L'institut

Couverture du livre « L'institut » de Stephen King aux éditions Albin Michel
Résumé:

Au coeur de la nuit, à Minneapolis, des intrus pénètrent la maison de Luke Ellis, jeune surdoué de 12 ans, tuent ses parents et le kidnappent.
Luke se réveille à l'Institut, dans une chambre presque semblable à la sienne, sauf qu'elle n'a pas de fenêtre. Dans le couloir, d'autres portes... Voir plus

Au coeur de la nuit, à Minneapolis, des intrus pénètrent la maison de Luke Ellis, jeune surdoué de 12 ans, tuent ses parents et le kidnappent.
Luke se réveille à l'Institut, dans une chambre presque semblable à la sienne, sauf qu'elle n'a pas de fenêtre. Dans le couloir, d'autres portes cachent d'autres enfants, dotés comme lui de pouvoirs psychiques.
Que font-ils là ? Qu'attend-on d'eux ? Et pourquoi aucun de ces enfants ne cherche-t-il à s'enfuir ?

Aussi angoissant que Charlie, d'une puissance d'évocation égale à Ça, L'Institut nous entraîne dans un monde totalitaire... qui ressemble étrangement au nôtre. Le nouveau chef-d'oeuvre de Stephen King.

Donner votre avis

Avis (4)

  • Un nouvel opus passionnant encore une fois. Stephen King nous plonge dans un récit violent qui plante le décor dans un institut où des enfants subissent des expérimentations, mais dans quel but? L'auteur a le talent de narrer avec brio les amitiés enfantines et de développer un univers...
    Voir plus

    Un nouvel opus passionnant encore une fois. Stephen King nous plonge dans un récit violent qui plante le décor dans un institut où des enfants subissent des expérimentations, mais dans quel but? L'auteur a le talent de narrer avec brio les amitiés enfantines et de développer un univers angoissant. Le lecteur se plonge avec délice dans cette histoire. Et cerise sur le gâteau j'adore sa plume si particulière!

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Il y a deux choses dont je raffole chaque début d’année : la galette des rois, et la sortie du nouveau Stephen King.

    La différence entre les deux ? Si la galette s’attaque à notre foie et/ou à notre tour de taille, Stephen King lui s’amuse plutôt à torturer notre état mental !

    Alors qu’en...
    Voir plus

    Il y a deux choses dont je raffole chaque début d’année : la galette des rois, et la sortie du nouveau Stephen King.

    La différence entre les deux ? Si la galette s’attaque à notre foie et/ou à notre tour de taille, Stephen King lui s’amuse plutôt à torturer notre état mental !

    Alors qu’en est-il cette année avec L’Institut, son petit dernier ?

    Déjà, comme souvent, son dernier né se porte bien avec ses 25cm et ses 600 pages.

    Ensuite, et encore une fois comme bien souvent, ce bon gros bébé n’a aucune intention de vous accorder du temps pour vous reposer.

    Quel est donc se mystérieux Institut dans lequel on retient des enfants après avoir assassiné leurs parents ?
    Vu les horreurs endurées à l’Avant, que peut-il bien se passer une fois qu’on les envoie à l’Arrière ?

    Et quel rapport tout cela a-t-il avec Tim Jamieson, ancien flic devenu, par un étrange concours de circonstances, veilleur de nuit à DuPray, petite ville à plusieurs centaines de kilomètres de l’Institut ?

    Avec le King, rien n’arrive réellement par hasard, tout est minutieusement conçu pour entraîner ses lecteurs sur les chemins tortueux qu’il leur propose, avant de les abandonner là, avec la lourde tâche d’essayer de trouver la sortie et les réponses qui vont avec.

    Oui, Stephen King est sadique envers son lectorat. On le sait, et comme on est un peu maso, on en redemande toujours plus.

    Avec ce nouveau roman, l’auteur prend son temps pour installer l’intrigue. Au point que l’on en vient même à se demander à quel moment tous les chemins vont se rejoindre.

    Ne vous inquiétez pas, ça viendra.
    Et à partir de là plus rien ne parviendra à vous faire poser ce livre avant sa toute dernière page.

    Mais pour en arriver là, il faut le mériter, et tenter patiemment de dénouer les fils ténus (mais étroitement serrés) qui balisent les nombreux chemins de traverse créés par SK.

    On s’attache énormément à ces enfants si spéciaux à qui des monstres font vivre l’enfer.
    On aimerait tant les sortir de là.
    Autant qu’eux aimeraient y parvenir.

    Y arriveront-ils ? À quel prix ?

    Pour le savoir je vous invite à embarquer à bord du Southway Express. Et à bien attacher votre ceinture.
    Car le voyage sera aussi mouvementé que captivant.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Stephen King réussit, à nouveau, le tour de force de transformer une intrigue de base qui semble très classique en un thriller haletant et angoissant à souhait. Tous les ingrédients sont réunis pour savourer un très bon King, puisque L'Institut reprend toutes ses thématiques préférées, avec des...
    Voir plus

    Stephen King réussit, à nouveau, le tour de force de transformer une intrigue de base qui semble très classique en un thriller haletant et angoissant à souhait. Tous les ingrédients sont réunis pour savourer un très bon King, puisque L'Institut reprend toutes ses thématiques préférées, avec des enfants dans les rôles principaux, leur innocence et leur amitié constituant leur force face à des adultes malveillants. A cela s’ajoute une bonne dose de fantastique, avec des dons de télépathie et de télékinésie exploités par une horrible organisation qui enlève des enfants depuis des décennies, semant les cadavres sur son passage.

    J’ai réellement adoré cette nouvelle intrigue. Le rythme, comme toujours, est soutenu, avec de nombreux rebondissements et une immersion totale dans ce nouvel univers. Stephen King mélange les genres, avec ces enfants en captivité qui évoquent « Charlie » mais aussi « ça ». Il explore le thriller dans la dernière partie de son roman, tout comme le genre du western avec toute une séquence de face-à-face très intense.

    Enfin, ce roman renvoie à des problématiques historiques et contemporaines, montrant à nouveau la puissance contestatrice de Stephen King. L’institut ne peut que faire penser aux terribles expériences menées dans les camps de concentration nazis, durant la Seconde Guerre mondiale. De plus, l’auteur critique clairement l’Amérique de Donald Trump, thème qui revient régulièrement dans ces derniers romans.

    En bref, j’ai adoré l’Institut. C’est un véritable page-turner que j’ai eu beaucoup de mal à lâcher.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Luke, 12 ans, est un enfant particulier, c'est un surdoué, il s'apprête à intégrer un double cursus universitaire au MIT et à Emerson. Mais sa remarquable intelligence n'est pas sa seule particularité, il a aussi un don de télékinésie, pas au point de tordre des petites cuillères mais tout de...
    Voir plus

    Luke, 12 ans, est un enfant particulier, c'est un surdoué, il s'apprête à intégrer un double cursus universitaire au MIT et à Emerson. Mais sa remarquable intelligence n'est pas sa seule particularité, il a aussi un don de télékinésie, pas au point de tordre des petites cuillères mais tout de même. C'est ce don qui va attirer l'attention de l'Institut, qui va envoyer une équipe le kidnapper en pleine nuit et tuer ses parents. À son réveil, Luke se retrouve dans une chambre similaire à la sienne à quelques détails près. Troublé et perdu il sort et découvre d'autres enfants, qui comme lui ont des pouvoirs psychiques, ils sont télékinésistes ou télépathes. Ces enfants, arrivés ici avant lui vont lui expliquer le fonctionnement de l'Institut, les tests qu'ils subissent, ce qui arrive quand on résiste... Luke se demande quel est le but de tout ça? Que veulent ceux qui dirigent l'Institut? Et eux, les enfants, peuvent-ils s'en sortir?

    Comme à chaque annonce d'une nouvelle parution de Stephen King, la date était dûment notée sur le calendrier et l'attente fiévreuse (on est fan ou on ne l'est pas!). Acheté et commencé dès le jour de sa sortie, partagé entre l'envie de le dévorer et celle de faire durer le plaisir, il aura finalement duré 4 jours (travail oblige), causé une insomnie (quand ton "encore un chapitre" dure 3 heures...) et fait de moi une lectrice aux yeux cernés mais comblée.
    Il faut dire que j'adore quand Stephen King prends des enfants comme personnages principaux à l'instar de Ça ou Le corps, se servant de leur innocence, de la force de ces amitiés si forte à cet âge et de leur naturel pour construire ses histoires. Non seulement on admire ces gamins courageux et très souvent ingénieux, on se rappelle l'enfant que l'on était à leur âge mais l'adulte qu'on est devenu a envie de les protéger, c'est un sacré cocktail émotionnel et une recette gagnante. Ajouter à ça une dimension fantastique avec de la télépathie et de la télékinésie exploitées par une horrible organisation et vous tenez un roman très difficile à poser. Stephen King a ce don de vous immerger totalement, de vous donner l'impression d'être au cœur de l'histoire, si bien que l'on l'impression d'être nous-mêmes dans l'Institut, d'aller au terrain de jeux avec Luke, Sha, Avery... c'est magique. Et les touches d'humour du Maître et ses phrases piquantes sur la société actuelle (Trump est fustigé à quelques reprises) sont particulièrement délectables.
    Vous l'aurez compris j'ai adoré ce roman, je suis une inconditionnelle de Stephen King et j'attends déjà le prochain avec impatience.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Autres éditions (1)

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions