L'homme sans mots

Couverture du livre « L'homme sans mots » de Georgina Harding aux éditions Denoel
  • Nombre de pages : (non disponible)
  • Collection : (non disponible)
  • Genre : (non disponible)
  • Thème : Littérature Anglo-Saxonne
  • Prix littéraire(s) : (non disponible)
Résumé:

Roumanie, début des années 1950. Un jeune homme est retrouvé sur les marches de lhôpital, frêle comme un oiseau tombé du nid. Le garçon ne prononce pas un mot, impossible de savoir qui il est, doù il vient. Il ne parvient à sexprimer quen dessinant. Lentement, les souvenirs vont éclore sur le... Voir plus

Roumanie, début des années 1950. Un jeune homme est retrouvé sur les marches de lhôpital, frêle comme un oiseau tombé du nid. Le garçon ne prononce pas un mot, impossible de savoir qui il est, doù il vient. Il ne parvient à sexprimer quen dessinant. Lentement, les souvenirs vont éclore sur le papier : dabord une colline, puis une étable, des chiens, des samovars, le tableau troublant et mélancolique dun monde perdu. Seule une jeune infirmière, Safta, connaît secrètement lidentité du jeune homme, qui se révèle être un merveilleux dessinateur au douloureux passé.
Aussi intense dans la description de loccupation communiste et de ses répercussions dramatiques pour les Roumains que dans la peinture des passions du cur humain, LHomme sans mots est un doux orage démotions et dimages, et un véritable tour de force dans lequel Georgina Harding réussit la prouesse de créer avec des mots le portrait dun exilé du langage.

Donner votre avis

Avis(1)

  • D’un monde du silence, des silences, Georgina Harding peint un parcours aux couleurs de l’émotion, des touches reposantes avec la description poétique des paysages et des sentiments, des portraits attachants des protagonistes, une vision énigmatique de l’intrigue, des reflets réalistes et des...
    Voir plus

    D’un monde du silence, des silences, Georgina Harding peint un parcours aux couleurs de l’émotion, des touches reposantes avec la description poétique des paysages et des sentiments, des portraits attachants des protagonistes, une vision énigmatique de l’intrigue, des reflets réalistes et des marqueurs durs pour cette Roumanie broyée à partir des années 40.
    Derrière ce tableau littéraire, on découvre l’histoire d’Augustin, cet handicapé qui devra affronter le bruit des autres, les cris assourdissants qu’il devine, les incompréhensions. Il est intelligent, beaucoup même, mais face à son mutisme peu en sont conscients. Heureusement, Safta, l’infirmière est là. Elle aussi son destin s’est brisé du fait de la guerre. Cette guerre qui détruit les âmes, blessent les corps et les cœurs, anéantit des familles, enlèvent des vies, gomment les histoires, effacent le patrimoine... Absurdité de la violence, des conflits...
    Tinu (Augustin) se rappelle de tout. Les mots sont absents mais la mémoire reste vive. Et un crayon peut raconter, énormément raconter, narrer, tracer, faire renaître les souvenirs, exprimer les blessures. Un crayon, avec quelques couleurs et une dose innée d’observation...

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Ils ont lu ce livre

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions