Les vrais paradis

Couverture du livre « Les vrais paradis » de Francois Jonquet aux éditions Sabine Wespieser
Résumé:

Au tournant des années 80, un jeune homme découvre la vie dans une discothèque. Cet ancien théâtre, transformé en temple de la disco, il va en faire un fabuleux terrain de jeu, de séduction et d'expérimentation. Chaque soir, il part se perdre dans un labyrinthe hédoniste qui ouvre grand sur... Voir plus

Au tournant des années 80, un jeune homme découvre la vie dans une discothèque. Cet ancien théâtre, transformé en temple de la disco, il va en faire un fabuleux terrain de jeu, de séduction et d'expérimentation. Chaque soir, il part se perdre dans un labyrinthe hédoniste qui ouvre grand sur l'imaginaire.
Dans le sillage du narrateur, Les Vrais paradis restitue un moment de grâce, sorte de Movida française, évoquée ainsi par Gilles Châtelet : " Décidément, qui n'aura pas connu la fin des années 70 n'aura pas connu la douceur de vivre, ce frisson d'escarpolette où l'Histoire balance entre un Ancien Régime et les fracas d'une Révolution. " Suit le moment charnière où le jeune homme assiste au basculement d'un monde et à la naissance du nôtre.
Tour à tour initiatique puis crépusculaire, ce roman marque le passage de l'adolescence à la jeunesse, d'un milieu à un autre, des couloirs aux coulisses, du music-hall au cirque, de la fête au drame. C'est l'entrée des artistes, des masques, des drogues, des fantômes.
Les Vrais Paradis est aussi un salut au vieux Paris, celui de Baudelaire et de Lautréamont, des surréalistes et d'Alain Pacadis, d'Édith Piaf, de Coluche.

Donner votre avis

Articles (1)

Avis (3)

  • "Au tournant des années 80, un jeune homme découvre la vie dans une discothèque. Cet ancien théâtre, transformé en temple de la disco, il va en faire un fabuleux terrain de jeu, de séduction et d’expérimentation. Chaque soir, il part se perdre dans un labyrinthe hédoniste qui ouvre grand sur...
    Voir plus

    "Au tournant des années 80, un jeune homme découvre la vie dans une discothèque. Cet ancien théâtre, transformé en temple de la disco, il va en faire un fabuleux terrain de jeu, de séduction et d’expérimentation. Chaque soir, il part se perdre dans un labyrinthe hédoniste qui ouvre grand sur l’imaginaire.
Dans le sillage du narrateur, Les Vrais Paradis restitue un moment de grâce, sorte de Movida française, évoquée ainsi par Gilles Châtelet : «Décidément, qui n’aura pas connu la fin des années 70 n’aura pas connu la douceur de vivre, ce frisson d’escarpolette où l’Histoire balance entre un Ancien Régime et les fracas d’une Révolution.»
Suit le moment charnière où le jeune homme assiste au basculement d’un monde et à la naissance du nôtre.
Tour à tour initiatique puis crépusculaire, ce roman marque le passage de l’adolescence à la jeunesse, d’un milieu à un autre, des couloirs aux coulisses, du music-hall au cirque, de la fête au drame. C’est l’entrée des artistes, des masques, des drogues, des fantômes.
 Les Vrais Paradis est aussi un salut au vieux Paris, celui de Baudelaire et de Lautréamont, des surréalistes et d’Alain Pacadis, d’Édith Piaf, de Coluche."

    Ce roman atypique à l'univers singulier est doté d'une puissance évocatrice rare, de celles qui vous transportent dans le temps et l'espace, dans un ailleurs et un passé enfuis. Pour ceux qui ont vécu ce moment – quelques années évoquées, entre 1979 et 1984 mais en réalité toute une époque... – ce livre sera celui de la plongée dans les souvenirs, entre nostalgie et réminiscences. Pour les autres, ce sera soit l'incompréhension absolue, soit la découverte de l'inconnu, à condition de se laisser emporter, plonger dans ce monde essentiellement nocturne, où règnent alcool, sexe et drogues, où se multiplient les rencontres improbables, l'inattendu, les expériences de toutes sortes, dans une inconscience et une liberté qui semblent aujourd'hui surréalistes... Pas d'hymne au bonheur, cependant, bien au contraire. Le narrateur semble exclu de la bulle de béatitude qui entoure ses contemporains. "J'étais seul et à qui me voulait"... avoue-t-il. Les moments d'extase et de plaisir sont aussi brefs qu'intenses, la jouissance n'existe que dans l'instant. Il profite – plus tard, il sera trop tard, tout sera fini. Paradoxalement, il ne semble pas être un homme de souvenirs, plutôt un homme de l'immédiat, de l'oubli comme une facilité. Il n'a pas dû être aisé pour l'auteur de faire revivre ces lieux et ces personnages fantômes – c'est même un exercice plutôt périlleux et douloureux sans doute, mais qu'il réussit par un style détaillé et une écriture labyrinthique, parfois confuse à l'image des situations décrites, mais qui rendent vivant un passé disparu dans lequel le lecteur est transporté, invité à se perdre, comme le narrateur, dans les multiples "tiroirs à secrets" qu'il recèle...

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Les vrais paradis est le récit de la vie nocturne parisienne au Palace de la fin des années 70 et du début des années 80 par un jeune provincial (il doit y avoir un peu de l'auteur dans lui tellement les descriptions des soirées par exemple sont précises) fraîchement débarqué à Paris pour ses...
    Voir plus

    Les vrais paradis est le récit de la vie nocturne parisienne au Palace de la fin des années 70 et du début des années 80 par un jeune provincial (il doit y avoir un peu de l'auteur dans lui tellement les descriptions des soirées par exemple sont précises) fraîchement débarqué à Paris pour ses études dont on n'entendra que très peu parler.
    Il se met rapidement à fréquenter ces nuits parisiennes, vestiges d'un temps pas si lointain mais qui m'est apparu à des années-lumière d'aujourd'hui. A la fin des années 70, les personnages poussés à l'extrême de ce nuits apparaissent libres, joyeux, sans souci. L'auteur décrit très bien cette fin de décennie et l'entrée dans les années 80 qui marquent le terme des réjouissances avec la disparition des fêtards côtoyés auparavant, morts d'une overdose ou du sida.
    Cette ambiance de fin de règne est un peu glauque à mon goût ce qui fait que le livre n'est qu'une pente descendante vers toujours plus de noir.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions