Les rêves de mon père

Couverture du livre « Les rêves de mon père » de Barack Obama aux éditions Presses De La Cite
Résumé:

Avant d'être élu Président de la première puissance mondiale et de marquer l'histoire, Barack Obama a été un petit garçon introverti, un petit-fils choyé par ses grands-parents, un expatrié en Indonésie, un ado tenté par des vapeurs illicites, un métis soucieux de lutter pour les droits du... Voir plus

Avant d'être élu Président de la première puissance mondiale et de marquer l'histoire, Barack Obama a été un petit garçon introverti, un petit-fils choyé par ses grands-parents, un expatrié en Indonésie, un ado tenté par des vapeurs illicites, un métis soucieux de lutter pour les droits du peuple noir, un étudiant débarqué à New York et passant sa première nuit à la rue, un activiste dans les banlieues de Chicago, un étudiant brillant, un enfant grandi sans père qui devint homme en cherchant la vérité de ses origines derrière l'éclat du mythe.

Dans une autobiographie bouleversante qui part d'Hawaii pour s'achever au Kenya, Barack Obama revient sur l'extraordinaire parcours qui le mena en politique mais il raconte surtout, en écrivain, les blessures intimes, les rencontres providentielles, et l'extraordinaire roman familial qui firent de lui l'homme qu'il est aujourd'hui.

Donner votre avis

Les derniers avis

  • J'ai choisi ce livre lors de la masse critique non-fiction de février sur Babelio. J'avais envie d'en savoir plus sur le parcours de cet homme qu'est Barack Obama, le premier président noir des Etats-Unis. Si ce livre, publié en 1995, donc bien avant son investiture à la présidence, est une...
    Voir plus

    J'ai choisi ce livre lors de la masse critique non-fiction de février sur Babelio. J'avais envie d'en savoir plus sur le parcours de cet homme qu'est Barack Obama, le premier président noir des Etats-Unis. Si ce livre, publié en 1995, donc bien avant son investiture à la présidence, est une autobiographie, il se lit tel un roman. Il s'agit de l'histoire de sa vie avant son entrée en politique. D'Hawaï au Kenya en passant par l'Indonésie, New-York et Chicago, Barack Obama se souvient et nous fait voyager avec lui dans sa quête d'identité.

    Barack Obama est né à Hawaï d'une mère américaine, blanche et d'un père noir, kényan. Il n'a pas connu ce père qui est reparti peu après sa naissance. Il ne l'aura rencontré qu'une fois, l'année de ses dix ans mais il cherchera après la mort de celui-ci à remonter vers ses origines africaines et sa famille kényane très nombreuse. Mais si ce père est absent, son enfance et sa jeunesse seront marquées par d'autres hommes. Son grand-père Gramps, chez qui il vivra de nombreuses années lui parle souvent de son père puisqu'il l'a connu.

    "Tu vois, il y a une chose que tu peux prendre chez ton père, me disait-il. La confiance en soi. le secret du succès."

    Et il y a aussi Lolo, le deuxième mari de sa mère, avec qui ils iront vivre quelques années chez lui en Indonésie. Ce beau-père comptera beaucoup, il lui transmettra de belles valeurs, lui apprendra à avoir confiance en lui, à croire en lui et en ses capacités. Il n'oubliera jamais les conseils qu'il lui a prodigué.

    "Les gens mettent à profit la faiblesse des autres. Ils sont comme les pays. L'homme fort prend la terre de l'homme faible. Il fait travailler l'homme faible dans ses champs. Si la femme de l'homme faible est jolie, l'homme fort la prendra. […] Il vaut mieux être fort, dit-il enfin en se levant. Si tu ne peux pas être fort, sois intelligent et mets-toi au mieux avec quelqu'un de fort. Mais il vaut toujours mieux être fort soi-même. Toujours."

    Au fil des pages, on découvre un homme sincère, humble, intelligent, à l'écoute des autres, qui ne juge pas mais essaye plutôt de comprendre l'autre et d'apprendre des autres. Mais plus que tout, on comprend qu'il n'est pas facile aux Etats-Unis d'être noir, on n'imagine pas que les inégalités peuvent être si marquées, à une époque pas si lointaine. le racisme et la méfiance sont très courants, et le jeune Barack, est toujours dans le questionnement, lui qui est blanc et noir à la fois, il a du mal à trouver sa place et à définir qui il est.

    "Pour mon grand-père, la question de la race n'était plus un problème brûlant. Car si l'ignorance était toujours bien ancrée en certaines régions, on pouvait raisonnablement supposer que le reste du monde rattraperait bientôt son retard."

    Barack Obama se livre sans fard, on apprend qu'il fumait, pas que des cigarettes, qu'il lui arrivait d'aller en cours ivre. Il n'essaye pas de donner une image édulcorée de lui-même, il se raconte tel qu'il est : un peu arrogant et fier quand il était très jeune, beaucoup plus posé et attentif ensuite. Certains passages m'ont fait sourire, il les écrit de manière brute, tels qu'ils les a vécus ou ressentis.

    "Putain, je le savais bien, que j'aurais dû partir plus tôt !"

    "Ca parait dangereux, dis-je stupidement."

    Chaque moment de sa vie qu'il choisit de livrer dans cet ouvrage est raconté dans les moindres détails. Il m'a un peu perdue parfois, surtout lors de la période où il vit à Chicago et travaille comme organisateur de communauté. Il nous parle de nombreuses personnes, abordent des notions politiques, sociales, économiques parfois complexes mais très intéressantes.

    La partie sur son voyage au Kenya est très intéressante. Il marche sur la terre de ses ancêtres, rencontre enfin sa famille africaine très nombreuse. L'occasion enfin d'apprendre d'où il vient, qui était ce père. Des moments très émouvants, toujours livrés avec sincérité.

    "Et je me disais : Voilà à quoi ressemblait la Création. le même calme, les mêmes craquements d'os. Là-bas, dans la nuit tombante, par-delà cette colline, marche le premier homme, il est nu, il a la peau rugueuse, il serre un morceau de silex dans sa main maladroite, et il n'a pas encore de mots à mettre sur la peur, l'appréhension, la crainte respectueuse qu'il ressent devant le ciel, le pressentiment qu'il a de sa propre mort. Si seulement nous pouvions nous souvenir de ce premier pas commun, de ce premier mot commun… ce temps d'avant Babel."

    En bref, Les rêves de mon père est une lecture très dense, parfois complexe mais extrêmement intéressante. Barack Obama n'essaye à aucun moment d'embellir les choses ou de se faire plaindre. Il raconte sa jeunesse et son enfance telles qu'elles se sont passées, sans jamais maquiller sa personnalité. Plus que tout, je retiendrai la modestie et la générosité qui ressortent de ses écrits. Un livre à lire en prenant son temps.

    https://ellemlireblog.wordpress.com/2018/04/04/les-reves-de-mon-pere-barack-obama/

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
Voir tous les avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Ils ont lu ce livre

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions

Récemment sur lecteurs.com