L'histoire d'un amour

Couverture du livre « L'histoire d'un amour » de Catherine Locandro aux éditions Heloise D'ormesson

4.166666666

12 notes

Résumé:

Rome, 1995. Luca est un professeur de philo sans histoires, qui enseigne depuis quatorze ans dans le même lycée. Pourtant, ce matin-là, au comptoir où il a l'habitude de boire son espresso, la lecture d'un article le bouleverse et le ramène vingt ans en arrière.
En 1967, le jeune Luca est... Voir plus

Rome, 1995. Luca est un professeur de philo sans histoires, qui enseigne depuis quatorze ans dans le même lycée. Pourtant, ce matin-là, au comptoir où il a l'habitude de boire son espresso, la lecture d'un article le bouleverse et le ramène vingt ans en arrière.
En 1967, le jeune Luca est figurant pour une émission de variétés de la RAI. Il y rencontre la Chanteuse, diva tristement célèbre pour sa tentative de suicide après la mort tragique de son compagnon, un poète de renom. D'un simple regard, Luca mesure toute la douleur de cette femme. Elle voit en lui son amour disparu. Il se fraie un chemin jusqu'à ce coeur, qu'elle pensait éteint.
Leur liaison sera aussi secrète qu'ardente, et la rupture brutale.
Huit ans après la mort de la Chanteuse, une biographie révèle la vérité sur leur amour. Luca va devoir faire un choix. Cette histoire, qui a fait de lui un homme à part, l'a tenu à distance du monde. Va-t-il enfin reprendre son existence en main et cesser de se laisser dévorer par le souvenir de cette fulgurante passion ?

Donner mon avis

Les derniers avis

  • 0.2

    C'est l'histoire d'une passion dévorante, égoïste même.
    Le roman s'inspire d'une histoire vraie celle d'un jeune homme et d'une chanteuse malheureuse.
    L'écriture est très poétique, l'auteure est italienne peut-être que cela y joue. Je le recommande !!!

    C'est l'histoire d'une passion dévorante, égoïste même.
    Le roman s'inspire d'une histoire vraie celle d'un jeune homme et d'une chanteuse malheureuse.
    L'écriture est très poétique, l'auteure est italienne peut-être que cela y joue. Je le recommande !!!

  • 0.2

    J'ai trouvé l'histoire très intéressante et très prenante. Mais j'ai trouvé que la fin se terminait un peu trop brutalement, qu'il y avait matière à développer l'histoire, par exemple la suite de la relation de Lucas avec sa femme, voir ses explications par rapport avec son histoire avec la...
    Voir plus

    J'ai trouvé l'histoire très intéressante et très prenante. Mais j'ai trouvé que la fin se terminait un peu trop brutalement, qu'il y avait matière à développer l'histoire, par exemple la suite de la relation de Lucas avec sa femme, voir ses explications par rapport avec son histoire avec la Chanteuse.

  • 0.2

    Si j’avais à résumer en une phrase ce que j’ai ressenti à la lecture de ce court roman, elle serait celle-ci :
    « L’amour est le pire des bonheurs qui puisse nous arriver »
    Il n’échappera probablement à aucun lecteur que cet ouvrage retrace une étape importante sinon même majeure de la vie...
    Voir plus

    Si j’avais à résumer en une phrase ce que j’ai ressenti à la lecture de ce court roman, elle serait celle-ci :
    « L’amour est le pire des bonheurs qui puisse nous arriver »
    Il n’échappera probablement à aucun lecteur que cet ouvrage retrace une étape importante sinon même majeure de la vie sentimentale de Dalida à laquelle dans ma jeunesse je vouais une grande admiration qui vit même, je l’avoue, encore aujourd’hui.
    Ce qui m’a particulièrement émue c’est de percevoir ce qu’elle pouvait ressentir intérieurement lorsque sur scène elle en exprimait sous couvert de la chanson ce qui était la profondeur de ses propres sentiments influant fortement sur sa vie jour après jour jusqu’à sa malheureuse fin que tout le monde connait.
    Cela sans éluder bien entendu le malheur des acteurs de son bonheur tel qu’ici le narre le personnage de ce roman dont on ne doute pas qu’il ait existé, à savoir celui que sous-titre la couverture du livre.
    Une ode à l’amour sous le ciel propice de l’Italie qui touchera certainement votre sensibilité.

  • 0.2

    Avis de la page 50 :

    Comme toujours, j'attends beaucoup des histoires qui sortent des portes des Editions Héloîse d'Ormesson avec toujours une petite appréhension : sera-t-il à la hauteur? La réponse encore une fois semble être oui : une écriture fluide, un décor soigné détaillé et à...
    Voir plus

    Avis de la page 50 :

    Comme toujours, j'attends beaucoup des histoires qui sortent des portes des Editions Héloîse d'Ormesson avec toujours une petite appréhension : sera-t-il à la hauteur? La réponse encore une fois semble être oui : une écriture fluide, un décor soigné détaillé et à l'italienne ... La dolce vita, quoi!

    • Petite Belge le 03/09/2014 à 20h11

      Parfois le mot de la fin ne fait son apparition qu’après de longues années de silence, de lourds secrets et de désespoir.

      Luca, professeur de philosophie, est ainsi confronté un jour à une histoire d’amour douloureuse surgi de son passé avec une femme désignée sous le nom « la Chanteuse ». S’il y a bien deux villes dans le monde qui respirent l’amour, le mystère et la mélancolie, c’est Rome et Paris. Entre ces deux villes, le présent et le passé, les fils de cette histoire d’amour se tissent comme un pont au-dessus du Tibre. Cette distance que La Chanteuse a imposé à cet étudiant roman, l’auteur l’impose au lecteur. Elle reste La Chanteuse, à la fois connue mais méconnue. La distance est là, comme un personnage qu’on voudrait prendre dans nos bras mais qui reste hors de portée. Le manque se ressent à chaque coin de page. La tristesse quitte le livre pour creuser son trou béant dans l’âme du lecteur.

      Catherine Locandro manie la plume avec délicatesse et raconte cet amour secret avec grâce et tendresse. Je referme ce livre, la gorge nouée, les larmes aux yeux … pleurant une histoire d’un amour profond, triste et magnifique.

    • Vous souhaitez réagir ? Identifiez-vous ou rejoignez la communauté de lecteurs.com
  • 0.2

    Avis de la page 50 : Après plusieurs années, alors que Lucas est installé dans une vie routinière, son passé resurgit entre les pages du journal le frappant de plein fouet. un début prometteur. Et même si dés le début on connait la fin de l'histoire entre Lucas et sa Chanteuse, j'ai hâte de...
    Voir plus

    Avis de la page 50 : Après plusieurs années, alors que Lucas est installé dans une vie routinière, son passé resurgit entre les pages du journal le frappant de plein fouet. un début prometteur. Et même si dés le début on connait la fin de l'histoire entre Lucas et sa Chanteuse, j'ai hâte de savoir quel bouleversement cet article va engendrer dans sa vie d'aujourd'hui. Quel chemin va-t-il prendre?

    • virginie heber-suffrin le 20/08/2014 à 17h25

      Court roman, à peine 125 pages, où on découvre une histoire d’amour intense, aussi brève que son récit.
      Luca, enseignant en philosophie, marié et père d’une jeune fille, se retrouve plongé dans son passé secret à l’occasion d’un article de journal, lu au petit matin. Sa liaison avec une célèbre Chanteuse lui saute à la mémoire. Luca erre alors dans ses souvenirs, sa ville et sa vie d’aujourd’hui. Pas vraiment de regret, mais des questions qui restent en suspens et qui le hantent depuis leur rupture en 1968. A-t-il compté pour elle autant qu’elle a compté pour lui ? Quelles conséquences va avoir cette révélation tardive pour sa famille qui ignore tout ?
      Sous forme de flash-back, l’histoire d’amour entre Luca et la Chanteuse s’épanouit comme une fleur vénéneuse. Chanteuse qui n’est jamais nommée mais dont on devine l’identité et en cas de doute, il n’y a qu’à lire la bibliographie à la fin du roman.
      C’est l’histoire d’un amour fécond et obscur qui ne peut survivre dans le monde de lumière du vedettariat des années soixante. C’est l’histoire d’une délivrance après des années de souffrances muettes. L’histoire d’un homme et d’une femme que tout sépare mais dont l’amour a su rester intact au-delà du temps et de la mort.
      C’est une histoire très belle, profonde et douloureuse.
      Un coup de cœur de cette rentrée.

    • Vous souhaitez réagir ? Identifiez-vous ou rejoignez la communauté de lecteurs.com
  • 0.2

    Chronique page 100

    Un début de roman prenant, avec une touche d’originalité dans la construction. Luca est professeur de philosophie dans un lycée romain. Un matin, comme à chaque matin, il prend un espresso au café, en face de l’école. Tout à ses habitudes, il ouvre le journal du matin et sa...
    Voir plus

    Chronique page 100

    Un début de roman prenant, avec une touche d’originalité dans la construction. Luca est professeur de philosophie dans un lycée romain. Un matin, comme à chaque matin, il prend un espresso au café, en face de l’école. Tout à ses habitudes, il ouvre le journal du matin et sa vie bascule vers un passé lointain. Ses fantômes reviennent le hanter : son amour avec la Chanteuse, sa passion dévorante ! Un tout petit article qui divulgue ce qu’il a toujours voulu cacher et des révélations qu’il n’attendait plus depuis longtemps. Que s’est-il passé en 1967 pour qu’aujourd’hui, à la lecture de cet article, Luca retrouve les démons de son adolescence ? L’amateur de polars en moi a très hâte de connaître la suite …

    • Richard Migneault le 19/08/2014 à 23h46

      Un amour de jeunesse ! Une blessure, pas tout à fait cicatrisée mais que Luca a cachée au plus profond de son être, enfouie à tout jamais dans son inconscient. « L’histoire d’un amour », c’est l’histoire du souvenir d’un amour qui ressurgit un matin, sans que personne ne l’ait appelé, surtout pas Luca qui buvait tranquillement son espresso en lisant le journal.

      Superbement bien écrit, dans un aller-retour étourdissant entre le passé et le présent, Catherine Locandro nous décrit ce voyage au centre du cœur blessé de son personnage principal. Pas à pas, elle nous guide dans les méandres du passé déchirant de cet adolescent qui découvre l’amour et la passion. Un voyage émouvant, une incursion dans une histoire d’amour qui ne peut que mal se terminer.

      Luca est professeur de philosophie dans un lycée. Homme d’habitude et de rituels, père de deux enfants dans un mariage qui bat de l’aile, il part le matin pour se rendre dans un café. Ce matin, en lisant le journal, il découvre un épisode de sa vie qui refait surface. Son amour de jeunesse avec une « Chanteuse », rencontrée dans une émission de variété.

      Bouleversé par ce qu’il a appris, il part dans la ville, marchant sans but, en retournant dans sa tête, ce qui s’est passé, il y a 28 ans.

      Luca vit dans un quartier pauvre de Rome. Pour subvenir aux besoins de sa famille, il livre de la viande pour un boucher du quartier. Figurant dans une émission de télévision, il rencontre le regard de la Chanteuse et elle voit en lui, l’image de son amoureux disparu. Le choc est grand, l’amour sera intense. Les déceptions feront mal.

      Accompagné du lecteur, Luca traversera les rues de la ville en revivant chacune des étapes de cet amour qui avait laissé des traces sur son coeur blessé. Au détriment de sa famille et de son emploi, il se laissera emporter par les souvenirs et l’image de cet amour, de cette Chanteuse, aujourd’hui, disparue.

      Catherine Locandro tisse cette toile diabolique autour de son personnage et nous prend à témoin des gestes et des décisions de son personnage. Reprendra-t-il le chemin habituel, tranquille et rassurant vers sa femme, sur le point de le quitter ? Se laissera-t-il emporter par le tourbillon implacable de cette descente aux enfers du passé.

      L’histoire d’un amour est un roman prenant. Je n’y vois qu’un seul bémol, l’argumentaire nous indique que le roman aura 272 pages quand l’exemplaire que j’avais n’en comptait que 124. Un roman quand même, à découvrir !

    • Michèle FINANCE le 21/07/2014 à 16h39

      Prometteur ! Je suis impatiente de le lire ...

    • Vous souhaitez réagir ? Identifiez-vous ou rejoignez la communauté de lecteurs.com
  • 0.2

    Etape de la page 100 :

    Le décor planté en Italie et les personnages présentés, le lecteur se retrouve témoin d’un secret. Entre le présent et un passé, la plume intimiste de l’auteur livre tout en délicatesse et en fragilité, la sensibilité des personnages, les sentiments éprouvés, les...
    Voir plus

    Etape de la page 100 :

    Le décor planté en Italie et les personnages présentés, le lecteur se retrouve témoin d’un secret. Entre le présent et un passé, la plume intimiste de l’auteur livre tout en délicatesse et en fragilité, la sensibilité des personnages, les sentiments éprouvés, les différences dans une relation de jeunesse dont on connaît d’ores et déjà l’issue ! Le style accrocheur de ce roman déjà court offre un bon moment de lecture qui se voudra être très très court !

    • Virginie PI le 22/08/2014 à 22h53

      La dolce Vita n’est pas si douce… L’histoire nous embarque en Italie dans une saga familiale. Le lecteur découvre les personnages d’une famille modeste touchants et sensibles. Luca a une vie bien monotone et réglée comme du papier à musique ! Mais ce matin, la musique des souvenirs s’emballe : ce professeur est au bord du malaise en lisant un article de journal qui révèle sa liaison de jeunesse. Par les mots délicats finement posés de l’auteur et le style intimiste de cette écriture si juste, le lecteur revit le passé du personnage, ses souvenirs, ses mensonges vis-à-vis de sa famille pour pouvoir aller retrouver l’étoile de son cœur sans éveiller le moindre soupçon sur l’identité de la femme qu’il aime… et aimera toute sa vie. Cette musique aux airs bien connus passe en boucle : le lecteur comprend l’importance de la promesse de cet homme à ne rien devoir dire à personne par amour pour cette femme. Très vite, les notes jouées provoquent la saturation de l’air : la révélation de son secret rend compte du grand questionnement intérieur et du mal-être du personnage. L’histoire d’un amour ou comment les souvenirs d’un amour intarissable pèsent sur sa vie d’un homme… Le roman est court mais fort en émotions !

    • Vous souhaitez réagir ? Identifiez-vous ou rejoignez la communauté de lecteurs.com
  • 0.25

    Étape de la page 100

    L'histoire d'un amour est construit sur une alternance de chapitres retraçant les premiers émois d’un jeune homme de 22 ans envouté par le charme d’une chanteuse populaire au summum de sa carrière et les souvenirs d’un professeur de philosophie qui n’a pas oublié cet...
    Voir plus

    Étape de la page 100

    L'histoire d'un amour est construit sur une alternance de chapitres retraçant les premiers émois d’un jeune homme de 22 ans envouté par le charme d’une chanteuse populaire au summum de sa carrière et les souvenirs d’un professeur de philosophie qui n’a pas oublié cet amour de jeunesse. L’écriture rend avec beaucoup de réalisme les sentiments éprouvés et magnifie le temps qui a su les façonner. Les descriptions sont précises tout en laissant flotter une atmosphère mystérieuse. Je suis déjà en train de regretter que le roman ne soit pas plus épais …

    • Agnès GALIMONT - RADMACHER le 27/08/2014 à 19h44

      Pour ma première rencontre avec Catherine Locandro, j’ai été complètement sous le charme de cette belle histoire resurgie du passé, qui a uni, un court instant, un jeune homme « qui venait d’avoir dix-huit ans » et une chanteuse dont la renommée avait, fin des années soixante, dépassé bien des frontières.
      J’ai toujours apprécié les romans construits sur des alternances d’époque.
      L'histoire d'un amour est de cette veine là. Catherine Locandro raconte avec beaucoup de talent, des moments du présent où Lucas, professeur de philosophie englué dans sa routine, se souvient de sa lointaine jeunesse, au cours de laquelle il aima passionnément « la chanteuse » avec ses forces, ses résistances et ses faiblesses.
      L’auteure, avec beaucoup d’habilité et de finesse, laisse planer certains mystères. D’une part, de nombreux éléments concernant l’identité de la diva sont parsemés tout au long du récit jusqu’à ce qu’elle nous souffle son nom dans les tous derniers chapitres. D’autre part, un secret ignoré jusqu’à ce jour par l’ancien amoureux, sera découvert progressivement, par nous, les témoins anonymes de cette idylle interrompue. Ces différentes énigmes ont attisé ma curiosité mais paradoxalement, je n’ai pas accéléré le rythme de ma lecture. Car, comme le style raffiné et délicat le suggérait, j’ai pris mon temps pour m’imprégner de cette ambiance surannée emprunt de mélancolie. Ce qui ne m’a pas empêchée, ma lecture achevée, de fouiller sur la toile, afin de vérifier s’il existait des traces de ces faits relatés par notre brillante conteuse. Suite à mes recherches, je peux conclure que Catherine Locandro est douée d’une extrême sensibilité, le tout soutenu par une belle plume parce qu’elle a réussi la jolie performance de transformer un quelconque fait divers en une histoire émouvante qui sonne particulièrement juste.

    • célia briand le 14/07/2014 à 15h12

      c'est peut-être le seul défaut de ce livre: sa petite taille!!!

    • Vous souhaitez réagir ? Identifiez-vous ou rejoignez la communauté de lecteurs.com
  • 0.25

    Je suis censée m'être arrêter à la page 50 pour faire ce commentaire, mais je n'ai pas réussi à m'arrêter... Le livre est court, mais l'écriture y est fluide, j'ai beaucoup aimé le style de l'auteur, sans superflu. Très agréable à lire.

    Je suis censée m'être arrêter à la page 50 pour faire ce commentaire, mais je n'ai pas réussi à m'arrêter... Le livre est court, mais l'écriture y est fluide, j'ai beaucoup aimé le style de l'auteur, sans superflu. Très agréable à lire.

    • célia briand le 19/08/2014 à 19h26

      « L’histoire d’un amour » est né d’un article paru dans un journal italien et de l’imagination de Catherine Locandro. De savoir ça, le lecteur est en droit de se demander où est la fiction et où se trouve la réalité des faits. Après lecture de ce roman, je suis bien en peine de répondre et de savoir où se situe cette frontière, mais l’histoire m’a emportée, lue d’une (quasi-) traite.

      C’est l’histoire d’un amour de jeunesse entre Luca et une (pardon, LA) Chanteuse, dans l’Italie des années 60. C’est l’histoire du poids du secret, celui que l’on croyait enfoui loin en nous, et qu’une petite étincelle fait rejaillir. C’est aussi les mensonges pour protéger cet amour que Luca veut croire éternel. Naïve jeunesse…. Il y a les conséquences de ce passé, sur son présent, sur le dilemme d’en parler (enfin) ou de ne rien dire.

      C’est la première fois que je lis un roman de cet auteur et c’est pour moi une très belle découverte. L’écriture y est sobre et sans superflu. C’est très bien écrit, il y a suffisamment de détails, sans que ce soit des description longues et indigestes. On devine facilement, rien qu’au titre, que Dalida est là, dans ce roman sans être nommer directement (histoire d’éviter les ennuis judiciaire avec Orlando?).
      Il y a une certaine nostalgie qui émane de cette histoire, ce qui aurait pu sombrer dans quelque chose de mièvre, mais Catherine Locandro évite ce piège. Ce n’est pas larmoyant, bien que l’histoire soit assez triste et tragique, mais on n’a pas le temps de s’appesantir sur le sort des deux amants. L’écriture est rapide, bien ciselé mais non sans douceur. On s’attache au «héros», et plus on avance dans l’histoire de Luca, plus on a envie de connaître son mystérieux passé.
      Le seul défaut de ce livre est qu’il est court. 126 pages, c’est vite lu, et si ce n’avait pas été dans le cadre « des Explorateurs », je ne l’aurai sans doute pas acheté pour une question de budget. Mais dans ce cas, je serai passé à côté de quelques chose de beau !
      J’ai découvert une auteure que je ne connaissais pas et je me ferai un plaisir de découvrir ses précédents romans. Je lui souhaite (et je l’espère) un beau succès et une belle couverture médiatique.

    • Vous souhaitez réagir ? Identifiez-vous ou rejoignez la communauté de lecteurs.com
Voir tous les avis

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Les articles associés

Du même auteur

Les anges déçus Catherine Locandro HELOISE D'ORMESSON

Voir tous les livres de Catherine Locandro

Autres éditions

L'histoire d'un amour Catherine Locandro HELOISE D'ORMESSON

4.166666666

Voir toutes les éditions

Widget

Code à intégrer dans votre page

Code à intégrer dans votre page

Les lecteurs en parlent...

Afficher plus de discussions

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Récemment sur lecteurs.com