L'odeur des planches

Couverture du livre « L'odeur des planches » de Samira Sedira aux éditions Rouergue
  • Date de parution :
  • Editeur : Rouergue
  • EAN : 9782812604898
  • Série : (-)
  • Support : Papier
Résumé:

Comédienne dans les plus grands théâtres publics, Samira Sedira se retrouve à 44 ans en fins de droit, faute d'engagements, et obligée de faire des ménages pour survivre. Fille de travailleurs immigrés algériens, elle est alors renvoyée brutalement à ses origines sociales, elle qui croyait s'en... Voir plus

Comédienne dans les plus grands théâtres publics, Samira Sedira se retrouve à 44 ans en fins de droit, faute d'engagements, et obligée de faire des ménages pour survivre. Fille de travailleurs immigrés algériens, elle est alors renvoyée brutalement à ses origines sociales, elle qui croyait s'en être échappée.
Dans ce journal du désenchantement, elle croise les fils de sa mémoire familiale, son quotidien de bonne à tout faire et son amour pour le monde du théâtre. Des ombres à la lumière, un premier « roman » très fort.

Donner votre avis

Le courrier des auteurs

Samira Sedira répond à nos questions ! (08/06/2013)

1) Qui êtes-vous ? ! Une foldingue amoureuse de la vie qui n'aime rien tant que se servir des mots pour l'éclairer ! 2) Quel est le thème central de ce livre ? Le «centre» se déplace selon le lecteur. Chacun y trouvera le sien. Pour ma part je dirais que le thème central de mon livre est la réconciliation. 3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ? Pas facile, ça ! Mais bon c'est le jeu. J'en propose une, et puis tout à l'heure, je sais pertinemment que je vais regretter mon choix... bref, je vous livre celle du moment : «Nos mères pouvaient bien vivre dans le passé si ça leur chantait, nous, nous avions encore notre jeunesse pour courir jusqu'à nos rêves. Et puis le sang sur nos genoux finissait toujours par sécher.» 4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ? Un fado. Le fado est un chant populaire urbain du Portugal, ça a signifie «destin». Il est profond, exagérément nostalgique, son côté «sur-joué» me le rend presque amusant. J'aime ces sentiments contradictoires que le Fado m'inspire. 5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ? Très franchement je ne sais pas. Ce qui est merveilleux avec les lecteurs, c'est qu'à chaque fois ils me surprennent. Ils vont toujours vous éclairer sur une partie du texte, ou sur une phrase, ou sur une situation. «Donner un éclairage nouveau». Oui c'est ça. Ils sont forts pour ça. C'est la grande spécialité des lecteurs.

Contenu proposé par lechoixdeslibraires.com

Avis (3)

  • Ce roman raconte l’histoire d’une comédienne au chômage, contrainte de faire des ménages pour gagner sa vie. Fille d’immigrés algériens, elle voit petit à petit apparaître en filigrane, l’ombre de sa mère, qui vivait elle aussi en retrait de la société, invisible aux yeux de ses semblables.
    On...
    Voir plus

    Ce roman raconte l’histoire d’une comédienne au chômage, contrainte de faire des ménages pour gagner sa vie. Fille d’immigrés algériens, elle voit petit à petit apparaître en filigrane, l’ombre de sa mère, qui vivait elle aussi en retrait de la société, invisible aux yeux de ses semblables.
    On est touché par ce récit, qui nous livre les interrogations et les angoisses de la narratrice, sans jamais sombrer dans le pathos : « Suis encore comédienne, ou n’en suis-je plus que l’ombre ? Une comédienne qui ne joue pas peut-elle encore prétendre au titre ? Suis-je suspendue de mes fonctions ou suis-je déjà une autre ? Suis-je devenue ma mère ? Suis-je en sursis, ou bien ai-je pris perpète ? ».
    Un roman fort, qui aborde les thèmes de l’identité, de l’image qu’on a de soi-même et de celle que la société nous renvoie de nous.
    Je le recommande !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Ce livre-là m'a touchée en plein coeur. Samira Sedira aime les mots. Elle connaît ceux qui plongent au plus profond du désespoir comme ceux qui enrobent le monde de lumière. Il y a tant de choses dans si peu de pages ! Une écriture intense, vibrante m'a dit l'absence à soi-même des exilés :...
    Voir plus

    Ce livre-là m'a touchée en plein coeur. Samira Sedira aime les mots. Elle connaît ceux qui plongent au plus profond du désespoir comme ceux qui enrobent le monde de lumière. Il y a tant de choses dans si peu de pages ! Une écriture intense, vibrante m'a dit l'absence à soi-même des exilés : exilée, la mère ; exilée, la fille. La même dignité, le même chagrin qui grignote jusqu'à la plus infime parcelle de l'être. C'est beau, c'est bouleversant, c'est un voyage qui oscille sans cesse entre lumière et ténèbres.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Lechoixdeslibraires.com

    Samira Sedira a même oublié l'odeur des planches qu'elle a pourtant longuement foulées et puissamment respirées. En effet, après une formation de comédienne, elle a joué de nombreux rôles, fréquenté moult salles de théâtre. Et puis, un jour, tout s'arrêta, le rideau tomba et personne ne fut là...
    Voir plus

    Samira Sedira a même oublié l'odeur des planches qu'elle a pourtant longuement foulées et puissamment respirées. En effet, après une formation de comédienne, elle a joué de nombreux rôles, fréquenté moult salles de théâtre. Et puis, un jour, tout s'arrêta, le rideau tomba et personne ne fut là pour le lever. Plus de rôles, plus de travail, plus rien, exclusion, solitude et isolement s'installent progressivement. Sans identité, sa vie se délite. Le chômage, fin de droits, retour au boulot, et elle s'engage comme femme de ménage. Les souvenirs reviennent. L'exil de ses parents, leur sacrifice, son obligation de réussir, sa mère qui ne s'est jamais intégrée, l'impression de revivre son calvaire aujourd'hui avec en plus un sentiment de mépris de soi et de culpabilité face à cet échec qui semble établir que rien ne bouge, seule demeure l'attente, l'attente de dignité, de reconnaissance, de travail, de son pays, du retour... Ce témoignage sincère et direct est sensible, émouvant, intense tant dans l'émotion qu'il suscite que dans la multitude des thèmes abordés (l'exil, le travail et le chômage, les femmes exilées, les enfants d'immigrés, la réussite, le monde du théâtre, le salariat et les petits boulots...).

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions