Les saltimbanques ordinaires

Couverture du livre « Les saltimbanques ordinaires » de Eimear Mc Bride aux éditions Buchet Chastel
  • Nombre de page : (non disponible)
  • Collection : (non disponible)
  • Genre : (non disponible)
  • Thème : Littérature Anglo-Saxonne
  • Prix littéraire(s) : (non disponible)
Résumé:

Chronique d'une passion amoureuse entre deux écorchés vifs, Les saltimbanques ordinaires est un roman d'apprentissage bouleversant et sensuel, en même temps qu'une ode à Londres, capitale de tous les possibles.

Donner votre avis

Les derniers avis

  • Ne vous fiez pas à la couverture : ce n'est pas de l'édulcoré qu'il y a à l'intérieur. J'ai été séduite par la couverture moi la grande amatrice de littérature anglaise, de son univers, de ses décors...... et là au bout de quelques lignes vous vous dites : mais où ai-je mis les yeux...
    Voir plus

    Ne vous fiez pas à la couverture : ce n'est pas de l'édulcoré qu'il y a à l'intérieur. J'ai été séduite par la couverture moi la grande amatrice de littérature anglaise, de son univers, de ses décors...... et là au bout de quelques lignes vous vous dites : mais où ai-je mis les yeux ?????

    Eily, 18 ans, arrive de son Irlande natale pour entrer dans une école de théâtre à Londres au grand désespoir de sa famille. Elle fait la connaissance de Stephen, 20 ans de plus, acteur, scénariste, en tombe follement amoureuse et débute une relation charnelle, forte  mais Stephen  a un lourd passé.......  

    Une écriture compacte, sans dialogues (à la ligne) mais incorporés au texte, des phrases commencées mais non achevées, entremêlant réalité et pensées. Je continue ma lecture, pourquoi pas, j'aime l'originalité, sortir des sentiers battus, ma fameuse zone de confort et j'avance. Sexe, Sexe, drogue, alcool, re-sexe dans les moins détails..... Au bout de 180 pages je commence à me demander si je vais aller au bout des 372 pages car cela n'apporte pas grand chose, je suis gênée d'assister à leurs ébats, seulement à cela et puis....... le récit bascule.

    Stephen, personnage sombre, énigmatique, blasé lève le masque. Je ne vous en dirai pas plus mais accrochez-vous car tout est dit, rien n'est suggéré tout est avoué. Un homme qui se met à nu.

    Et là je ne peux pas m'empêcher de penser : mais heureusement que je n'ai pas abandonné, je dévore les pages, l'écriture se transforme en récits de faits, d'émotions, de révélations, de sentiments, d'horreur. On est embarqué, l'auteure a un style bien à elle, les prénoms des personnages ne sont connus pour la plupart qu'à la fin du récit (ils sont souvent identifiés par leur rôle, leur profession, il, elle  etc....) mais cela ne gêne en rien le récit.

    C'est une plongée dans  l'univers londonien du spectacle, dans une relation charnelle entre deux êtres que tout oppose : l'âge, le passé mais que le théâtre rapproche. La différence d'âge fait qu'il devient son maître et elle son élève pour le théâtre mais aussi dans leurs ébats. Mais très vie Eily se lâche, elle demande plus, elle en veut plus.

    Mais elle aussi a connu des souffrances dans son enfance mais elles sont effleurées, à peine évoquées, on les devine. Les autres acteurs du roman ont des rôles secondaires, tout tourne autour de ce couple, de leur relation. Tous les sens sont mis en éveil : l'odeur, la vue, le toucher, même le goût de l'amour, cela va loin, c'est cru, c'est trash rien n'est dissimulé. 

    Je dois vous avouer que par moment j'ai trouvé que c'était trop, cela allait trop loin, on peut être gêné d'entrer dans l'intimité du couple,  mais elle assume, elle y va, elle détaille. Attention les prudes, les coincés vous allez être choqués !

    L'attitude de chacun peut être conditionné par son vécu, son caractère, ses relations, ne pas se fier aux apparences, il y a des coeurs qui battent sous tout cela ...... Cela me démange de vous en dire plus mais je vous laisse le découvrir car malgré tout, quand on referme le livre, on se dit : Ah oui tout de même, il fallait le faire, elle a osé et c'est malgré tout......

    Pas à mettre dans toutes les mains. Une couverture bien trompeuse, si vous pensez découvrir du romantisme, oui il y en a mais c'est plus dans les épines que dans les pétales de roses. C'est une histoire d'amour, certes, mais un amour raconté sans pudeur, tout est mis à nu. On aime ou on déteste, pour ma part au bilan final j'ai plutôt aimé mais je reconnais que par moment j'étais très très mal à l'aise.....

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
Voir tous les avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Ils ont lu ce livre

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions