Les rêveurs

Couverture du livre « Les rêveurs » de Isabelle Carre aux éditions Grasset Et Fasquelle
Résumé:

« On devrait trouver des moyens pour empêcher qu'un parfum s'épuise, demander un engagement au vendeur - certifiez-moi qu'il sera sur les rayons pour cinquante ou soixante ans, sinon retirez-le tout de suite. Faites-le pour moi et pour tous ceux qui, grâce à un flacon acheté dans un grand... Voir plus

« On devrait trouver des moyens pour empêcher qu'un parfum s'épuise, demander un engagement au vendeur - certifiez-moi qu'il sera sur les rayons pour cinquante ou soixante ans, sinon retirez-le tout de suite. Faites-le pour moi et pour tous ceux qui, grâce à un flacon acheté dans un grand magasin, retrouvent l'odeur de leur mère, d'une maison, d'une époque bénie de leur vie, d'un premier amour ou, plus précieuse encore, quasi inaccessible, l'odeur de leur enfance... » I. C.

Quand l'enfance a pour décor les années 70, tout semble possible. Mais pour cette famille de rêveurs un peu déglinguée, formidablement touchante, le chemin de la liberté est périlleux. Isabelle Carré dit les couleurs acidulées de l'époque, la découverte du monde compliqué des adultes, leurs douloureuses métamorphoses, la force et la fragilité d'une jeune fille que le théâtre va révéler à elle-même. Une rare grâce d'écriture.

Donner votre avis

Articles (1)

Avis (46)

  • Un roman comme un souvenir, des fragments de vie...
    Un agréable moment de lecture.

    Un roman comme un souvenir, des fragments de vie...
    Un agréable moment de lecture.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Roman étonnant qui offre une vision de la vie éclatée. C'est fou tout ce qui peut se passer dans une vie sans que rien n'y paraisse.
    Il faut du temps pour recouper les événements mais une fois le rythme de croisière atteint on entre très facilement dans l'histoire.

    Roman étonnant qui offre une vision de la vie éclatée. C'est fou tout ce qui peut se passer dans une vie sans que rien n'y paraisse.
    Il faut du temps pour recouper les événements mais une fois le rythme de croisière atteint on entre très facilement dans l'histoire.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Isabelle Carre raconte son histoire, en tout état de cause elle raconte ce qu'elle a vécu de son histoire.
    Une histoire troublée, particulièrement troublée..
    Son récit n'est pas linéaire, elle n'utilise aucun fil visible, ni celui du temps, ni celui du thème.
    Ainsi, nous sommes amené à faire...
    Voir plus

    Isabelle Carre raconte son histoire, en tout état de cause elle raconte ce qu'elle a vécu de son histoire.
    Une histoire troublée, particulièrement troublée..
    Son récit n'est pas linéaire, elle n'utilise aucun fil visible, ni celui du temps, ni celui du thème.
    Ainsi, nous sommes amené à faire des sauts en arrière assez violents, déstabilisants mais la vie n'est elle pas cette réalité complexe où ce que nous croyons vrai ne l'est pas toujours ou pas si simplement que ça ?
    Je ne sais pas si j'ai aimé ce livre à hauteur de 5 étoiles (peut être seulement 4)
    Mais ce qui est sûr c'est qu'il m'a bouleversé à hauteur de 5 étoiles (peut être 6 ;-))
    Et c'est ce que je demande à mes lectures, m’emmener, me déstabiliser, m'interroger, me sortir de "ma zone de confort", alors ce livre à amplement rempli sa mission.

    J'ai lu ce livre en Audio avec la voix d'Isabelle Carré.Toute la profondeur de cette lecture au coeur de cette voix, de ce phrasé délicat et fragile.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Curieux roman autobiographique particulièrement impudique et à la fois touchant. L'auteur a du renaitre de cette confession et nous sommes les témoins un peu gênés de ses confidences. Agréable à lire quoique très égocentré. Un lecture que je ne regrette pas et qui sans me marquer, changera ma...
    Voir plus

    Curieux roman autobiographique particulièrement impudique et à la fois touchant. L'auteur a du renaitre de cette confession et nous sommes les témoins un peu gênés de ses confidences. Agréable à lire quoique très égocentré. Un lecture que je ne regrette pas et qui sans me marquer, changera ma vision de cette actrice.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • J’aime beaucoup Isabelle Carré. Je la trouve jolie, bonne actrice, sympathique, malicieuse….
    En la voyant, on n’imagine pas ce qu’elle trimbale derrière elle.
    On a toujours tendance à imaginer que les gens beaux et célèbres ont tout pour être heureux.
    Mais combien vivent avec leurs...
    Voir plus

    J’aime beaucoup Isabelle Carré. Je la trouve jolie, bonne actrice, sympathique, malicieuse….
    En la voyant, on n’imagine pas ce qu’elle trimbale derrière elle.
    On a toujours tendance à imaginer que les gens beaux et célèbres ont tout pour être heureux.
    Mais combien vivent avec leurs blessures.
    Dans ce livre, elle se raconte et raconte ses parents.
    Alors je suis assez mitigée.
    D’abord, l’écriture est brouillonne, et pas extraordinaire
    On ne sait pas toujours qui parle (tantôt JE, tantôt Elle), ni de qui elle parle.
    Ҫa saute dans le temps et dans les personnages.
    Ses parents sont particuliers, certes, mais ça m’a gênée qu’elle mette ainsi leur vie privée en étalage.
    J’y ai vu une forme d’indiscrétion et d’indécence qui m’a dérangée.
    Elle parle plus d’eux que d’elle.
    Malgré leurs faiblesses elle semble les aimer, et je ne comprends pas vraiment le sens de sa démarche qui ne donne pas d’eux une image favorable.
    Je préfère nettement Isabelle Carré actrice à Isabelle Carré écrivain.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • écouté en livre-audio, lu par l'autrice; un peu déçue, j'aime bien l'actrice...mais le récit autobiographique ne m'a pas emballée; c'est émouvant parfois bien sûr mais la voix m'a paru mièvre.

    écouté en livre-audio, lu par l'autrice; un peu déçue, j'aime bien l'actrice...mais le récit autobiographique ne m'a pas emballée; c'est émouvant parfois bien sûr mais la voix m'a paru mièvre.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Je connaissais Isabelle Carré comédienne, avec « Les Rêveurs », je découvre l’autrice.

    Elle ouvre ici les portes de son enfance , et sème, comme le Petit Poucet, des petits cailloux blancs sur son chemin de vie. A nous de les suivre, à nous de découvrir l’enfant qu’elle fut, ses souvenirs,...
    Voir plus

    Je connaissais Isabelle Carré comédienne, avec « Les Rêveurs », je découvre l’autrice.

    Elle ouvre ici les portes de son enfance , et sème, comme le Petit Poucet, des petits cailloux blancs sur son chemin de vie. A nous de les suivre, à nous de découvrir l’enfant qu’elle fut, ses souvenirs, ses blessures, son regard sur le monde, ses silences.

    Une mère absente , issue d’une famille aristocratique, enceinte à une époque où l’affreux mot de « fille-mère » désignait ces mamans solo, un père cachant son homosexualité, une famille de « rêve urs », les années 1970, la musique, le kitsch, l’appartement que l’on quitte mais qui reste gravé dans la mémoire, les tentatives de suicide, la lumière venue par les mots, par la littérature, le théâtre, Isabelle raconte cette histoire qui « a l’air d’être inventée, ou plutôt écrite d’avance,surtout quand on connaît la fin ».

    Le récit alterne entre diverses périodes, l’enfance côtoie l’histoire de ses parents, deux êtres à vif, deux blessés de la vie, deux condamnés à se taire, au nom des sacro-saintes apparences, et la vie actuelle, celle sous les feux de la rampe, avec dans le coeur, toujours cette nostalgie, cette mélancolie , cette immense force engendrée de toutes les faiblesses, de toutes les failles, de tous les petits cailloux blancs sur une ligne de vie.

    La plume est tendre, touchante,et musicale. C’est un bel hommage à la vie, et surtout aux mots salvateurs. C’est une déambulation dans laquelle on peut se perdre, une jolie déambulation au pays de l’enfance, des livres-bijoux, de la musique, et du théâtre. Certes, on peut se perdre parfois, perdre le fil du récit, certes, "Les Rêveurs" relève, selon moi, plus du document que du roman… Toutefois, il faut, je pense, reconnaître la joliesse de l’écriture, et sa sincérité. J’ai en outre beaucoup aimé les citations en exergue des chapitres.

    « Qu’on en souffre ou qu’on ait du plaisir à revenir en arrière, je suis sûre qu’avec le temps "tout ne s’en va pas".
    Tout reste, les voix, les lieux, les images.
    Tout demeure à portée de pensée.
    Et s’éclaircit »

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • quel beau récit plein de poésie. Dans la description de son enfance cahotique et très atypique l'on ressent une douleur étouffante et des instants de grâce entre un père adoré et inconscient de son excentricité et une mère incapable de montrer son amour. C'est beau et poignant on aimerait...
    Voir plus

    quel beau récit plein de poésie. Dans la description de son enfance cahotique et très atypique l'on ressent une douleur étouffante et des instants de grâce entre un père adoré et inconscient de son excentricité et une mère incapable de montrer son amour. C'est beau et poignant on aimerait prendre Isabelle dans nos bras pour la consoler de cette enfance parfois douloureuse.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions