Littérature et droit, du moyen-âge à la periode baroque : le procès exemplaire

Couverture du livre « Littérature et droit, du moyen-âge à la periode baroque : le procès exemplaire » de Bruno Meniel et Stephan Geonget aux éditions Honore Champion
Résumé:

Au Moyen Âge et à la Renaissance, il n'existe nul cloisonnement entre littérature et droit. Les écrivains empruntent aux juristes leur rhétorique, mais ils s'emparent aussi de leurs interrogations : Montaigne réfléchit sur le statut du témoignage et HenriEstienne sur la notion d'adultère. En... Voir plus

Au Moyen Âge et à la Renaissance, il n'existe nul cloisonnement entre littérature et droit. Les écrivains empruntent aux juristes leur rhétorique, mais ils s'emparent aussi de leurs interrogations : Montaigne réfléchit sur le statut du témoignage et HenriEstienne sur la notion d'adultère. En retour, les juristes font leur miel de la littérature : les prophéties de Merlin sont des pièces essentielles du procès de Jeanne d'Arc, et Jean de Coras rapproche l'affaire Martin Guerre de l'intrigue de l'Amphitryo de Plaute. Centré sur la question de l'exemplarité du procès, cet ouvrage, qui rassemble les contributions d'historiens du droitet de critiques littéraires, se veut une invitation à réfléchir sur le dialogue qui se noue, du Moyen Âge à la période baroque, entre juristes et écrivains, et sur ce qui permet à la littérature de déplacer et de dépasser les questions posées par le droitpositif. Le champ d'investigation a été étendu aux genres littéraires les plus divers, du roman médiéval à la farce, des poèmesépidictiques des Grands Rhétoriqueurs aux canards. L'iconographie elle-même a été prise en compte. En contrepoint, les historien s du droit rappellent que la littérature est une instance critique : elle fait de Toulouse, où se déroulent des procès pour hérésie, une ville "barbare" ; elle raille, chez les hommes de loi, l'usage du jargon ; elle répond aux frustrations qu'engendrent des procédures judicaires telles que le secret de l'instruction, les audiences et les débats à huis-clos. Le procès, qu'il soit h istorique, légendaire ou fictif, matérialise la réalité juridique, mais il engage aussi la pensée sur d'autres voies, comme celles de la politique, de la morale ou de la théologie.

Donner votre avis

Les derniers avis

Ce livre n'a pas encore d'avis. Donnez le vôtre et partagez-le avec la communauté de lecteurs.com

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions