Les soldats de Salamine

  • Aux derniers jours de la guerre civile espagnole, lors de la débâcle des républicains vers la frontière française, le poète Rafael Sanchez Mazas, un des principaux fondateurs de la phalange, est retenu prisonnier au sanctuaire de Santa Maria du Collel avec 2000 autres franquistes. Il fait partie d’un groupe d’acteurs majeurs de la dictature qui vont être fusillés mais lui, Mazas, va arriver à échapper à son exécution. Il se réfugie dans une forêt. Les hommes de Lister qui commande le 5eme corps de l’armée de l’Ebre, sont à sa recherche. Mazas se cache dans un fossé mais un des soldats le débusque. Plus tard, il racontera en se vantant que, avant de l’épargner, le soldat et lui échangèrent un long regard silencieux. La vie sauve, il errera plusieurs jours dans la forêt et la campagne environnante.

    Javier Cercas va enquêter. Pourquoi un soldat vaincu, épuisé et amer va-t-il laisser son pire ennemi en vie.
    Le livre se décline en 3 tableaux.

    1/ Cercas lui-même se met en scène dans l’Espagne d’aujourd’hui alors qu’il sort à peine d’une dépression avec le sentiment d’une vie de journaliste ratée entre la page blanche et le départ de son épouse jusqu’à ce qu’il reprenne goût à la vie grâce à une aventure amoureuse avec une jeune femme extravertie et pétillante et reprend pied en décidant de mener une enquête sur J. Mazas et le soldat inconnu qui a épargné le phalangiste et envisager d’en faire un livre. Au fil des pages, Cercas dévoile son travail d’écrivain, avec ses doutes, ses inquiétudes et ses certitudes.

    2/ L’histoire de Rafael Sanchez Mazas, pas un grand écrivain mais plutôt un ‘bon écrivain mineur’. Mazas avait dit qu’il écrirait l’histoire de sa détention et évasion de Collel et l’intitulerait « Les soldats de Salamine » en référence aux Grecs vainqueurs de l’armée perse… Là est encore un trait marquant de la grossièreté et de l’immodestie de Mazas. In fine, il n’a jamais écrit le livre. Il a hérité d’une grosse fortune et a paradé sans action comme ministre sans portefeuille auprès de Franco qui a fini par le destituer de son siège. De surcroît, il n’a jamais remercié les gens qui l’ont caché et nourri dans leur ferme lors de sa cavale. Mazas est un personnage qui a vraiment existé, fervent admirateur de Mussolini et d’Hitler pour lesquels il a écrit des articles dans El Fascio, un journal fasciste qu’il a créé. Il deviendra le principal idéologue et leader emblématique de la Phalange espagnole.
    J. Cercas va marcher dans les pas de Mazas et retrouver des personnes qui ont alors rencontré le phalangiste à cette époque. Ainsi l’auteur nous livre son enquête mais aussi révèle la guerre civile dans tous ces états…

    3/ Et enfin 3ème tableau : le soldat inconnu. Cercas enquête et retrouve les traces d’un des combattants antifasciste présent au Collel lors de la détention de Mazas. Il va le retrouver en France, dans une maison de retraite à Dijon, mais si tout porte à croire qu’il serait, pourrait être, le bienfaiteur de Mazas rien ne le confirmera.
    Miralles, on a envie de prendre dans ses bras ce vieux combattant couvert de cicatrices que personne n’a jamais remercié pour avoir offert sa vie entière au service de la liberté.

    Javier Cercas nous offre à nouveau un plongeon dans cette blessure de l’Espagne toujours pas cicatrisée à tel point que le roman-document a connu un immense succès et a été le livre qui a révélé J. Cercas en tant qu’écrivain majeur espagnol.

    Il nous donne à réfléchir sur le nationalisme, les extrêmes, les guerres, la reconnaissance, l’héroïsme et les failles humaines.

    « Il ne s’agit pas de demander des comptes à qui que ce soit mais uniquement essayer de comprendre.»

    En essayant de comprendre, on apprend et surtout cela débouche sur une foule de questions sur la politique, la société et nos propres vies.

    « —Pourquoi vouliez-vous rencontrer le soldat qui a sauvé Sanchez Mazas ? Je réponds sans hésiter : —Pour lui demander ce qu’il a pensé, là, dans la forêt, après l’exécution, quand il l’a reconnu et l’a regardé dans les yeux. Pourquoi il l’a sauvé, pourquoi il ne l’a pas dénoncé, pourquoi il ne l’a pas tué. »

    C’est un roman puissant, généreux et courageux, profondément humain et humaniste. Le succès international rencontré confirme le talent de cet excellent écrivain.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions