L'homme qui s'envola

Couverture du livre « L'homme qui s'envola » de Antoine Bello aux éditions Gallimard
  • Date de parution :
  • Editeur : Gallimard
  • EAN : 9782072823572
  • Série : (non disponible)
  • Support : Poche
Résumé:

Walker a tout pour être heureux. Et pourtant, il ne supporte plus sa vie. Entre sa famille, son entreprise et les contraintes du quotidien, le temps lui échappe. Il décide alors de mettre en scène sa mort et de s'enfuir. Malheureusement pour lui, Nick Shepherd, détective spécialisé dans les... Voir plus

Walker a tout pour être heureux. Et pourtant, il ne supporte plus sa vie. Entre sa famille, son entreprise et les contraintes du quotidien, le temps lui échappe. Il décide alors de mettre en scène sa mort et de s'enfuir. Malheureusement pour lui, Nick Shepherd, détective spécialisé dans les disparitions, soupçonne que Walker est encore vivant. S'engage entre les deux hommes une fascinante course-poursuite à travers les États-Unis. En jeu : la liberté, une certaine conception de l'honneur et l'amour d'une femme.
Balayé par le grand souffle de l'aventure, L'homme qui s'envola est un récit captivant sur la fragilité des réussites humaines.

Donner votre avis

Articles (1)

Avis(14)

  • Je ne voulais pas rester sur la petite déception que représentait pour moi « La disparition d’Emilie Brunet » en redonner vite sa chance à Antoine Bello. Et j’ai bien fait car « L’Homme qui s’envola » est un petit bijou. Walker a tout réussi dans sa vie, il est à la tête d’une entreprise de...
    Voir plus

    Je ne voulais pas rester sur la petite déception que représentait pour moi « La disparition d’Emilie Brunet » en redonner vite sa chance à Antoine Bello. Et j’ai bien fait car « L’Homme qui s’envola » est un petit bijou. Walker a tout réussi dans sa vie, il est à la tête d’une entreprise de messagerie florissante, il est marié à une femme merveilleuse, a trois beaux enfants en bonne santé, un maison magnifique et tout le monde chante ses louanges. Mais Walker a un problème avec le temps, il a un rapport assez schizophrène avec le temps qui passe, il enrage quand on le lui en fait perdre, et en même temps ça le mine de ne plus en avoir jamais pour lui seul tellement son planning est chargé. Germe un jour dans son esprit une idée extrême : simuler sa mort et disparaitre, jouir de la vie égoïstement comme il n’a jamais pu le faire. Il met son plan murement réfléchis à exécution mais il y a deux choses que le super entrepreneur n’avait pas prévu : qu’il se blesse sérieusement et que la compagnie d’assurance vie lance une enquête sur sa pseudo mort. Le détective privé qu’elle charge de cette enquête est redoutable et très vite, il acquiert la conviction puis la preuve que Walker est en vie. S’engage alors un jeu de chat et de souris qui ne laisse à Walker aucun répit. Construit en 3 parties, le roman de Bello se dévore tout seul, la première partie montre un Walker qui laisse l’idée de disparaitre l’envahir, prépare son plan (qui sur le papier est parfaite) et le met à exécution. Dans la deuxième partie, Walker comprends qu’il n’est pas aisé de survivre de la façon qu’il a imaginé et Sarah, sa femme, entame un deuil douloureux, jusqu’à ce qu’un détective lui prouve qu’elle n’est pas veuve, qu’elle a été abandonnée. Furieuse, elle engage le détective pour traquer son mari, ce qui fera l’objet de la troisième partie. Le chat chasse la souris dans toute l’Amérique, la souris se joue du chat, devient un peu parano puis de retourne contre lui. C’est un duel à distance entre deux notions, celle de la Liberté et celle de la Responsabilité et au-delà des techniques redoutables déployées par Nick pour tracer le fugitif (c’est instructif et passionnant, voire un peu anxiogène), c’est bien cette lutte entre deux hommes très intelligents mais qui n’ont pas la même conception de l’Honneur et du Libre Arbitre qui passionne. La fin, très belle, très douce et presque poétique, m’a beaucoup plu, alors j’ai longtemps cru que Bello se dirigeait vers une fin noire, cruelle et ironique. « L’Homme qui s’envola », un roman court, dont tous les personnages sont attachants, parfaitement construit et qui prouve encore une fois qu’Antoine Bello sait raconter des histoires folles, tout en les rendant passionnantes et curieusement crédibles !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Quelle découverte! J'ai dévoré cette aventure!

    Un homme qui a tout décide de tout laisser tomber pour pour pouvoir rester libre. Femme, enfants,travail. Il fuit et fait croire à sa mort. Sera t'il rattrapé? Suspense ...

    Ils sont trois, l'homme, sa femme et le détective lancé à la...
    Voir plus

    Quelle découverte! J'ai dévoré cette aventure!

    Un homme qui a tout décide de tout laisser tomber pour pour pouvoir rester libre. Femme, enfants,travail. Il fuit et fait croire à sa mort. Sera t'il rattrapé? Suspense ...

    Ils sont trois, l'homme, sa femme et le détective lancé à la poursuite du fuyard, et chaque point de vue est l'occasion de voir une même situation sous un autre angle.

    On ne s'ennuie pas une seconde et de belles réflexions sur la liberté et les choix d'une vie nous poussent parfois à poser le livre et à s'interroger sur notre propre existence.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Bon, je relève la tête un peu ahurie, la nuque me fait mal : je viens d'engloutir en quelques heures le dernier livre d'Antoine Bello et j'ai vraiment beaucoup, beaucoup aimé ! Je crois que je vais devenir une inconditionnelle de cet auteur : après Ada qui m'avait enthousiasmée, j'ai de nouveau...
    Voir plus

    Bon, je relève la tête un peu ahurie, la nuque me fait mal : je viens d'engloutir en quelques heures le dernier livre d'Antoine Bello et j'ai vraiment beaucoup, beaucoup aimé ! Je crois que je vais devenir une inconditionnelle de cet auteur : après Ada qui m'avait enthousiasmée, j'ai de nouveau ressenti ce même bonheur de lecture en découvrant L'homme qui s'envola.
    Ce qui me séduit chez cet auteur, c'est le fait qu'il aborde des sujets complètement essentiels, existentiels voire philosophiques qui touchent l'homme moderne comme la liberté, le bonheur et en même temps, il a la capacité d'embarquer son lecteur dans une intrigue extraordinaire et un suspense très soutenu : résultat, ça marche, ça court, on est complètement suspendu à son récit. Quel conteur que ce Bello !
    A cela, on peut même ajouter une dose d'humour qui ne gâche rien, bien au contraire.
    Ainsi, tout y est : la réflexion, l'action et l'humour, l'ensemble écrit dans une langue fluide, précise, efficace, très agréable à lire. J' « adhère » complètement comme disent les jeunes !
    L'homme qui s'envola se nomme John Walker et c'est bien simple : il a tout réussi.
    Chef d'une assez grosse entreprise de transport qu'il ne cesse de faire prospérer, père de famille et époux comblé, il ne lui manque rien. De l'argent ? Il en a à revendre ! On peut dire de cet homme qu'il a tout pour être heureux : en effet, rien ne lui manque vraiment sauf... le temps, du temps pour lui, je veux dire, du temps pour lui TOUT SEUL !
    Ah, je vous imagine prendre un air rêveur… Je dis ça parce que je crois vraiment que nous sommes tous des Walker en puissance et que l'on a tous rêvé un jour de … Stop, je n'irai pas plus loin et surtout, si vous aimez un peu le suspense, je vous déconseille de lire la quatrième de couv' qui, à mon sens, en raconte beaucoup trop !
    Donc, disais-je, notre Walker aime beaucoup sa femme, ses enfants, son boulot mais il sent comme un poids, un poids de plus en plus lourd peser sur ses épaules et il a comme l'impression que, le temps passant, rien ne va s'arranger : les responsabilités vont se multiplier, les tâches à accomplir aussi. Il a le sentiment d'être pris au piège, dépossédé de son existence, comme si son avenir s'écrivait dorénavant sans lui. «La nuit, Walker contemplait le plafond en se disant qu'il était booké jusqu'en 2040. » Pas très engageant comme perspective, vous en conviendrez !
    Alors, pour échapper à ses visions cauchemardesques, il se prend parfois à rêver… « Il habiterait seul, ne fréquenterait personne, s'encombrerait d'un minimum de possessions et organiserait son temps à sa guise. » En pensée, facile, mais de là à passer à l'action, c'est une autre affaire... Et pourtant...
    Allez, je ne vous en dis pas plus sinon que c'est génial, que vous allez adorer et attendre comme moi le prochain Bello avec impatience !

    Lireaulit : http://lireaulit.blogspot.fr/

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Présent dans les listes

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions