Les religions

Couverture du livre « Les religions » de Michel Reeber aux éditions Milan
  • Date de parution :
  • Editeur : Milan
  • EAN : 9782745948816
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
  • Nombre de pages : (non disponible)
  • Collection : (non disponible)
  • Genre : Religion
  • Thème : Religion
  • Prix littéraire(s) : (non disponible)
Résumé:

Les religions sont vivantes, plurielles et multiples.
Elles ont chacune leur manière d'habiter le monde. Et le monde des religions lui-même est en interaction permanente avec l'actualité des peuples, des cultures et des sociétés. Les recherches sur les religions ont livré des résultats... Voir plus

Les religions sont vivantes, plurielles et multiples.
Elles ont chacune leur manière d'habiter le monde. Et le monde des religions lui-même est en interaction permanente avec l'actualité des peuples, des cultures et des sociétés. Les recherches sur les religions ont livré des résultats intéressants. Mais l'historien des religions, le sociologue du fait religieux, le spécialiste de la pensée religieuse n'auront jamais fini de se remettre au travail. Qu'est-ce que le " fait religieux " ? Quels sont les fondements des grandes traditions religieuses ? Qu'est-ce qui les distingue ? Quelle est leur importance ? Comment cohabitent les croyants ? Quatre étapes jalonnent cet ouvrage exhaustif et facile d'accès : une introduction à la connaissance du fait religieux, une présentation des religions selon le lieu " géographique " de leur éclosion, un descriptif des pratiques et des tendances des nouveaux groupes religieux, et enfin des informations et des dossiers pour en savoir plus.
La mémoire religieuse de l'humanité est riche d'une variété de croyances, de rites et d'institutions. Ce livre s'attache à explorer les religions, à les comprendre pour mieux les connaître.

Donner votre avis

Le courrier des auteurs

Michel Reeber répond à nos questions ! (27/08/2011)

1) Qui êtes-vous ? ! Je suis né dans les années 1940. J'ai grandi à la lisière des forêts des vallées vosgiennes, versant alsacien. Je me revitalise en allant marcher en pleine forêt, toujours en dehors des sentiers battus. De là, je grimpe, j'escalade, je chute souvent. Et cela me donne toujours l'occasion de faire ce constant : la jeune pousse d'arbre la plus tordue, qui émerge des rocailles d'un massif forestier le plus sauvage, le plus pentu, le plus inaccessible, grandira un jour vers le ciel avec un tronc d'une droiture inimaginable. Cela nourrit ma méditation et ma philosophie. Je n'ai rien d'un intellectuel. Je suis à l'aise avec les outils. Et depuis les années 1960, j'ai toujours vécu dans les quartiers populaires. La rue est mon autre demeure, après la forêt, et bien sûr ma famille humaine et spirituelle... J'y passe des heures par jour. La pensée, la foi et le parler des gens, elle n'est pas dans les livres, mais dans la vie et dans les coeurs. Je suis un homme religieux, c'est vrai. J'ai entrepris de longues études en langues sémitiques, en théologie, en sciences religieuses, en histoire des religions, en sociologie et en ethnologie. Par la suite, j'ai vécu longtemps dans les pays arabes. Je me suis passionné pour les sciences coraniques, la langue et la civilisation arabe. Rescapé de l'enfer de Beyrouth en 1975, j'ai vu, de l'intérieur, la barbarie humaine. Et je m'autorise à parler ouvertement et à agir énergiquement, avec rudesse s'il le faut, quand les gens se bagarrent pour leur petit confort ou bien traînent leur flemme du matin au soir, ou bien encore jouent avec les explosifs de l'intolérance. J'ai fait partie des gens «accros» aux groupes de recherche universitaires. D'où de nombreuses publications spécialisées ou de vulgarisation, dans le domaine de la sociologie, de l'histoire et de la géographie des religions. A la semi retraite, mes recherches et mes publications s'orientent davantage vers la spiritualité biblique, la théologie mystique, les sciences coraniques et le roman mystique. Les romans en préparation sont en lien avec ce que j'ai pu apprendre de la vie et de la rencontre des gens des quartiers. 2) Quel est le thème central de ce livre ? Il s'agissait d'essayer de dresser un panorama du monde des religions, avec comme toile de fond la manière dont ces religions vivent, s'organisent et se fécondent mutuellement. Au même moment, j'ai évoqué le rapport que les religions entretiennent avec la culture, les sciences et la société en général. J'aurais souhaité, c'est vrai, être plus précis ou plus complet en rédigeant ce panorama. Les mutations vécues aujourd'hui par les religions méritent plus qu'un survol. En n'oubliant pas d'indiquer, régulièrement, que bon nombre d'hommes ou de femmes ne déclinent aucune appartenance religieuse. Dans l'ouvrage, je n'ai pas manqué de signaler que la bonne théologie est celle qui donne envie d'être croyant. Mais des doctrines religieuses ont pu tuer. Tuer la raison et distiller l'obscurantisme. Dans les cas extrêmes, des groupes religieux ont pris part aux massacres d'hommes, de femmes, ou de groupes entiers en se mettant à la solde des régimes totalitaires. 3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ? Cette citation empruntée au réformateur algérien Ibn Badis (1889-1940) : «Je suis un semeur d'amour, mais sur une base d'équité et de respect envers toute personne, de quelque race et de quelque religion qu'elle se réclame» (cf p. 257). Les «disciples directs» d'Ibn Badis furent mes premiers enseignants en langue arabe et en islamologie... 4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ? Le disque de la chanteuse haïtienne Terri Moïse, je serai là : ««Comment aller là-bas, pays si loin, qui est au fond de moi, Mère de l'humanité ?»... 5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ? Notre humanité a besoin de sages, de prophètes et de mystiques. - Le sage, c'est celui qui s'est arrêté de parler et se consacre à l'écoute. Écoute des humains, écoute du Divin. - Le prophète, c'est au contraire celui qui parle à Dieu de la part des hommes et aux hommes de la part de Dieu : «il entend toujours cette Voix qui lui dit : ‘pour changer les choses, il faut y aller'» Où ? là où les fractures humaines sont les plus béantes. - Le mystique, c'est celui ou celle dont l'écoute et la parole se jettent dans l'abîme d'une Présence où il n'a plus pied.

Contenu proposé par lechoixdeslibraires.com

Les derniers avis

Ce livre n'a pas encore d'avis. Donnez le vôtre et partagez-le avec la communauté de lecteurs.com

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions

Récemment sur lecteurs.com