Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Les sacrifiés

Couverture du livre « Les sacrifiés » de Sylvie Le Bihan aux éditions Denoel
  • Date de parution :
  • Editeur : Denoel
  • EAN : 9782207166277
  • Série : (-)
  • Support : Papier
Résumé:

Évocation chatoyante de l'Espagne des années 1930- 1940, entre l'univers de la corrida, la vie artistique madrilène et la tourmente de la guerre. Ce cinquième roman de Sylvie Le Bihan est une fresque historique généreuse qui rend hommage au célèbre poète Federico García Lorca et à son cercle... Voir plus

Évocation chatoyante de l'Espagne des années 1930- 1940, entre l'univers de la corrida, la vie artistique madrilène et la tourmente de la guerre. Ce cinquième roman de Sylvie Le Bihan est une fresque historique généreuse qui rend hommage au célèbre poète Federico García Lorca et à son cercle artistique, la « Génération de 27 »

Donner votre avis

Avis (4)

  • Madrid 1928, Juan jeune commis de cuisine, quitte sa famille pour entrer au service d'Ignacio Ortega, le maestro un toréro atypique, féru de poésie et de flamenco. Juan a vécu son enfance au sein d'une communauté de gitans à la mine triste, au coeur de la rouille du sang et des larmes, sa vie...
    Voir plus

    Madrid 1928, Juan jeune commis de cuisine, quitte sa famille pour entrer au service d'Ignacio Ortega, le maestro un toréro atypique, féru de poésie et de flamenco. Juan a vécu son enfance au sein d'une communauté de gitans à la mine triste, au coeur de la rouille du sang et des larmes, sa vie est désormais ici loin de la crasse et de la misère. Mais Juan va tomber amoureux d'une femme qui est la maitresse de son mentor. Alors que la République espagnole se divise et que l'Europe sombre dans les extrêmes.

    Sylvie le Bihan nous entraîne dans une épopée de 1925 à 1945, de Séville à Paris en passant par Madrid, New York, Grenade, Barcelone. Une histoire familiale sous fonds de Guerre civile espagnole et de montée du fascisme. La quête douloureuse d'un amour impossible. Un Roman d'apprentissage et de passions autour des quatre portraits magnifiques de Juan, Ignacio, Federico et Encarnacion. J'ai vraiment été passionné par ce récit tant l'écriture de Sylvie le Bihan nous transporte dans le milieu de la tauromachie, de la danse, les soirées où l'on côtoie des intellectuels et des artistes dont Federico Garcia Lorca qui deviendra le martyr de tout un peuple, mais aussi sur les routes dans la Retirada où plus d'un demi-million de femmes, d'hommes et d'enfants vont passer de l'autre côté des Pyrénées. Une fresque historique faite de drames, d'amours, de trahisons, une lecture passionnante.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • De 1925 à l’an 2000, l’itinéraire d’une vie : celle de Juan, un gitan qui malgré la tradition familiale n’a pas rejoint les rangs de la tauromachie, mais s’est fait un nom dans la gastronomie, grâce à Ignacio, un fameux torero. Son amour passionné pour Encarnacion, La Argentinita, une célèbre...
    Voir plus

    De 1925 à l’an 2000, l’itinéraire d’une vie : celle de Juan, un gitan qui malgré la tradition familiale n’a pas rejoint les rangs de la tauromachie, mais s’est fait un nom dans la gastronomie, grâce à Ignacio, un fameux torero. Son amour passionné pour Encarnacion, La Argentinita, une célèbre danseuse de flamenco, a souvent guidé ses choix. Les drames de la guerre civile espagnole ont fait le reste.

    La renommée d’Encarnacion à Madrid attire autour d’elle nombre d’artistes en vue. C’est ainsi que Federico Garcia Lorca fait partie des intimes que Juan aura l’occasion de fréquenter. L’autrice nous rappelle la flamboyance du poète son destin tragique.

    Après Séville, Madrid, New-York et Paris sont les escales successives du jeune homme que la guerre chasse hors d’Espagne. S’il est toujours hanté par son amour pour Encarnacion, il refuse de voir le désespoir de Carmen, la soeur de la danseuse, qui se consume pour lui.

    Amour, amitié, exil, trahison : le roman explore de multiples thèmes, et s’attarde sur le milieu artistique en vogue avant que le pays ne plonge dans une période noire.

    Roman captivant et instructif sur le plan historique. L’évocation de Federico Garcia Lorca est particulièrement intéressante. Les personnages sont tous animés de passions profondes, que ce soi la corrida, la danse, l’écriture ou tout simplement l’amour !

    Le chemin de Juanito est semé d’embûches : le lecteur est happé par le récit de ce destin peu banal.

    384 pages Denoël 24 Août 2022

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • "Les choses ne changent pas, c’est le regard que tu portes sur elles qui leur donne une autre lumière."
    Entre la plongée dans l’Espagne des années 30, les personnages (tous les personnages) si forts et si touchants et la plume de la romancière, Les Sacrifiés est ma plus belle découverte de...
    Voir plus

    "Les choses ne changent pas, c’est le regard que tu portes sur elles qui leur donne une autre lumière."
    Entre la plongée dans l’Espagne des années 30, les personnages (tous les personnages) si forts et si touchants et la plume de la romancière, Les Sacrifiés est ma plus belle découverte de cette Rentrée littéraire ! Un petit bijou de roman d’apprentissage qui remplit toutes les qualités pour apprendre, rêver et vibrer d’émotion. Un gitan qui cherche sa place parmi les héros, le tout sur fond de flamenco et de poésie, c’est du plaisir à l’état pur.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • En 1925, Juan Ortega quitte son Andalousie natale à quinze ans. Mais pas pour suivre la tradition de cette famille d’éleveurs de Miura, ces célèbres taureaux de combat, famille dans laquelle on compte déjà de fameux toréadors. Car Juan aime cuisiner, et son père, lui-même poseur de banderilles,...
    Voir plus

    En 1925, Juan Ortega quitte son Andalousie natale à quinze ans. Mais pas pour suivre la tradition de cette famille d’éleveurs de Miura, ces célèbres taureaux de combat, famille dans laquelle on compte déjà de fameux toréadors. Car Juan aime cuisiner, et son père, lui-même poseur de banderilles, le destine aux cuisines du grand Ignacio Sánchez Meijías.

    Le célèbre toréador possède une hacienda où vivent sa femme Lola et ses enfants. Là, dans un univers de femmes, Juan s’épanouit à réaliser chaque jour une cuisine inventive. Puis Ignacio l’emmène à Madrid, dans l’appartement qu’il partage avec La Argentinita, Encarnación López Júlvez, sa danseuse, sa maîtresse, sa muse, et avec Carmen, la sœur de celle-ci.

    À partir de là, sa vie prend un tout autre chemin. Tombé fou amoureux d’Encarnación au premier regard, il n’a d’yeux que pour la belle qu’il va suivre jusqu’au bout, fidèle à la promesse faite à tous ceux qui l’ont aimée autant que lui. Sans jamais voir ni comprendre que Carmen est quant à elle follement éprise de lui.
    Ignacio abandonne l’habit de lumière et les risques liés au métier. Ayant des velléités de devenir poète, il fréquente les intellectuels et les artistes de son temps. C’est ainsi que Juan rencontre le grand Federico Garcia Lorca, Salvador Dali, Pablo Picasso, et tant d’autres.

    Si les discussions et les soirées madrilènes de la belle Encarnación et d’Ignacio sont tournées vers l’art et la vie intellectuelle, la situation politique les rattrape. En ces années 30, la guerre civile, entre les nationalistes de Franco et les républicains s’invite dans les foyers et transforme la société. Il faut fuir en province. Puis New-York, Mexico, la France.

    Magnifique fresque historique qui fait revivre des grands noms parfois oubliés de l’Histoire d’Espagne. Poètes, artistes, peintres, toreros au panache, à l’amour et au respect du taureau souvent incompris des non aficionados, communauté gitane, coutumes et croyances de ces communautés et de la province, sont évoqués avec maestria.

    chronique en ligne sur le blog Domi C Lire https://domiclire.wordpress.com/2022/09/01/les-sacrifies-sylvie-le-bihan/

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.