L'homme qui en voulait trop

Couverture du livre « L'homme qui en voulait trop » de Patrice Pelissier aux éditions Vdb
  • Date de parution :
  • Editeur : Vdb
  • EAN : 9782366370089
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
Résumé:

En Auvergne, la gendarmerie découvre, après une terrible tempête de neige qui l'a coupé du monde, un hameau entièrement décimé. Six cadavres. Mais nulle trace d'assassin. Au récit de l'enquête se mêle en flash-back celui d'Alex, « bellâtre vagabond », qui raconte ce qui s'est passé, comment il... Voir plus

En Auvergne, la gendarmerie découvre, après une terrible tempête de neige qui l'a coupé du monde, un hameau entièrement décimé. Six cadavres. Mais nulle trace d'assassin. Au récit de l'enquête se mêle en flash-back celui d'Alex, « bellâtre vagabond », qui raconte ce qui s'est passé, comment il s'est retrouvé aux Combes, lieu-dit aussi sublime que loin de tout, comment des liens se sont tissés entre lui et les cinq habitants du hameau à coups de verres de gnôle partagés au coin du feu, comment le froid et la neige ont exacerbé leur solitude, les calfeutrant finalement dans une même maison une nuit entière. Comment, encore, un inconnu est venu troubler le calme apparent des choses, faisant tomber, un à un, les masques. Et pourquoi la neige immaculée est, soudain, devenue rouge sang.

Donner votre avis

Avis(2)

  • Livre très intéressant, notamment dans la façon dont c'est écrit. Un policier qui se lit bien avec une bonne intrigue.

    Livre très intéressant, notamment dans la façon dont c'est écrit. Un policier qui se lit bien avec une bonne intrigue.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Roman classique dans l'écriture, simple, et sans artifices et dans sa construction qui met donc le lecteur dans les confidences bien avant les enquêteurs. Je suis passé par toutes sortes de suppositions sur le nom (ou les noms) du (des) coupable(s), avant de savoir le fin mot de l'histoire. Pas...
    Voir plus

    Roman classique dans l'écriture, simple, et sans artifices et dans sa construction qui met donc le lecteur dans les confidences bien avant les enquêteurs. Je suis passé par toutes sortes de suppositions sur le nom (ou les noms) du (des) coupable(s), avant de savoir le fin mot de l'histoire. Pas surpris par le dénouement, mais néanmoins pas déçu. L'auteur nous amène doucement vers son épilogue, en semant dans son récit des indices favorisant telle ou telle thèse, sans en divulguer une avant la fin.

    Un petit bémol sur une technique qui m'a agacé un peu : à chaque fin de chapitre consacré à ce que j'appelle le journal d'Alex, Patrice Pélissier place une phrase sensée donner du suspense et qui est, à mon sens, superflue, du genre :

    "Pas de doute, Jésup venait des tréfonds de l'enfer et nous devînmes ses anges exterminateurs." (p.26)

    "... je me fis la réflexion que nous ne tarderions pas pas à être coupés du monde. Sur le moment je n'imaginais pas que ce serait vrai et que cela nous mènerait à notre perte." (p.48)

    C'est tout ce que j'ai à reprocher à ce polar très fréquentable, qui encore une fois, fait mentir ceux qui pensent que l'édition régionale est de piètre qualité, puisqu'il est en collection Terres de France, comme l'excellent Ceux de Menglazeg, de Hervé Jaouen.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions