L'homme aux lèvres de saphir

Couverture du livre « L'homme aux lèvres de saphir » de Herve Le Corre aux éditions Rivages
  • Date de parution :
  • Editeur : Rivages
  • EAN : 9782743613099
  • Série : (non disponible)
  • Support : Poche
Résumé:

« Etienne aperçoit quelque chose qui l'oblige à remonter le bord de son chapeau et détend tout d'un coup les traits de sa figure dans une expression de stupeur béate. Il y a un homme qui essaie d'escalader la colonne à l'aide d'une corde. Et l'on dirait, à première vue, qu'il s'y prend mal (...)... Voir plus

« Etienne aperçoit quelque chose qui l'oblige à remonter le bord de son chapeau et détend tout d'un coup les traits de sa figure dans une expression de stupeur béate. Il y a un homme qui essaie d'escalader la colonne à l'aide d'une corde. Et l'on dirait, à première vue, qu'il s'y prend mal (...) L'insolite grimpeur ne cherche ni à monter ni à descendre. Il est pendu par les pieds, ses mains sont attachées dans le dos, les bras tenus au corps par un réseau serré de liens. Sa tête, dont la moitié du crâne est arrachée, n'est plus qu'une boule asymétrique, comme un papier qu'un rond-de-cuir énervé aurait roulé dans son poing, mais de sang, d'os et de cervelle. »
En cet hiver de l'année 1870, Etienne Marlot monte à Paris avec pour tout viatique une charrette à bras où sont entassés les quelques meubles qu'il possède. Le jeune provincial désargenté n'imaginait pas que son arrivée dans la capitale serait marquée par une rencontre avec un cadavre. Celui d'un adolescent blond, à la dentition parfaite et aux yeux très bleus, pendu à la colonne Vendôme. Un crime pratiquement commis sous les yeux d'Etienne qui voit l'assassin s'approcher de lui, menaçant, et déposer dans le tiroir de la table qu'il transporte sur sa charrette un petit carnet relié de cuir. Lorsque Etienne reprend ses esprits et donne l'alerte, l'inquiétant personnage s'est évanoui dans le brouillard.
Pour le commissaire Prosper Loirette et l'inspecteur François Letamendia de la Sûreté, ce n'est que le début d'une longue enquête car il ne s'agit pas d'un crime d'occasion. L'autopsie révèle en effet des détails troublants permettant de relier cet acte barbare à deux autres assassinats commis dans Paris : un petit crabe a été retrouvé dans l'estomac des victimes dont le coeur a aussi été arraché. Pour remonter la piste, la police compte sur Etienne, qui est le seul à avoir vu l'assassin en face, mais la suite des événements révélera que d'autres l'ont côtoyé de près, peut-être sans le savoir, telle Sylvie Destang, jeune pensionnaire de la maison de Madame Pellerin.
Régulièrement, elle a affaire à un client qui se présente chaque fois sous une apparence différente mais ne peut déguiser son regard fou. Cet homme violent n'est, semble-t-il, autre qu'Henri Pujols, un ami et admirateur passionné d'Isidore Ducasse alias le comte de Lautréamont. Mais comment mettre la main sur un individu qui a élevé la métamorphose au rang d'un art ? Pour l'inspecteur Letamendia, il faut retrouver le carnet abandonné dans le tiroir d'Etienne Marlot, mais entre-temps, les meubles d'Etienne lui ont été volés. Et le meurtrier voudrait, lui aussi, récupérer son bien et faire taire un témoin gênant. La vie d'Etienne est menacée...

Donner votre avis

Articles (1)

  • Paris, des siècles de lumières
    Paris, des siècles de lumières

    Chaque ère a marqué Paris de son sceau. De la révolution française à la Belle Epoque, de Mai 68 au Paris d'aujourd'hui, les événements joyeux ou tragiques ont battu le pavé de cette capitale captivante pour la façonner encore. Des Catacombes aux transformations hausmaniennes, des Halles de Baltard aux architectures les plus récentes, Paris est un perpétuel mouvement, propice aux agissements les plus inattendus. Alors, curieux, offrez-vous un ticket pour une jolie ballade, rendez-vous station Gaité !

Avis(2)

  • on premier Hervé le Corre et un énorme coup de coeur !

    Quel souffle anime ce roman total qui embrasse tous les genres romanesques sans entrer dans aucune case !

    - un polar : on suit la traque d'un tueur en série atypique qui commet d'atroces crimes en hommage à l'oeuvre de son ami, le...
    Voir plus

    on premier Hervé le Corre et un énorme coup de coeur !

    Quel souffle anime ce roman total qui embrasse tous les genres romanesques sans entrer dans aucune case !

    - un polar : on suit la traque d'un tueur en série atypique qui commet d'atroces crimes en hommage à l'oeuvre de son ami, le poète Isidore Ducasse, Les Chants de Maldoror signés sous le nom du Comte de Lautréamont, dans laquelle il lit une prophétie des temps à venir. Cette idée assez géniale est parfaitement maitrisée, on retrouve même plusieurs fois Isidore Ducasse dans le roman, c'est même lui qui accélère la résolution de l'enquête.

    - un roman noir : l'identité du sérial killer est rapidement dévoilé, pas de faux suspense, mais une plongée assez stupéfiante dans sa psycho délirante. Un peu comme si la créature avait échappé à son Frankenstein de créateur, belle métaphore de la puissance de la littérature.

    - un roman historique : la toile de fond de ce roman est le Paris de 1870, à la veille de la chute du Second Empire de Napoléon III, dans une ambiance fin de règne où tout se délite et où tous les espoirs sont également possibles. On découvre un autre Paris, celui des faubourgs ouvriers, des bas-fonds. L'inspecteur Letamendia a du mal à supporter les priorités de sa hiérarchie obnubilée par la répression des émeutes ouvrières. Sur la fin du roman, on glisse vers la guerre contre les Prussiens et vers la naissance de la Commune.

    - un roman social : la classe ouvrière est magnifiquement décrite, exploitée, réprimée, vivant dans la misère mais solidaire, avec de superbes personnages, d'Etienne l'ouvrier républicain plein de révolte à Sylvie, digne prostituée dans un bordel fréquenté par le tueur. Y a du Zola dans l'évocation de ces prolos, y a du Hugo dans la description des émeutes organisées par les syndicats et l'Internationale ouvrière.

    Le tout porté par une superbe écriture à la fois travaillé et gouailleuse.

    Dense, passionnant, très impressionnant !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Hervé Le Corre est un auteur à lire de toute urgence. Depuis Pierre Lemaître et son "au revoir là-haut", on sait que les écrivains de polars peuvent avoir une plume magnifique. C'est aussi le cas d'Hervé Le Corre. Non seulement son roman est écrit dans une langue superbe mais il a aussi réussi...
    Voir plus

    Hervé Le Corre est un auteur à lire de toute urgence. Depuis Pierre Lemaître et son "au revoir là-haut", on sait que les écrivains de polars peuvent avoir une plume magnifique. C'est aussi le cas d'Hervé Le Corre. Non seulement son roman est écrit dans une langue superbe mais il a aussi réussi la prouesse de respecter le vocabulaire et les expressions de l'époque qu'il a choisie pour cette histoire: la fin du dix-neuvième siècle. Ses descriptions du peuple de Paris sont à couper le souffle.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Présent dans les listes

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions