancer qui n’en laisse pas beaucoup, mais la mort peut être au bout des deux.

    Peu à peu, Ambre devient amie d’Olivier et de sa famille, et la sérénité, l’amour très fort qui unit cette famille va lui montrer qu’il existe une lumière dans la vie. Olivier essaie de ne garder que les belles choses dans la vie de tous les jours : la cuisine, les odeurs d’huile d’olive, les tomates, la persillade (ou autres), le plaisir de préparer un bon repas à partager avec Naïs à laquelle il est marié depuis seize ans, ses enfants mais aussi les amis du couple qui répondent présent. Ce qui n’est pas toujours le cas de nos jours, où la maladie fait peur et a tendance à faire le vide autour de nous.

    Olivier, c’est l’ami qu’on aimerait tous avoir, sa capacité de résilience et son amour des autres le rendent tellement attachant qu’on aimerait l’aider, nous aussi. Bien sûr, il a ses failles comme tout le monde, il n’a pas revu son père depuis longtemps, celui-ci n’ayant jamais su lui parler, (appelle-moi par mon prénom !) et préférant se réfugier dans le déni.

    Christelle Saïani nous décrit cette lutte contre le cancer, en utilisant les mots, sans se cacher derrière le fameux « longue et douloureuse maladie », ce qui rend les choses plus simples pour tout le monde. Elle réalise un superbe roman, sans pathos, sur des musiques de Bob Marley, de reggae ou autre, et ne laisse pas de côté ceux qui sont plutôt lâches comme Léo dont on connaîtra la suite de l’histoire.

    On n’est pas simplement dans le cocon de l’amitié, car le père d’Olivier et la mère d’Ambre occupe leur place. Ce récit est loin d’être gai, puisqu’on y côtoie la maladie et la mort, l’amour et la passion, mais il est tellement lumineux qu’on en sort plein d’espoir.

    Je retiens aussi la puissance de la montagne Sainte Victoire qu’Olivier aime tant escalader :

    « Ici, la terre est rouge, argileuse, chargée d’oxyde de fer. Elle saigne. Plus haut, renflée dans sa base, la Sainte Victoire, blanche et bleutée, étire son immense colonne vertébrale vers le ciel. »

    J’ai adoré ce roman, qui est le premier de l’auteure, versé quelques larmes, tant les mots sonnent juste, et j’ai émergé de cette lecture, avec le sourire, la lumière au fond des yeux, un comble dans le contexte de morosité qui m’accompagne ces derniers temps. Un livre à lire car c’est un rayon de soleil.

    Un immense merci à Christelle Saïani qui a eu la gentillesse de me permettre de lire ce superbe roman.

    Ainsi qu’à Pyrouette http://pyrouette.canalblog.com/archives/2020/09/20/38544136.html#c86875524

    et Frédéric https://thedude524.com/2020/08/25/litterature-lumiere-de-christelle-saiani/ qui me l’ont fait découvrir…
    https://leslivresdeve.wordpress.com/2020/10/10/lumiere-de-christelle-saiani/

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Dévastée par une dépression consécutive à une blessure sentimentale, Ambre ne supporte plus de voir s'afficher sous ses yeux l'insolent bonheur de ses voisins. Quelle n'est pas sa stupéfaction de découvrir que la bonne humeur de cette famille cache en fait un terrible combat contre la maladie....
    Voir plus

    Dévastée par une dépression consécutive à une blessure sentimentale, Ambre ne supporte plus de voir s'afficher sous ses yeux l'insolent bonheur de ses voisins. Quelle n'est pas sa stupéfaction de découvrir que la bonne humeur de cette famille cache en fait un terrible combat contre la maladie. Une indéfectible amitié, qui contribuera largement à sa reconstruction personnelle, va bientôt lier la jeune femme à ses voisins.

    Cette belle et touchante histoire, habitée de personnages attachants restitués avec sensibilité, se lit d'autant plus agréablement qu'elle est portée par un style fluide et soigné, et par une imprégnation indéniable de l'auteur quant aux sujets évoqués, qu'il s'agisse des phases de la maladie et de l'expérience hospitalière, ou encore de la vie et des conditions de travail sur les chantiers en haute mer. La maladie est ici l'occasion d'une réflexion sur les vrais fondamentaux de l'existence, qui se traduit dans le récit par un recentrage des protagonistes sur leurs valeurs les plus essentielles, définitivement humanistes.

    Malgré son traitement tout à fait réaliste du thème de la maladie et de la mort qui, immanquablement, arrachera des larmes au lecteur, le ton du roman reste globalement optimiste et positif, peut-être un peu trop d’ailleurs : à l’exception d’un seul, tous les personnages sont globalement présentés sous un jour très favorable, dans un cheminement difficile qu’ils effectuent avec un tel courage et de manière si exemplaire que l’ensemble a fini par m’apparaître presque trop romanesque dans sa perfection.

    Quoi qu’il en soit, même si à mes yeux un peu trop idéaliste, ce roman bien écrit et construit sur une sérieuse investigation de ses sujets s’avère une découverte agréable et émouvante, d’une grande sensibilité et d’une profonde humanité. Saluons par ailleurs le geste de l’auteur qui reverse tous ses droits à la Croix Rouge.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Pour un premier roman, je tiens à féliciter Christelle Saïani.

    C'est l'histoire de deux voisins qui par le hasard de la vie vont se rencontrer. L'une n'arrive pas à se remettre d'une rupture, l'autre est malade depuis peu du cancer. Une véritable histoire d'amitié va naître et transformer...
    Voir plus

    Pour un premier roman, je tiens à féliciter Christelle Saïani.

    C'est l'histoire de deux voisins qui par le hasard de la vie vont se rencontrer. L'une n'arrive pas à se remettre d'une rupture, l'autre est malade depuis peu du cancer. Une véritable histoire d'amitié va naître et transformer leur vie.

    Ce livre est une véritable leçon d'humilité qui malgré son sujet grave nous donne l'envie de s'accrocher et de profiter de chaque instants que la vie nous offre.

    L'écrire est fluide et l'ouvrage est très agréable à lire. J'espère sincèrement que cet ouvrage sera repéré par une maison d'édition et que Christelle Saïani pourra nous régaler d'autres de ses romans très prochainement.

    Merci pour cette bouleversante découverte.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Léo l'homme qu'elle aime vient de rompre sans explication, Ambre voit sa vie se briser en éclat. Son voisin Olivier tente courageusement de lutter contre un cancer ; avec Nais la femme d'Olivier, Myriam et Tom ses enfants et tous ses amis, Ambre va apporter sa petite brindille pour construire un...
    Voir plus

    Léo l'homme qu'elle aime vient de rompre sans explication, Ambre voit sa vie se briser en éclat. Son voisin Olivier tente courageusement de lutter contre un cancer ; avec Nais la femme d'Olivier, Myriam et Tom ses enfants et tous ses amis, Ambre va apporter sa petite brindille pour construire un nid douillet pour cet homme dont la vie s'échappe peu à peu.

    Il est bien difficile pour moi de trouver les mots justes pour restituer les émotions ressenties à la lecture du roman de Christelle Saïani. Si vous aimez la littérature, la vraie, la belle, celle qui vous emporte, qui vous bouleverse, loin des livres des écrivains à la mode, si vous souhaitez donner un coup de pouce à ce premier roman autoédité et qui mérite tellement mieux que de rester à l'ombre des mastodontes de l'édition, courrez chez votre libraire pour moins de treize euros vous deviendrez propriétaire d'un petit bijou.

    Ce récit, porté par une si belle écriture sensuelle, tendre et pleine de pudeur, met tous nos sens en éveil, on goûte à la délicieuse gourmandise sucrée des désirs d'une passion naissante, on découvre la beauté de la Sainte Victoire et de la nature environnante ; on touche la douceur d'un regard, on hume les doux parfums de l'enfance, on écoute une marmite qui mijote.

    Un livre lumineux une ode à l'amour, à l'amitié, à la vie tout simplement, un cocon de tendresse dont on ne voudrait pas s'échapper. Il n'y a rien de larmoyant dans ce récit bien au contraire et pourtant vous serez comme moi entièrement retourné.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • En refermant Lumière, ce roman bourré d’émotion et de vie, je reste sans voix. Ça tombe bien puisque j’ai un stylo en main pour parler de ce livre qui remue, je pense, chacun de ses lecteurs, comme cela a été le cas pour moi.

    Dès le début, j’ai bien aimé les changements de point de vue...
    Voir plus

    En refermant Lumière, ce roman bourré d’émotion et de vie, je reste sans voix. Ça tombe bien puisque j’ai un stylo en main pour parler de ce livre qui remue, je pense, chacun de ses lecteurs, comme cela a été le cas pour moi.

    Dès le début, j’ai bien aimé les changements de point de vue puisque Christelle Saïani donne la parole à Ambre, dans son appartement, puis à Olivier sur la montagne Sainte-Victoire (tableau de Paul Cézane ci-contre et photos ci-dessus), ensuite à Léo qui pose des câbles sous-marins entre Inde et Malaisie. Mais, ce qui me frappe et m’enchante tout de suite, c’est la sensualité, l’érotisme se dégageant du texte. L’écriture est soignée, recherchée même avec, parfois, des mots que je dois chercher dans le dictionnaire.
    Très vite, c’est Ambre qui impose sa présence, même si elle est désespérée. Olivier, son voisin est heureux avec Naïs et leurs deux enfants : Myriam et Tom. Hélas, la maladie ronge cet ancien fumeur qui a cessé trop tard la tabagie. Le cancer est là, bien installé mais l’auteure, si elle sait admirablement détailler sa progression inexorable, n’en fait pas trop et sait illuminer Lumière d’amitié et d’amour.
    Les moments délicieux de vie jalonnent le récit avec une place importante pour la cuisine et les relations profondes de confiance et d’estime. Que c’est bon de lire ces recettes et de humer les délicieuses odeurs qui se dégagent en cuisine !
    J’ai apprécié que Christelle Saïani n’oublie pas Léo et fasse aussi une place décisive au père d’Olivier comme à la mètre de Ambre. Ainsi, les générations, malgré des périodes d’incompréhension, voire d’incommunicabilité, réussissent tout de même à se donner l’essentiel : l’amour indispensable dans les périodes difficiles que connaît toute vie.
    Je salue aussi le sens du détail, la précision des descriptions comme celle des portraits dont l’auteure régale son lecteur. Tout cela fait de Lumière un roman agréable à lire, prenant, émouvant et que j’ai trouvé personnellement très enrichissant.

    Chronique illustrée à retouvrer sur : http://notre-jardin-des-livres.over-blog.com/

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Le roman débute avec Ambre. Elle se souvient de sa rencontre avec Léo, ingénieur en robotique sous-marine, il y a quatre mois de cela. C'était chez son ami Guillaume. Ils se sont plu immédiatement. Aujourd'hui, elle attend son retour depuis l'Inde où il est en mission pour lui dire combien elle...
    Voir plus

    Le roman débute avec Ambre. Elle se souvient de sa rencontre avec Léo, ingénieur en robotique sous-marine, il y a quatre mois de cela. C'était chez son ami Guillaume. Ils se sont plu immédiatement. Aujourd'hui, elle attend son retour depuis l'Inde où il est en mission pour lui dire combien elle l'aime !
    Sortant de chez elle, elle croise dans l'entrée ses voisins du rez-de-chaussée, un couple et ses deux enfants équipés pour une journée sportive. Elle ne connait rien de cette famille et pourtant elle pourrait jurer qu'elle respire le bonheur et espère intérieurement leur ressembler plus tard.
    Mais voilà qu'un message de Léo lui parvient : " Je ne viendrai plus. Je te demande pardon. " Incrédule, elle pense à une méprise, mais en reçoit peu de temps après un nouveau : " Je préfère arrêter. Pardon Ambre." Pour Ambre, le monde s'écroule.
    Quant aux voisins, Olivier et Naïs sont ensemble depuis seize ans, ils ont deux enfants Myriam et Tom. Ils forment effectivement une famille très unie, très aimante. Olivier, souffrant d'une toux gênante, a passé divers examens et se rend chez le Dr Colombani en charge de l'unité d'oncologie thoracique, pour les résultats, accompagné de son épouse. Le verdict tombe : il est atteint d'un cancer. Même si la nouvelle est traumatisante, il luttera, mais pas seul, ils lutteront !
    Ambre, traumatisée par la rupture se laisse dépérir et n'est plus que l'ombre d'elle-même.
    La maladie d'Olivier ne régresse pas malgré les changements de traitement. Ambre ne se doute pas une seule seconde de ce que vit celui-ci et a, au contraire un profond ressentiment à son égard et vis à vis de cette famille qui fait la fête avec ses amis (amis venus montrer tout leur soutien à Olivier.
    Lors d'une rencontre fortuite, elle va l'invectiver, puis prise de remords, ira toquer à sa porte pour s'excuser et découvrira la terrible vérité mais aussi quelque chose de merveilleux !.
    C'est à partir de cet instant, de cette rencontre que va commencer, pour moi, la meilleure partie du roman, la plus lumineuse.
    Christelle Saïani raconte de façon sublime, sans jamais tomber dans le pathos, comment l'amour et l'amitié sont des sources de bonheur incommensurables, des aides inestimables permettant de vivre le plus sereinement possible face aux aléas de la vie.
    Le titre du roman Lumière est on ne peut plus adapté pour décrire le rayonnement qui émane de tous ces gens et qui réchauffe les cœurs. Jusqu'en phase terminale, Olivier saura comprendre Ambre qui elle, de son côté accompagne merveilleusement Olivier. Ils ne sont pas seuls, car l'amour de Naïs, la tendresse des enfants et la présence réelle des vrais amis forment un véritable cocon de vie, sans oublier Samuel, le père, dont le face à face avec Olivier est aussi un moment clé du récit.
    Si les thèmes principaux du roman, la maladie et la mort restent sombres, la manière dont l'autrice les a traités est particulièrement bouleversante et devient un bel hymne à la vie et à l'amour ! Une fois commencé, c'est un livre à la grande sobriété qu'on ne lâche plus !
    Je ne peux qu'encourager tout un chacun à lire ce roman à la fois lucide et radieux.
    Un grand merci à Christelle Saïani pour avoir su me faire partager ces instants privilégiés, d'une sensibilité extrême !

    Chronique illustrée à retrouver sur : http://notre-jardin-des-livres.over-blog.com/

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Ambre est amoureuse de Léo. Alors qu’elle l’attend pour partir en week-end, ce dernier lui annonce que leur histoire touche à sa fin, sans aucune explication. Ambre, dans l’incompréhension la plus totale, est dévastée. En plus, elle ne supporte plus Olivier, son voisin qui frime avec son crâne...
    Voir plus

    Ambre est amoureuse de Léo. Alors qu’elle l’attend pour partir en week-end, ce dernier lui annonce que leur histoire touche à sa fin, sans aucune explication. Ambre, dans l’incompréhension la plus totale, est dévastée. En plus, elle ne supporte plus Olivier, son voisin qui frime avec son crâne rasé et qui passe son temps à recevoir des amis pour faire la fête. Ce qu’elle ne sait pas, c’est qu’Olivier est atteint d’un cancer. Après une rencontre des plus froides, Ambre s’excuse auprès de ce voisin qui, finalement, n’est pas comme elle le pensait. Elle entre ainsi dans la famille d’Olivier pour découvrir un véritable rayon de soleil, malgré la maladie. Comment Ambre et Olivier vont-ils apprendre à faire face à cette vie, si triste et joyeuse à la fois ?

    Ce roman est poignant. Des émotions en pagaille se dégagent au fil des pages. Un thème dur, qui peut nous mettre mal à l’aise à certains moments: qui n’a jamais jugé trop hâtivement un voisin ? Sous les masques colorés se trouvent parfois une irrépressible douleur. Au delà d’un récit de vie, et d’un rappel quant à nos petits bonheurs du quotidien qu’il faut savoir apprécier, ce roman est un arc-en-ciel littéraire. Chaque mot est soigneusement choisi, et posé avec délicatesse sur le papier. Un roman qui nous plonge dans la pleine conscience.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • # Rentrée littéraire 2020.

    Quand une jeune écrivaine vous propose la lecture de son premier roman, comment refuser quand c'est gentiment demandé ? Je veux parler de Christelle Saïani avec « Lumière ».

    J'ai accepté car, après quelques échanges bien sympathiques, ce livre a fini par arriver...
    Voir plus

    # Rentrée littéraire 2020.

    Quand une jeune écrivaine vous propose la lecture de son premier roman, comment refuser quand c'est gentiment demandé ? Je veux parler de Christelle Saïani avec « Lumière ».

    J'ai accepté car, après quelques échanges bien sympathiques, ce livre a fini par arriver chez moi. Je l'ai rapidement commencé car on connaît mon amour de la nouveauté, le plaisir de lire des premiers romans qui semblent prometteurs bien que simples, et là, j'avais tout bon :
    Pas de misérabilisme mais de la pudeur devant cette grave maladie touchant Olivier qui garde toujours son humour et la tête haute devant ce « crabe » qui le ronge.

    Roman choral avec, principalement deux personnages, pour commencer : « Elle » (Ambre) et « Lui » (Leo ). Puis vient Olivier, donc trois personnages qui émergent.

    D'autres petits chapitres se rajoutent. Celui intitulé « Lumière » (qui a donné le titre au livre) , est le dernier.

    Dans la préface, Christelle a écrit : « A mon père, mon pilier de soutènement, dont le courage et la pudeur ont forcé mon admiration – à David, mon ami solaire « - ainsi que : « A vous, que je ne connais pas, dont le combat est quotidien. Ce livre vous appartient. »

    En effet, ce livre m'appartient maintenant, pour mon plus grand bonheur. Je l'ai savouré page après page – j'ai été très émue – admirative devant l'amour des mots de l'auteure – sa capacité à nous raconter une telle histoire avec cette douceur et parfois un peu d'humour ce qui n'est pas facile (de la musique aussi...). La lumière est partout dans cet ouvrage, même dans les moments sombres.

    Un ouvrage reçu et lu le soir-même car très prenant au fil des page – un livre lumineux dont j'ai apprécié la couverture (noire) .

    Une bien jolie découverte, malgré le thème de la maladie en toile de fond mais aussi de l'amour.
    #Christelle Saïani, que la #Lumière soit avec vous et qu'elle y demeure avec ce livre paru aux «#Éditions Librinova et un grand merci pour cette lecture. Vous voyez bien que vous avez un ange gardien !

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.