Les renards pâles

Couverture du livre « Les renards pâles » de Yannick Haenel aux éditions Gallimard
Résumé:

Aucun résumé n'est disponible pour cet ouvrage actuellement...

Donner votre avis

Les derniers avis

  • Magnifique, une écriture magnétique pour une histoire sans concession.

    La force de ce roman est de nous plonger dans l’histoire d’un homme qui se retrouve au ban de la société. Son désir de se soustraire à celle-ci, nous renvoie à l’implacable mécanique «sociétale» dans laquelle nos vies sont...
    Voir plus

    Magnifique, une écriture magnétique pour une histoire sans concession.

    La force de ce roman est de nous plonger dans l’histoire d’un homme qui se retrouve au ban de la société. Son désir de se soustraire à celle-ci, nous renvoie à l’implacable mécanique «sociétale» dans laquelle nos vies sont cloisonnées. Le souffle romanesque est puissant et la description de notre monde bien cruelle.

    On sort changé de ce livre, dans le sens où il nous ouvre les yeux sur les liens invisibles qui nous empêchent parfois de penser et d’agir et sur les destins brisés de ceux qui tentent de s’en libérer.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Comme d'habitude chez Haenel, structure originale et propos dérangeant. j'avais assisté à une rencontre avec l'auteur au cours de laquelle il avait lu des extraits de son livre et il avait expliqué ses motivations. Depuis, une soirée lecture avait été organisée par le CDN au théâtre d'Orléans....
    Voir plus

    Comme d'habitude chez Haenel, structure originale et propos dérangeant. j'avais assisté à une rencontre avec l'auteur au cours de laquelle il avait lu des extraits de son livre et il avait expliqué ses motivations. Depuis, une soirée lecture avait été organisée par le CDN au théâtre d'Orléans. Cela renforce le message et donne du sens au propos. On ne sort pas indemne de la lecture de ce livre.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un homme choisit de vivre dans sa voiture, erre dans Paris et fait la rencontre d’une étrange et hétéroclite bande de laissés-pour-compte, qui rassemble deux éboueurs, des sans-papiers, et même la reine de Pologne. Ceux qui se nomment les Renards pâles ressemblent un peu trop aux Anonymous, et...
    Voir plus

    Un homme choisit de vivre dans sa voiture, erre dans Paris et fait la rencontre d’une étrange et hétéroclite bande de laissés-pour-compte, qui rassemble deux éboueurs, des sans-papiers, et même la reine de Pologne. Ceux qui se nomment les Renards pâles ressemblent un peu trop aux Anonymous, et certaines images semblent directement importées du film de James McTeigue, V for Vendetta (2006). Le lecteur, quant à lui, est mis d’office sur le banc des accusés dans ce roman univoque : le je devient insensiblement un nous après sa rencontre avec la secte, et harangue un vous dont il n’attend plus rien, sauf la lecture – et tant pis pour lui, parce qu’on a très vite plus envie de la poursuivre. La violence, notamment sexuelle, est ridicule et risible, la voix du narrateur agace, le roman est détestable. La bien-pensance de ce roman dé-identitaire irriterait le plus gauchiste d’entre nous. Et que dire de cet anarchisme puéril et lourd qui peine à convaincre, malgré quelques ponctuelles jolies envolées poétiques ! Les Renards pâles est un roman plutôt bien écrit dans l’ensemble. Cependant tout sonne creux, tout est vide de sens et d’intérêt, et pas à la façon de Beckett. Malgré les prétentions affichées d’Haenel, celui qui est pâle dans l’histoire, c’est bien cet imitateur.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
Voir tous les avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions

Récemment sur lecteurs.com