Les ravissements du grand moghol

Couverture du livre « Les ravissements du grand Moghol » de Catherine Clement aux éditions Seuil
Résumé:

Je suis le plus grand des « Grands Moghols ». Au xvie siècle, j'ai régné sur un empire s'étendant du Cachemire au Bengale, et jusqu'au sud de l'Inde. Fils d'une princesse chiite et d'un souverain sunnite, élevé par deux nourrices on ne peut plus bizarres, on m'a dit atteint du Haut Mal, sans... Voir plus

Je suis le plus grand des « Grands Moghols ». Au xvie siècle, j'ai régné sur un empire s'étendant du Cachemire au Bengale, et jusqu'au sud de l'Inde. Fils d'une princesse chiite et d'un souverain sunnite, élevé par deux nourrices on ne peut plus bizarres, on m'a dit atteint du Haut Mal, sans doute épileptique, assurément mystique. Pas impuissant, non. Mais le sexe dans la tête. « Ombre de Dieu sur Terre », moi, le musulman, j'ai épousé des femmes de religion hindoue, et fait sortir de la jungle la ville rouge de Fatehpur-Sikri, ma capitale, que le monde entier nous envie. Ma vie durant, je me suis consacré aux croyances des humains, et j'ai, pour la première fois en Inde, fait en sorte que musulmans et hindous cohabitent en paix. De Dieu, ce ne sont pas les lois qui me fascinent le plus, mais surtout Sa lumière, car je L'ai vu, Dieu, comme je vous vois. Catherine Clément sait donner à son personnage le « tremblé » des extases sexuelles qui nous permettent de partager son insatiable quête métaphysique. Elle met en scène une cohorte de religieux de toutes origines, qui s'empoignent sous nos yeux : oulémas, ayatollahs, hindous de toutes castes, moines jaïns, rabbins et surtout trois jésuites dont les noms sont restés dans l'histoire. Elle restitue la chair des religions qui parfois nous guident et souvent nous aveuglent. Catherine Clément a publié une soixantaine d'ouvrages (romans, essais, poésies, Mémoires...) dont certains, comme Pour l'amour de l'Inde et Le Voyage de Théo, furent des best-sellers internationaux.

Donner votre avis

Articles (2)

Voir tous les articles

Les derniers avis

  • L’empereur Akbar ou la tolérance
    Dans la dynastie des Moghols qui régna de 1526 à 1857, l’empereur Akbar fut probablement le plus grand et le plus visionnaire. En 1580, il avait fait de l’Inde, un pays presque entièrement unifié de l’Afghanistan au Bengale, où le peuple, sans être riche, ne...
    Voir plus

    L’empereur Akbar ou la tolérance
    Dans la dynastie des Moghols qui régna de 1526 à 1857, l’empereur Akbar fut probablement le plus grand et le plus visionnaire. En 1580, il avait fait de l’Inde, un pays presque entièrement unifié de l’Afghanistan au Bengale, où le peuple, sans être riche, ne souffrait pas de la faim et où régnait la liberté de culte, pierre angulaire de sa politique.
    C’est un empereur très attachant que Catherine Clément nous fait découvrir ici : quasi illettré, mystique et épileptique, Akbar semblait cependant doté d’une grande intelligence politique et humaine. Esprit ouvert et curieux, animé d’une soif insatiable de connaissance, il cherche pour son empire une religion, ou philosophie religieuse, qui rassemble le meilleur des diverses traditions de l’Inde et organise des débats théologiques dans la « Maison d'adoration » à Fatehpur Sikri : prêtres hindous, jaïns, parsis, ulémas musulmans et sages soufis sont ainsi invités à débattre de leurs diverses fois. Quand il décida d’inclure aussi des théologiens chrétiens dans ces discussions, il envoya des émissaires au collège jésuite de Goa leur demandant de vernir à sa cour et de l’instruire dans la foi chrétienne.
    Trois jésuites arrivèrent donc à la cour d’Akbar en 1580, apportant une Bible en 7 volumes et le grand espoir que l’Inde se convertirait, s’ils parvenaient à convertir le Grand Mogol… !
    C’est avec un émerveillement partagé avec celui de ces pères jésuites que nous découvrons donc les splendeurs de Fatehpur Sikri, la résidence fondée par Akbar au cœur du désert, les raffinements de la cour Moghole, les enthousiasmes juvéniles de l’empereur et les batailles à dos d’éléphant !
    Sur un ton allègre et malicieux l’auteure dévoile un pan plutôt divertissant de l’aventure Jésuite en Orient, confrontés à un souverain qui désire amener la paix et l’harmonie entre ses sujets qui se disputent à cause de leurs convictions religieuses… on en redemande et le sujet semble furieusement d’actualité, AKBAR, reviens, ils sont devenus fous !!!

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
Voir tous les avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Ils ont lu ce livre

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions

Récemment sur lecteurs.com