Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Les poissons ne ferment pas les yeux

Couverture du livre « Les poissons ne ferment pas les yeux » de Erri De Luca aux éditions Gallimard
  • Date de parution :
  • Editeur : Gallimard
  • EAN : 9782070459629
  • Série : (-)
  • Support : Poche
Résumé:

Aucun résumé n'est disponible pour cet ouvrage actuellement...

Donner votre avis

Avis (9)

  • Comme chaque été, le narrateur, 10 ans, se rend au large de Naples pour les vacances, avec sa mère et sa soeur. Il y retrouve les pêcheurs mais y rencontre aussi une jeune fille intelligente et 3 garçons jaloux, des moments qui el font grandir, réfléchir sur l'amour, al jalousie et la...
    Voir plus

    Comme chaque été, le narrateur, 10 ans, se rend au large de Naples pour les vacances, avec sa mère et sa soeur. Il y retrouve les pêcheurs mais y rencontre aussi une jeune fille intelligente et 3 garçons jaloux, des moments qui el font grandir, réfléchir sur l'amour, al jalousie et la vengeance.

    Un été pour murir, grandir, réfléchir, un été qui va changer sa vie.

    Un roman juste et réfléchi sur ce moment où l'on bascule de l'innocence à une certaine réflexion sur la vie d'adultes, ce qu'on en perçoit et ce qu'on en ressent. Avec l'écriture claire, douce et précise de erra de Lucca nous nous retrouvons dans la peau de ce jeune garçon, sous le soleil de l'Italie, la peau au gout de sel, transporté par cette réalité.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Dans une écriture poétique d'un soleil couchant d'une lumineuse beauté, Erri De Luca fait réapparaître ses parents et l'enfant qu'il était quand "tenevo dix ans ".
    Dans la langue italienne, "le verbe tenir est plus précis pour dire l'âge". Cette précision est importante pour l'auteur attaché à...
    Voir plus

    Dans une écriture poétique d'un soleil couchant d'une lumineuse beauté, Erri De Luca fait réapparaître ses parents et l'enfant qu'il était quand "tenevo dix ans ".
    Dans la langue italienne, "le verbe tenir est plus précis pour dire l'âge". Cette précision est importante pour l'auteur attaché à l'engagement dont il nous livre son verbe préféré avec toutes les variantes possibles dans ce profond et vibrant récit initiatique.

    "Dix ans, c'était un cap solennel, on écrivait son âge pour la première fois avec un chiffre double. L'enfance se termine officiellement quand on ajoute le premier zéro aux années.".
    Pourtant, dans la tête et le corps d'un enfant de cet âge, le changement n'est pas si rapide. Ni enfant, ni adolescent il est à ce passage "dans une enveloppe contenant toutes les formes futures" de sa vie d'adulte en devenir.

    Alors comment grandir, comment casser ce corps, cette coquille devenue trop petite face au déferlement des émotions ?

    Pour l'auteur, cet été des 10 ans, sera celui d'une confrontation physique et brutale avec une bande de garçons mais aussi la rencontre avec une fillette de son âge qui lui fera connaître ce que veut dire "aimer", un amour pur comme "une neige qui ne fond pas même en plein mois d'août, qui reste dans le souffle comme la mer dans une coquille vide".

    J'ai beaucoup aimé ce récit car je trouve remarquable d'écrire avec autant d'intensité toutes ces premières fois alors que depuis la vie s'est écoulée ; un temps d'arrêt pour se retrouver et ne pas oublier qui l'on est.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Ce que j'aime chez Erri de Luca, c'est la manière de raconter ses souvenirs d'enfance. Montedidio reste une absolue référence en la matière. Ses récits sont teintés de poésie et de tendresse, et permettent une plongée une Italie pauvre où la vie est âpre, difficile. Ce roman n'échappe pas à la...
    Voir plus

    Ce que j'aime chez Erri de Luca, c'est la manière de raconter ses souvenirs d'enfance. Montedidio reste une absolue référence en la matière. Ses récits sont teintés de poésie et de tendresse, et permettent une plongée une Italie pauvre où la vie est âpre, difficile. Ce roman n'échappe pas à la règle ; chaque mot, chaque phrase, y est empreint d'une nostalgie heureuse et trouve sa place.
    J'ai beaucoup aimé ce court roman qui relate l'apprentissage de l'amour, la découverte du corps (le sien, celui de l'autre), du monde autour de lui, de sa cruauté. Erri, enfant, narrateur, m'a charmée avec ses interrogations, sa vision de la justice, la pureté de ses sentiments.
    Voila sans doute un roman que je relirai un jour !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Comment faire ressurgir aussi bien son enfance, retrouver la force des émotions, le poids des questions, les interrogations, les certitudes sur les adultes, cette volonté de sortir d’un corps d’enfant. Un enfant calme, solitaire, réfléchi, épris de lecture, à qui seul le sens profond du mot «...
    Voir plus

    Comment faire ressurgir aussi bien son enfance, retrouver la force des émotions, le poids des questions, les interrogations, les certitudes sur les adultes, cette volonté de sortir d’un corps d’enfant. Un enfant calme, solitaire, réfléchi, épris de lecture, à qui seul le sens profond du mot « aimer » échappe un peu. Amo, amas, amat… n’est-ce qu’une conjugaison latine ?
    C’est sans compter sur cette petite fille sérieuse, en vacances sur l’île, comme lui, et qui l’ouvrira à l’amour.
    Avec sensibilité, l’auteur retourne sur l’année de ses dix ans.
    C’est un beau texte, plein de nostalgie et de recherche sur soi.
    C’est le deuxième livre que je lis d’Erri de Luca, je trouve l’écriture fine, sensible, mais, va savoir pourquoi, je reste spectatrice et il manque un petit je ne sais quoi pour que je me laisse complètement prendre par l’émotion.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • L’enfance, ce moment qui oscille entre le paradis et l’enfer où tous les sentiments que l’on vit pour la première fois sont exacerbés et tapent sur la peau de nos corps comme un tambour. Erri de Luca réussit parfaitement à transmettre ce moment suspendu de l’été de ses 10 ans entre ciel et sable...
    Voir plus

    L’enfance, ce moment qui oscille entre le paradis et l’enfer où tous les sentiments que l’on vit pour la première fois sont exacerbés et tapent sur la peau de nos corps comme un tambour. Erri de Luca réussit parfaitement à transmettre ce moment suspendu de l’été de ses 10 ans entre ciel et sable et la mer qui apaise. Il y a de la gravité et une grande précision dans l’histoire contée comme si le petit garçon savait que cet été deviendrait le matériau de nostalgie dont il ferait des livres plus tard...

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • L'auteur, dans ce livre, nous raconte l'été de ses dix ans...

    Ce retour en arrière lui apporte une certaine nostalgie, il se souvient des changements qui ont marqué cette période, de la découverte d'un nouveau sentiment, l'amour, né de sa rencontre avec une jeune fille qui lui consacre...
    Voir plus

    L'auteur, dans ce livre, nous raconte l'été de ses dix ans...

    Ce retour en arrière lui apporte une certaine nostalgie, il se souvient des changements qui ont marqué cette période, de la découverte d'un nouveau sentiment, l'amour, né de sa rencontre avec une jeune fille qui lui consacre beaucoup de temps, aussi de sa déconvenue avec d'autres garçons qui le jalousent et le malmènent.

    Au-delà de ces souvenirs, il analyse les fondements de sa vie, comme si cet été-là l'avait guidé vers sa vie future. Il a grandi et a ouvert les yeux sur un monde insoupçonné.

    Jalonné de passages poétiques, ce livre offre une ambiance particulière, comme celle d'une douce soirée d'été.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Pour l'auteur cet été là est particulier.
    Avec un style très élégant, tout en finesse et poésie Erri De Luca redevient cet enfant de 10 ans, sans mièvrerie.
    Il nous décrit le délicat passage de l'enfance à l'adolescence et l'exacerbation de toutes les émotions en particulier...
    Voir plus

    Pour l'auteur cet été là est particulier.
    Avec un style très élégant, tout en finesse et poésie Erri De Luca redevient cet enfant de 10 ans, sans mièvrerie.
    Il nous décrit le délicat passage de l'enfance à l'adolescence et l'exacerbation de toutes les émotions en particulier l'injustice.
    L'auteur rend un magnifique hommage à la femme et au premier amour.
    C'est à la fois un livre candide, poétique et amoureux.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un roman court mais d'une précision inouïe. Un homme se penche sur les émois du petit garçon qu'il a été. Il avait alors découvert, à l'âge de 10 ans, l'amour et la violence, la tendresse et le mensonge. Beaucoup de sincérité dans l'initiation et les premiers baisers. Cet auteur italien écrit...
    Voir plus

    Un roman court mais d'une précision inouïe. Un homme se penche sur les émois du petit garçon qu'il a été. Il avait alors découvert, à l'âge de 10 ans, l'amour et la violence, la tendresse et le mensonge. Beaucoup de sincérité dans l'initiation et les premiers baisers. Cet auteur italien écrit remarquablement bien, tout en poésie et en délicatesse. C'est un régal !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.