L'imprudence

Couverture du livre « L'imprudence » de Hui-Phang Loo aux éditions Actes Sud
  • Date de parution :
  • Editeur : Actes Sud
  • EAN : 9782330121235
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
Résumé:

Une jeune femme photographe qui vit à l'instinct, dans l'urgence de ses projets, de ses désirs, retourne dans son Laos natal pour l'enterrement de sa grand-mère. En compagnie de sa mère et de son frère aîné brisé par l'exil, en retrouvant son grand-père, elle réapprend ce qu'elle est, comprend... Voir plus

Une jeune femme photographe qui vit à l'instinct, dans l'urgence de ses projets, de ses désirs, retourne dans son Laos natal pour l'enterrement de sa grand-mère. En compagnie de sa mère et de son frère aîné brisé par l'exil, en retrouvant son grand-père, elle réapprend ce qu'elle est, comprend d'où elle vient et les différentes ardeurs qui la travaillent, qui l'animent. Un premier roman audacieux, sensuel et délicat qui révèle le corps comme seul territoire de liberté.

Donner votre avis

Avis(3)

  • Née au Laos d'un père chinois et d'une mère vietnamienne, Loo Hui Phang a grandi en Normande où elle a suivi des études de lettres et de cinéma. Dramaturge, réalisatrice, scénariste, elle a publié une douzaine de bandes dessinées et romans graphiques auxquels le festival d’Angoulême a consacré...
    Voir plus

    Née au Laos d'un père chinois et d'une mère vietnamienne, Loo Hui Phang a grandi en Normande où elle a suivi des études de lettres et de cinéma. Dramaturge, réalisatrice, scénariste, elle a publié une douzaine de bandes dessinées et romans graphiques auxquels le festival d’Angoulême a consacré une exposition en 2017. L'Imprudence est son premier roman.

    C’est une instinctive : elle observe, elle sent, elle saisit, elle invite, elle donne, elle jouit. Photographe, elle vit intensément, dans l’urgence de ses projets, de ses rêves, de ses désirs. Lorsque survient le décès de sa grand-mère au Laos, quitté à l’âge d’un an, elle prend l’avion pour Savannakhet, comme sa mère et son frère.
    Là-bas, elle est étrangère. Pas tant en apparence qu’intimement : grandir en France lui a permis une indépendance, une liberté qui auraient été inconcevables pour une Vietnamienne du Laos. Son frère aîné brisé par l’exil peut-il comprendre cela ? Dans la maison natale, les objets ont une mémoire, le grand-père libère ses souvenirs, le récit familial se dévoile peu à peu. Plongée dans une histoire qui n’est pas la sienne, qui pourtant lui appartient, la jeune femme réapprend ce qu’elle est, comprend d’où elle vient et les différentes ardeurs qui la travaillent, qui l’animent.

    L'Imprudence est un roman dense et charnel qui explore la question de l'exil, de l'identité culturelle et de l'intégration. L'héroïne accompagnée de sa mère et de son frère se rend au Laos pour faire ses adieux à sa grand-mère. Sur place, elle va découvrir une part de l'histoire familiale. À l'aide de photographies, d'anecdotes entrecoupées de silences, elle va mesurer le fossé culturel qui la sépare de ses parents, va comprendre l'origine du mal-être de ce frère avec lequel il est devenu impossible de communiquer. Ce n'est que mentalement qu'elle parviendra à s'adresser à lui. Au cours de ce séjour, elle va également nouer une relation plus intime avec ce grand-père qu'elle méconnaissait. Au gré des pages, l'héroïne chemine. Elle prend conscience de son imprudence pour étancher sa soif de liberté et de son réel territoire libre, son corps. Ce corps qu'elle offre à tout va et qui la rend insatiable. L'Imprudence est une quête, un retour salvateur aux racines.

    Malgré l'indéniable qualité d'écriture de Loo Hui Phang dont chaque mot semble soigneusement choisi, pesé, j'ai eu l'impression que l'auteure a souhaité instaurer une certaine distance avec le lecteur ou plus exactement qu’elle n'a pas su se départir d'une certaine pudeur. J'ai bien écrit "d'une certaine pudeur" parce côté pudeur, l'auteure n'a pas hésité à draper son héroïne d'une impudeur charnelle.
    À mon sens, l'emploi de la première et de la seconde personne du singulier selon que l'héroïne se dévoile ou qu'elle évoque son frère, ou encore le fait de ne pas nommer ses personnages, à l'exception cependant de cette grand-mère disparue, d'appeler ses parents, père ou mère, son grand-père, grand-père auront suffi à me tenir éloignée de ma lecture. Comme s'il ne fallait surtout pas s'attacher. C'est dommage. Il m'a manqué la fibre émotionnelle pour que ma lecture soit vraiment complète.

    Quoi qu'il en soit, je n'oublie pas que L'Imprudence n'est que le premier roman de Loo Hui Phang.

    https://the-fab-blog.blogspot.com/2019/10/mon-avis-sur-limprudence-de-loo-hui.html

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • "L’imprudence", premier roman de Loo Hui Phang aurait dû me plaire : une histoire de retour aux sources, une quête d’identité, un nombre de pages resserré synonyme de précision, des phrases courtes et percutantes. Hélas, ce ne fut pas le cas. Cet ouvrage n’était pas pour moi.

    Cette histoire...
    Voir plus

    "L’imprudence", premier roman de Loo Hui Phang aurait dû me plaire : une histoire de retour aux sources, une quête d’identité, un nombre de pages resserré synonyme de précision, des phrases courtes et percutantes. Hélas, ce ne fut pas le cas. Cet ouvrage n’était pas pour moi.

    Cette histoire d’une jeune femme, photographe, adepte des rencontres sexuelles sauvages avec des inconnus, qui retourne dans son pays natal, le Laos, pour les obsèques de sa grand-mère et réapprend ses origines, ne m’a pas convaincue. On pourrait penser que mes premières années de scolarité passées chez les sœurs soient la cause d’une pudibonderie excessive. Franchement, il n’en est rien. Mais le sexe à outrance dans un roman, m’ennuie. Il devient l’arbre malade qui cache une forêt de jeunes pousses délicates et dignes d’éloges. Et je ne vois que lui.

    Réduire l’émancipation d’une éducation traditionnellement sévère, à une sexualité débridée me semble insuffisant. Imaginer le corps comme seule source de liberté me paraît passablement réducteur. Et tout cela m’a empêchée de goûter le retour aux sources, les anecdotes liées à la grand-mère, la personnalité complexe du frère et même les mots sur le Laos pourtant fort jolis.

    Il m’est toujours triste de ne pas apprécier un livre. Il m’est difficile de le dire, tant mon respect pour le travail de l’écrivain est grand. Je me console en sachant qu’il a trouvé ses lecteurs.

    https://memo-emoi.fr

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Coup de coeur pour ce roman au ton juste et poignant !

    C'est un chant d'amour vibrant d'émotions pour un frère et un pays, le Laos. L'un et l'autre se confondant avec la perte de l'enfance et l'exil pour des raisons politiques en France.

    La mort de sa grand-mère fait revenir au Laos avec...
    Voir plus

    Coup de coeur pour ce roman au ton juste et poignant !

    C'est un chant d'amour vibrant d'émotions pour un frère et un pays, le Laos. L'un et l'autre se confondant avec la perte de l'enfance et l'exil pour des raisons politiques en France.

    La mort de sa grand-mère fait revenir au Laos avec sa mère et son frère, la jeune femme aujourd'hui photographe. Un retour non seulement physique mais aussi sensoriel. Des impressions, des touches éphémères qu'elle veut voir renaître dans ses yeux quitte à se rendre vulnérable.
    Au Laos, elle renoue avec son grand-père qu'elle découvre sous un nouveau jour et espère abolir la distance affective faite d'incompréhensions et de non-dits entre elle et son frère profondément blessé par le déracinement avec le Laos.

    J'ai été éblouie par l'écriture ciselée de Loo Hui Phang. Les phrases courtes drainées par les souvenirs filiaux sur les rives du Mékong contiennent en peu de mots l'essence de l'intime.
    La figure tutélaire et tendre du grand-père m'a particulièrement touchée.
    J'ai été charmée par le climat poétique et sensuel du roman où les ombres flottantes sont traversées par les éclairs du désir.
    Le désir du corps de l'homme quand la peau devient l'unique territoire d'appartenance.

    Limprudence est un très beau roman aux accents durassiens qui m'a totalement subjuguée.

    Un grand coup de coeur !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions