Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

L'hiver des hommes

Couverture du livre « L'hiver des hommes » de Lionel Duroy aux éditions J'ai Lu
  • Date de parution :
  • Editeur : J'ai Lu
  • EAN : 9782290070321
  • Série : (-)
  • Support : Poche
Résumé:

Belgrade, 2010. La fille du général Mladic s'est suicidée. Marc, écrivain passionné par le destin des enfants de criminels de guerre, veut comprendre. Des lieutenants de Mladic l'encouragent à aller à Pale, capitale historique de la République serbe de Bosnie. Il trouve une population abandonnée... Voir plus

Belgrade, 2010. La fille du général Mladic s'est suicidée. Marc, écrivain passionné par le destin des enfants de criminels de guerre, veut comprendre. Des lieutenants de Mladic l'encouragent à aller à Pale, capitale historique de la République serbe de Bosnie. Il trouve une population abandonnée et persuadée d'avoir mené une guerre juste. Prix Renaudot des lycéens 2012, prix Joseph-Kessel 2013.

Donner votre avis

Avis (6)

  • Abandon à la page 135 sur 358.
    Peut-être le reprendrai-je un jour, mais là, plus d’ennui que de plaisir à lire cette histoire sur la Bosnie, sur les enfants des criminels de guerre.
    Le sujet est intéressant, mais le ton est froid, je n’ai pas saisi où l’auteur voulait aller, ce qu’il voulait...
    Voir plus

    Abandon à la page 135 sur 358.
    Peut-être le reprendrai-je un jour, mais là, plus d’ennui que de plaisir à lire cette histoire sur la Bosnie, sur les enfants des criminels de guerre.
    Le sujet est intéressant, mais le ton est froid, je n’ai pas saisi où l’auteur voulait aller, ce qu’il voulait démontrer. L’ensemble est décousu, peu convaincant, mêlé aux tracas personnels de Marc/Lionel Duroy.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • livre qui relate le devenir de quelques enfants de grands criminels de guerre mais il apporte surtout le point de vue des serbes de Bosnies sur la guerre qui n'est pas le même pour tous les autres. livre qui m'a donné envie de m'informer un peu plus.

    livre qui relate le devenir de quelques enfants de grands criminels de guerre mais il apporte surtout le point de vue des serbes de Bosnies sur la guerre qui n'est pas le même pour tous les autres. livre qui m'a donné envie de m'informer un peu plus.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • J'ai beaucoup aimé ce livre, même si je n'étais pas attirée au départ par cette enquête de journaliste. Au fil de ses rencontres, il nous fait entrer dans l'histoire, dans la manière de penser de ces personnes qui se sont enfermées dans leurs peurs. J'ai trouvé la fin très bien vue.

    J'ai beaucoup aimé ce livre, même si je n'étais pas attirée au départ par cette enquête de journaliste. Au fil de ses rencontres, il nous fait entrer dans l'histoire, dans la manière de penser de ces personnes qui se sont enfermées dans leurs peurs. J'ai trouvé la fin très bien vue.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Intéressant , qui donne envie d'aller au delà du roman pour s'informer mais une fin décevante .

    Intéressant , qui donne envie d'aller au delà du roman pour s'informer mais une fin décevante .

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Lionel DUROY (journaliste à Libération puis à l'Evènement du Jeudi) se passionne pour le rapport que les hommes et les femmes qu'il rencontre entretiennent avec l' histoire de leur pays (ici, nous sommes en ex-Yougoslavie), eux qui continuent en masse de considérer Radko Mladic, "le boucher des...
    Voir plus

    Lionel DUROY (journaliste à Libération puis à l'Evènement du Jeudi) se passionne pour le rapport que les hommes et les femmes qu'il rencontre entretiennent avec l' histoire de leur pays (ici, nous sommes en ex-Yougoslavie), eux qui continuent en masse de considérer Radko Mladic, "le boucher des Balkans", comme un héros national.
    "L'Hiver des hommes", ce sont les tentatives hésitantes de chacun pour se dépêtrer de son histoire et essayer de tracer son propre chemin. Difficile de ne pas faire le lien direct entre Marc le héros et Lionel l'auteur tant on sent tout au long des pages cette aptitude à décortiquer l'âme de chacun et chacune face à ses propres responsabilités. Un beau roman, dense, qui interroge notre liberté autant que notre difficulté à respecter celle de l'autre.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Lechoixdeslibraires.com

    Ce roman, comme le précise lui-même Lionel Duroy, a pour point de départ le suicide d'Ana Mladic, fille bien aimée du dictateur serbe, boucher de Bosnie comme il fut justement nommé. La question que se pose le narrateur, Marc, porte sur le devenir de ces enfants, fils ou filles de criminels de...
    Voir plus

    Ce roman, comme le précise lui-même Lionel Duroy, a pour point de départ le suicide d'Ana Mladic, fille bien aimée du dictateur serbe, boucher de Bosnie comme il fut justement nommé. La question que se pose le narrateur, Marc, porte sur le devenir de ces enfants, fils ou filles de criminels de guerre. De retour dans ce minuscule territoire serbe de Bosnie, il va croiser des hommes et des femmes, enclavés dans leurs certitudes ethniques et qui racontent les atrocités d'une guerre. Le journaliste ne juge pas, il écoute avec empathie les témoignages d'êtres reclus, prisonniers de leur propre histoire, sans avenir autre que celui de la haine de l'autre. Au delà de ce reportage romancé plein d'humanité à l'écriture fluide, l'auteur, face à son propre désarroi s'interroge sur la construction individuelle de chacun au sein de familles délétères et comment se défaire de cet héritage personnel. «L'Hiver des hommes, comme l'hiver de la vie».

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.