Les messieurs

Couverture du livre « Les messieurs » de Claire Castillon aux éditions Editions De L'olivier
Résumé:

Lycéennes délurées ou fiancées romantiques, les héroïnes des nouvelles qui composent Les Messieurs ont toutes un point commun : ce sont des jeunes femmes amoureuses d'hommes plus âgés, voire bien plus âgés qu'elles.
Toutes savent aussi se montrer tour à tour intrigantes, ingénues, entre rouerie... Voir plus

Lycéennes délurées ou fiancées romantiques, les héroïnes des nouvelles qui composent Les Messieurs ont toutes un point commun : ce sont des jeunes femmes amoureuses d'hommes plus âgés, voire bien plus âgés qu'elles.
Toutes savent aussi se montrer tour à tour intrigantes, ingénues, entre rouerie et naïveté. Mais ne nous y trompons pas : la cible de ces histoires, ce sont avant tout ces « messieurs » qui paraissent, comparés à leurs petites amoureuses, d'une pathétique lourdeur, ou d'une veulerie un peu coupable.
Suite de variations sur le thème classique du barbon et de la jeune fille, Les Messieurs réunit autant de « contes cruels », de comédies où se dévoilent les ressorts du désir masculin et les attentes déçues de celles qui l'ont provoqué.
Des histoires d'abandon, d'innocence et d'effroi comme en connaît seule l'adolescence, et qui confirment que la nouvelle est un genre où Claire Castillon excelle.

Donner votre avis

Articles (1)

Avis (3)

  • Les hommes vieillissants en prennent plein leur grade dans cette série de nouvelles.
    Il faut dire que les jeunes filles et les jeunes femmes ne sont pas toujours tendres non plus.
    Comme toujours, Claire Castillon est cynique, percutante, féroce, sans concessions ; et on ne s’ennuie pas en la...
    Voir plus

    Les hommes vieillissants en prennent plein leur grade dans cette série de nouvelles.
    Il faut dire que les jeunes filles et les jeunes femmes ne sont pas toujours tendres non plus.
    Comme toujours, Claire Castillon est cynique, percutante, féroce, sans concessions ; et on ne s’ennuie pas en la lisant
    Ces nouvelles sont très courtes et on passe de l’une à l’autre sans lassitude

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Claire Castillon dans ce roman me semble obsédée par les couples formés d'un homme agé et d'une jeune femme.Où bien est ce son expérience plutot négative qu'elle ressace dans cette série de nouvelles. cela laisse une impression désagréable d'amour/répulsion les personnages masculins étant tous...
    Voir plus

    Claire Castillon dans ce roman me semble obsédée par les couples formés d'un homme agé et d'une jeune femme.Où bien est ce son expérience plutot négative qu'elle ressace dans cette série de nouvelles. cela laisse une impression désagréable d'amour/répulsion les personnages masculins étant tous repoussants..... bizarre!

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • J'aime lire Claire Castillon, mais cette si jolie jeune femme reste pour moi une énigme , ,même si ses romans sont reconnaissables dés le début de la lecture.
    Le regard perçant qui semble débusquer tous nos pauvres sentiments, une sorte de perversité , il faut bien le dire . Ici il s'agit de...
    Voir plus

    J'aime lire Claire Castillon, mais cette si jolie jeune femme reste pour moi une énigme , ,même si ses romans sont reconnaissables dés le début de la lecture.
    Le regard perçant qui semble débusquer tous nos pauvres sentiments, une sorte de perversité , il faut bien le dire . Ici il s'agit de toutes petites nouvelles, plutôt des chroniques d'ailleurs .Pour la plupart les adolescentes ont la part belle. Elles ne sont pas encore femmes, ne connaissent pas grand chose aux rapports hommes-femmes, mais d'instinct elles veulent séduire, et en particulier des hommes beaucoup plus agés qu'elles, quitte à faire ou à se faire mal, faire mal aux épouses , ça leur va bien.
    Mais souvent , lors du moment qu'elle ont attendu, vient le peur de cette chose inconnue..et parfois elles se sauvent, parfois non.
    C'est une remontée dans l'adolescence qui me semble juste, mais traitée par C.Castillon, le souffre vole un peu partout; elle les aime ces jeunes femmes qui ne demandent qu'à éclore. Le miel ne doit pas être sa douceur favorite! Enfin ,peut-être?

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions