Lignes brisées

Couverture du livre « Lignes brisées » de Harold Cobert aux éditions Heloise D'ormesson
Résumé:

Gabriel, auteur à succès, a reçu un prix pour son nouveau roman Lignes brisées.
Sa promotion le conduit à Bruxelles où il en profite pour revoir son amour de jeunesse, Salomé, désormais parlementaire européenne. Depuis leur rupture, Gabriel n'a de cesse de vouloir la reconquérir. Sauront-ils... Voir plus

Gabriel, auteur à succès, a reçu un prix pour son nouveau roman Lignes brisées.
Sa promotion le conduit à Bruxelles où il en profite pour revoir son amour de jeunesse, Salomé, désormais parlementaire européenne. Depuis leur rupture, Gabriel n'a de cesse de vouloir la reconquérir. Sauront-ils combler les années de silence ? L'amour, nourri de souvenirs et de regrets, a-t-il une chance de renaître ?
Nostalgie de l'adolescence, ironie du destin et regret de la passion, Harold Cobert renoue avec le thème des rendez-vous manqués. L'histoire de Gabriel et Salomé, éducation sentimentale d'un siècle désabusé, se dénoue au fil des pages de ce roman en abyme.

Donner votre avis

Articles (1)

  • La chronique #12 du Club des Explorateurs : "Lignes brisées" de Harold Cobert

    Lancé en janvier 2015, le Club des Explorateurs permet chaque semaine à deux lecteurs de lire en avant-première un même titre que nous avons sélectionné pour eux et de confronter ainsi leur point de vue. Cette semaine, Leila a choisi Denis pour partager sa lecture et son avis sur le livre Lignes brisées de Harold Cobert (Héloïse d'Ormesson).

Voir tous les articles

Les derniers avis

  • Un roman qui présente de très beaux passages, mais est un peu inégal à mon goût. La dernière partie en particulier avec la confrontation actuelle des deux protagonistes m'a semblé verser par moment dans le mélodramatique, alors que le reste était jusque-là maîtrisé et sensible.

    Ma critique...
    Voir plus

    Un roman qui présente de très beaux passages, mais est un peu inégal à mon goût. La dernière partie en particulier avec la confrontation actuelle des deux protagonistes m'a semblé verser par moment dans le mélodramatique, alors que le reste était jusque-là maîtrisé et sensible.

    Ma critique complète est ici : http://viederomanthe.blogspot.fr/2015/09/lignes-brisees-harold-cobert.html

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Lechoixdeslibraires.com

    Après Un hiver avec Baudelaire, L'entrevue de Saint Cloud, Dieu surfe au pays basque, Au nom du père, du fils et du rock'n'roll et Jim voici enfin le dernier livre de cet auteur qui mérite beaucoup plus de succès qu'il n'en a !

    Deux protagonistes se confrontent : un auteur très connu,...
    Voir plus

    Après Un hiver avec Baudelaire, L'entrevue de Saint Cloud, Dieu surfe au pays basque, Au nom du père, du fils et du rock'n'roll et Jim voici enfin le dernier livre de cet auteur qui mérite beaucoup plus de succès qu'il n'en a !

    Deux protagonistes se confrontent : un auteur très connu, Gabriel, nouvellement primé qui fait le tour de l'Europe pour promouvoir son dernier livre et une parlementaire européenne, Salomé, ancienne danseuse.

    Un train emporte Gabriel vers Bruxelles où une séance de dédicaces l'attend dans une librairie. L'espoir de revoir son amour de jeunesse, Salomé, en poste dans la ville, l'accompagne. Elle aussi, au milieu de son quotidien chargé, se prépare à y aller. Depuis leur séparation, ils se sont revus d'une façon irrégulière. Chaque fois, il aurait aimé s'expliquer avec elle, mais chaque fois, il n'a pas osé et elle aussi a éludé les sujets qui fâchent. Cette fois, c'est dans un jardin public qu'ils vont enfin pouvoir ouvrir leur coeur.

  • Nouvelle plongée dans l’univers et la plume délicate d’Harold Cobert pour ligne brisées, ce court roman qui vous emporte comme une valse lente qui tourbillonne sur les ombres du passés.

    C’est l’histoire d’un rendez vous entre Salomé et Gabriel amoureux à l’adolescence dont l’histoire a duré...
    Voir plus

    Nouvelle plongée dans l’univers et la plume délicate d’Harold Cobert pour ligne brisées, ce court roman qui vous emporte comme une valse lente qui tourbillonne sur les ombres du passés.

    C’est l’histoire d’un rendez vous entre Salomé et Gabriel amoureux à l’adolescence dont l’histoire a duré 2 mois mais qui a changé leur vie.

    15 ans plus tard Gabriel est devenu un brillant auteur à succès mais n’a jamais pu oublier cet amour d’adolescence qui lui a laissé un souvenir indélébile, un parfum de nostalgie qui l’a poursuivi. Salomé est devenue attachée parlementaire a une petite fille et semble avoir tourné la page de ses souvenirs et de son rêve de danseuse au royal ballet.

    Je vais m’arrêter là pour la mise en place de l’intrigue car c’est vraiment un roman qu’il faut lire, déguster comme une petite madeleine de Proust. Il nous replonge dans nos premières grandes histoires d’amour,la force des sentiments et du souvenir qui se magnifie avec le temps. Dans les projections que l’on se fait aussi de soi, de son passé si j’avais dit ou fait cela aurais je changé la fin de l’histoire. Le pouvoir d’identification au personnage et de nous plonger dans cet état de nostalgie est un peu magique.

    Harold Cobert réussit à disséquer cette histoire, à la faire tourner comme une danse tantôt lente, plus rapide, douloureuse selon les moments. Il alterne les points de vus des deux personnages jusqu’à leur rencontre et leur vision de leur histoire. J’ai aimé la fragilité et l’impossibilité de communiquer des personnages. Leurs failles sont magnifiques et leur histoire digne d’une tragédie mais sans la grandiloquence, juste l’humanité, le désarroi et les questions que l’on peut se poser sur l’amour, les sentiments. J’apprécie vraiment le style de l’auteur, qui se renouvelle à chaque récit mais fait mouche à chaque fois dans la description, la progression de l’histoire. Un seul bémol, le livre est trop court, on aimerait prolonger cette ballade dans le passé entre Salomé et Gabriel.

    Le personnage de Gabriel est attachant, écrivain qui commence à avoir du succès mais qui se sent incomplet à cause du poids de cette histoire, qui essaye de percer l’armure et la maîtrise des émotions de Salomé. Leur rencontre difficile, leurs non dits, leur volonté de faire réagir l’autre, ce duel de mot est très agréable. J’ai apprécié les passages sur leur histoire d’adolescence ; les promenades au Pays basque qui m’ont rappelé de beaux souvenirs et font écho à un autre roman que j’ai beaucoup aimé Dieu Surfe au pays basque. On a l’impression d’une fragilité, d’un numéro d’équilibriste entre la tentative de dialogue et les souvenirs qui affleurent et dressent parfois un mur, une distance entre les 2 ex amants. Le combat de Salomé en faveur de la danse, son rapport au corps m’a touché et fait écho.C’est aussi un joli portrait de femme, du combat pour ses rêves, jusqu’où peut-on aller dans la maîtrise de son corps, de ses émotions pour dépasser la douleur.

    Ce récit est vraiment magnifique, craquez pour cette belle partition, qui m’a fait penser à la musique délicate d’une boite à musique de mon enfance, elle vous emmène, vous fait vibrer et laisse un délicat souvenir. Il vous hypnotise par sa musicalité, sa fragilité mais aussi sa force et son acuité. Une très belle perle à découvrir. Donc entrez dans la danse de Salomé et Gabriel vous ne le regretterez pas et parcourez avec eux ces lignes brisées.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Gabriel est écrivain. Son roman Lignes brisées vient de recevoir un prix. Il se rend dans une librairie à Bruxelles pour en assurer la promotion. Dans le train, Gabriel est tendu, il ne cesse de regarder son téléphone portable, guettant un message. Ce n'est pas cette rencontre autour de son...
    Voir plus

    Gabriel est écrivain. Son roman Lignes brisées vient de recevoir un prix. Il se rend dans une librairie à Bruxelles pour en assurer la promotion. Dans le train, Gabriel est tendu, il ne cesse de regarder son téléphone portable, guettant un message. Ce n'est pas cette rencontre autour de son livre qui l'inquiète. Va-t-elle venir? Va-t-elle encore trouver un prétexte pour se décommander?

    Salomé est parlementaire européenne, ce matin elle est fébrile. Elle ne cesse de se regarder dans le miroir, hésite sur le choix d'une tenue dans sa garde-robe. Ce n'est pas la réunion parlementaire qui la tracasse, ce sont leurs retrouvailles.

    Gabriel et Salomé se sont rencontrés à l'adolescence. Rencontre improbable entre une jeune fille dont la danse est au centre de la vie et un jeune "branleur" vêtu d'un perfecto se déplaçant à moto la tête protégée par un casque argent. Pourtant ces deux-là vont se plaire, ils vont vivre une relation de courte durée mais qui les marquera tous deux.


    "Nous ne sommes que des adolescents, pourtant, le drame qui se joue sous des apparences de vaudeville va me pourrir la vie jusqu'à aujourd'hui."

    J'ai été cueilli à froid par ce roman. Il touche un thème sensible que nous avons tous vécu : les amours adolescentes, notre premier amour. Souvent de courte durée, ces premiers émois n'en sont pas moins marquants. Ils se heurtent aux aléas de la vie, éloignement, fuite du temps, manque de maturité, mais ils continuent de nous hanter tels des fantômes tout au long de notre vie sentimentale. Sans cesse dans les moments de doute, nous y revenons. Cette petite question "Et si? " revient de manière lancinante. "Et si j'avais été plus audacieux?" "Et si j'avais été plus patient?" "Et si j'avais été moins égoïste.?" Bien que s'étant séparés il y a vingt ans, les deux protagonistes n'ont jamais perdu contact. Gabriel parviendra-t-il, cette fois, à dire ce qu'il ressent vraiment pour Salomé.

    La construction du roman alterne des extraits du roman de Gabriel relatant leur histoire à l'adolescence avec les états d'âmes de l'auteur à l'approche de la rencontre et ceux de Salomé. Des chapitres bien distincts intitulés "Pages cornées" renforcent cette impression d'obsession. Les succès comme les échecs d'un premier amour sont comme les pages cornées marquant les passages d'un roman qui nous ont le plus touchés. Harold Cobert nous parle avec justesse des répercussions de nos premières amours, des allers retours que nous faisons sans cesse entre notre histoire actuelle, et celle que nous avons vécue adolescent. Un roman fort, émouvant.

    "Il y a deux sortes d'amours manquées : celles qui n'ont jamais commencé et dont on ne connaîtra jamais les regrets, et les pires, celles qui n'ont commencé qu'après avoir fini - et qui n'en finissent pas de mourir sans que nous ayons pu les vivre jusqu'au bout." Jean-Edern Hallier Les Puissances du Mal cité en ouverture du roman.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
Voir tous les avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions