L'inconnue du quai

Couverture du livre « L'inconnue du quai » de Mary Kubica aux éditions Harpercollins
  • Date de parution :
  • Editeur : Harpercollins
  • EAN : 9791033900450
  • Série : (non disponible)
  • Support : Poche
Résumé:

La générosité a souvent deux visages.
Celui qu'on voit... et l'autre.

« La première fois que je l'aperçois, elle se tient sur le quai bondé de la gare de Fullerton, à Chicago. Il fait un froid à vous glacer les os, il pleut à verse. Elle serre un bébé dans ses bras. Rien ne les abrite.... Voir plus

La générosité a souvent deux visages.
Celui qu'on voit... et l'autre.

« La première fois que je l'aperçois, elle se tient sur le quai bondé de la gare de Fullerton, à Chicago. Il fait un froid à vous glacer les os, il pleut à verse. Elle serre un bébé dans ses bras. Rien ne les abrite. Quelques jours plus tard, elle est de nouveau là. Aussi fragile. Cette fois, je vais lui parler. Sans trop savoir pourquoi. Ni où tout cela va me mener... ».
Hantée par l'image de cette jeune sans-abri et de son bébé, Heidi néglige l'avis de son mari et l'hostilité de sa fille : elle ouvre sa maison à l'inconnue du quai. Qui est vraiment Willow ? Mutique, vulnérable, a-t-elle quelque chose à voir avec l'inquiétante Willow Greer, dont le compte Twitter est plein de conseils macabres sur le suicide ?
Peu à peu, la présence de l'inconnue dans la maison agit comme un révélateur des fissures familiales...

Donner votre avis

Avis(6)

  • J'ai été plutôt déçue par ce roman, que j'ai trouvé  plutôt lent. Je n'ai pas ressenti le côté thriller, à aucun moment.

    Le roman est ponctué par de plus ou moins courts chapitres. A chaque chapitre, on peut retrouver le point de vue des trois personnages principaux : Heidi, Chris (son époux)...
    Voir plus

    J'ai été plutôt déçue par ce roman, que j'ai trouvé  plutôt lent. Je n'ai pas ressenti le côté thriller, à aucun moment.

    Le roman est ponctué par de plus ou moins courts chapitres. A chaque chapitre, on peut retrouver le point de vue des trois personnages principaux : Heidi, Chris (son époux) et Willow (l'inconnue du quai). L'intrigue se pose évidemment autour de Willow : à chaque fois que c'est à son tour de parler, elle est étrange, et je me suis posée quelques questions à son sujet. Heidi et Chris sont mariés depuis des années et ont une fille, Zoé, maintenant adolescente.

    Je ne saurai dire pourquoi je n'ai pas accroché à cette histoire, qui, au premier abord à tout pour plaire. Mais je n'ai réussi à apprécier aucun des personnages, ils m'ont tous paru ennuyants. Les dernières pages étaient un peu plus prenantes car l'histoire se dévoile un peu. Cependant, je m'attendais à cette fin et à ce déroulement.

    Mais, ce n'est pas parce qu'un roman ne vous a pas plu, qu'il faut en abandonner l'auteur! J'ai également "Une fille parfaite" de cette auteure, que je compte lire au cours de l'année.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Si l'inconnue du quai n'a plus de secrets pour moi, elle l'est encore pour vous. Sans trop vous en dévoiler les mystères, le roman de Mary Kubica est sans aucun doute un bon thriller psychologique qui aborde des thèmes douloureux et sociétaux collant ainsi parfaitement à l'actualité. De...
    Voir plus

    Si l'inconnue du quai n'a plus de secrets pour moi, elle l'est encore pour vous. Sans trop vous en dévoiler les mystères, le roman de Mary Kubica est sans aucun doute un bon thriller psychologique qui aborde des thèmes douloureux et sociétaux collant ainsi parfaitement à l'actualité. De l'introspection du couple au visage du dénuement, ce roman interroge les failles d'un système et les fêlures cachées. Si la fin m'a un peu déçue, le mécanisme de narration est quant à lui rudement bien mené grâce à l'alternance de trois voix. Le(s) prédateur(s) n'est jamais celui que l'on croit! 

    Chicago, gare de Fullerton, Heidi est sur le point de rendre à son travail lorsqu'elle aperçoit sous la pluie une jeune fille et son bébé. Touchée par tant de désœuvrement elle qui travaille pour une ONG venant en aide aux réfugiés, elle s'interroge sur ce qui a pu conduire cette adolescente à la rue. Ce qui la conduit à lui ouvrir sa porte malgré les réticences de son mari Chris et de sa fille Zoé. L'inconnue du quai du nom de Willow, réservée et mutique, semble victime d'un traumatisme évident, mais lequel? Au sein du cocon familial, la sans-abri et son bébé Ruby vont pénétrer un foyer où les tensions sont perceptibles...

    L'extraction de cette citation (voir le blog) illustre bien un des thèmes majeurs du roman: la pauvreté. Critique sociale des Etats-Unis, notamment sur la place des orphelins et la charge de travail des travailleurs sociaux, on peut tout à fait la comparer à de nombreux pays, comme le nôtre. Bouleversant de réalisme, j'ai totalement été emporté par l'histoire de Willow qui nous ai raconté au compte goûte. La perception de la misère et de la malchance ne peut que renforcer l'idée que l'égalité des chances n'est pas la même pour tous.

    L'idée de la famille dans ce récit participe à la brutalité de ce qu'il peut être dans la réalité. Si l'image peut être parfaite, du moins normal, chacun panse des blessures et analyse ce qui a pu être le moment charnière à la rupture du dialogue. Qu'il s'agisse du couple comme de la relation parentale notamment entre Zoé et Heidi. Affrontant les affres de l'adolescence et un mari de plus en plus distant, celle-ci voit en Willow et son enfant une nouvelle chance de bien faire.

    Les personnages féminins sont étoffés par une psychologie complexe en s'emparant de thèmes comme la perte de l'innocence, la maladie et l'avortement. Cependant j'ai apprécié la parole offerte à Chris qui développe à son tour la dérive de son couple.

    D'une écriture simple, justement trop en début de roman, naissent des personnages intéressants mais inégaux dans la fouille psychologique, comme celui de Zoé. Néanmoins les chapitres plus ou moins courts, rythment avec efficacité le roman. Déçue par une fin un peu expéditive à mon goût, j'attendais quelque chose de plus spectaculaire... Je me rattrape donc sur des petits-beurre aux noix de pécan et son thé rooibos citrus des Frères Dammann. Miam !
    http://bookncook.over-blog.com/

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • A la tête d'une association qui vient en aide aux exclus, Heidi Wood est une femme généreuse et dévouée qui aime s'occuper des autres et aussi de sa famille, son mari Chris et sa fille de 12 ans, Zoe. Heidi pourrait être heureuse et comblée mais son couple a perdu la fougue des premiers temps....
    Voir plus

    A la tête d'une association qui vient en aide aux exclus, Heidi Wood est une femme généreuse et dévouée qui aime s'occuper des autres et aussi de sa famille, son mari Chris et sa fille de 12 ans, Zoe. Heidi pourrait être heureuse et comblée mais son couple a perdu la fougue des premiers temps. Chris, banquier d'affaires, est peu présent à la maison, toujours entre deux réunions qui s'éternisent ou deux vols vers New York ou Denver. Et depuis qu'il travaille avec Cassidy Knudsen, Heidi est jalouse de cette femme fatale, ambitieuse et volontaire. Et Zoe grandit trop vite. Elle est arrivée à cet âge ingrat où elle se détache de sa mère, réclame son indépendance et en veut au monde entier pour tout et n'importe quoi. Devenue inutile à la maison, Heidi se dépense dans son travail avec ses cours d'alphabétisation, ses cours de langue, ses nombreux projets.
    Quand, un matin, en se rendant à Chicago, elle voit une adolescente et son bébé, transis de froid sous une pluie battante, sur le quai de la gare, Heidi s'émeut de leur sort. Après plusieurs tentatives d'approche, elle finit par la convaincre de passer une nuit chez elle, juste pour se réchauffer, reprendre des forces et soigner le bébé fiévreux. C'est ainsi que Willow et Ruby entrent dans sa vie, au grand dam d'un Chris méfiant et d'une Zoe furieuse. Mais Heidi se moque de leurs récriminations. Au-delà de son besoin d'aider son prochain, elle est ravie d'avoir Ruby à la maison, folle de joie même. Car Heidi adore les bébés. Elle rêvait d'une grande maison, d'une grande famille, de petites jambes courant partout. Elle avait même choisi les prénoms de ses futurs enfants...

    Un thriller psychologique à trois voix où l'on entre dans la tête de trois personnages, Heidi, Chris et Willow. Avec les deux premiers, c'est le monde des WASP bons teints, des revenus confortables, un couple parfait, une fille à l'école catholique. Lui ne jure que par l'argent, elle se consacre aux autres. Leur fille traverse la pré-adolescence avec remous mais ce n'est qu'une phase qui s'atténuera avec le temps. Une vie bien rangée, lisse en apparence. Willow n'appartient pas à cette sphère des gens aisés et sans autre souci que le choix du prochain lieu de vacances. Willow, ce sont des parents partis trop tôt, l'orphelinat, la famille d'accueil, les maltraitances, la peur, la rue, le froid et la faim. La rencontre de ses deux mondes fait forcément des étincelles. Ils se jaugent, se jugent, se méfient. Heidi n'écoute que son cœur mais garde une certaine réserve, Chris craint le pire et s'imagine déjà cambriolé, voire assassiné, Willow est troublée par cette générosité inattendue.
    Tout au long du roman, Mary Kubica fait monter la tension. Rien d'époustouflant, juste un malaise qui s'installe et grossit. On s'attend à un drame. Bien sûr, à force de lire ses confidences, on s'attache à la pauvre Willow mais son silence et sa méfiance restent inquiétante. On subodore un mauvais coup, un dérapage malheureux. Mais l'auteure est plus maline et retorse que cela. Elle manipule, joue avec son lecteur et réserve à son lecteur son lot de surprises. Une excellente lecture.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Après m'avoir déjà chamboulée le cerveau avec Une fille parfaite, Mary Kubica encore mieux.
    https://livresque78.wordpress.com/2015/04/08/une-fille-parfaite-de-mary-kubica/
    Elle utilise trois points de vue pour nous raconter cette histoire difficile où se rencontrent des âmes brisées. Elle en...
    Voir plus

    Après m'avoir déjà chamboulée le cerveau avec Une fille parfaite, Mary Kubica encore mieux.
    https://livresque78.wordpress.com/2015/04/08/une-fille-parfaite-de-mary-kubica/
    Elle utilise trois points de vue pour nous raconter cette histoire difficile où se rencontrent des âmes brisées. Elle en fait un thriller bourré de suspense qui vous retourne le cerveau, tant vous voulez savoir, connaître le fin mot de l'histoire.
    L'auteure nous dépeint des personnages imparfaits, ce qui les rend plus vrais et crée des sentiments à leur égard, de la part du lecteur qui se retrouve embarqué dans cette histoire noire et psychologiquement intense.
    Un roman puissant qui ne vous lâche plus, une touche de noirceur et de souffrance, une bouée de sauvetage, qui se révèle ne pas être si salvatrice que cela. une secours à autrui qui n'est peut-être pas si désintéressé...Les choses ne sont pas toujours ce qu'elles semblent être et Mary Kubica a l'art et la manière d'emmener son lecteur sur différentes pistes, de l'égarer pour ensuite le remettre sur le bon chemin.
    Un véritable thriller psychologique, parfaitement rythmé, dans lequel l'ennui n'a pas sa place, une touche de féminité qui donne ce plus, qui font que les romans de Mary Kubica sont reconnaissables, un style qui n'appartient qu'à elle.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions