Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Les mangeurs d'argile

Couverture du livre « Les mangeurs d'argile » de Peter Farris aux éditions Gallmeister
Résumé:

À quatorze ans, Jesse Pelham vient de perdre son père à la suite d'une chute mortelle dans le vaste domaine de Géorgie qui appartient à sa famille depuis des générations. Accablé, il va errer dans les bois et se rend sur les lieux du drame. Là, il fait la rencontre de Billy, un vagabond affamé... Voir plus

À quatorze ans, Jesse Pelham vient de perdre son père à la suite d'une chute mortelle dans le vaste domaine de Géorgie qui appartient à sa famille depuis des générations. Accablé, il va errer dans les bois et se rend sur les lieux du drame. Là, il fait la rencontre de Billy, un vagabond affamé traqué depuis des années par le FBI. Une troublante amitié naît alors entre cet homme au passé meurtrier et le jeune garçon solitaire. Mais lorsque Billy révèle à Jesse les circonstances louches de l'accident dont il a été le témoin, le monde du garçon s'effondre une deuxième fois. Désormais, tous ceux qui l'entourent sont des suspects à commencer par sa belle-mère et son oncle, un prêcheur cynique et charismatique. Alors que le piège se referme, Jesse se tourne vers Billy.
Transpirant la moiteur du Sud de Géorgie, Les Mangeurs d'argile, le nouveau roman de Peter Farris est une histoire de manipulations, de confiance trahie, d'amours coupables et d'amitiés dangereuses.

Donner votre avis

Articles (1)

Avis (13)

  • ⭐⭐⭐⭐☆•J'ai adoré !
    .
    Peter Farris nous invite au cœur de la Georgie, Etat du sud-est des Etats-unis, sur le vaste domaine des Pelham, bordé de forêts de pins, de pâturages ondoyants, de plaines alluviales et de vallons, et dont la terre regorge de kaolin, cette argile blanche qui attire toutes...
    Voir plus

    ⭐⭐⭐⭐☆•J'ai adoré !
    .
    Peter Farris nous invite au cœur de la Georgie, Etat du sud-est des Etats-unis, sur le vaste domaine des Pelham, bordé de forêts de pins, de pâturages ondoyants, de plaines alluviales et de vallons, et dont la terre regorge de kaolin, cette argile blanche qui attire toutes les convoitises des opportunistes.
    Il nous invite dans cette Amérique profonde et authentique, bien loin de l'image que l'on nous vend de l'Amérique et de son rêve américain.
    .
    Richie Pelham est un homme solitaire, à tendance survivaliste. Il est un maître armurier respecté par les gens du coin, passionné de chasse, de pêche et d'armes. Un art de vivre et des passions transmises à son fils Jesse, 14 ans, à qui il construit secrètement un mirador de chasse perché à près de 7 mètres du sol à lui offrir pour son anniversaire. Un matin, alors qu'il règle les derniers détails, un barreau cède et c'est l'accident qui lui coûte la vie.
    .
    Dévasté, Jesse se refugie dans les vallons boisés. Il y fait la connaissance de Billy, un vagabond qui a trouvé refuge sur leurs terres, un homme qui porte en lui de lourds secrets et qui a aussi une révélation à lui faire... Et si ce tragique accident qui a coûté la vie de son père n'en était pas un ?
    .
    Avec Les mangeurs d'argile, l'auteur nous offre un roman noir maîtrisé sur fond de nature writing et où plusieurs intrigues viennent enrichir le récit.
    Dans ce récit, peu de réelles surprises, les révélations nous sont données par petites touches tout du long et j'ai beaucoup apprécié cette dilution des révélations : le vrai visage des uns, les véritables liens des autres, le lourd passé de chacun... Tout est amené de manière progressive et c'est ainsi que l'auteur nous tient de la première à la dernière ligne ! La tension est palpable dès le début et s'intensifie à chaque page jusqu'au final explosif !
    .
    L'écriture est tout en description, des lieux, des odeurs et des sons nous permettant une véritable immersion dans cet environnement. Le style est épuré, sans un mot de trop. Il m'a manqué d'ailleurs, et c'est bien personnel, une petite touche de poésie pour faire de ce roman un coup de cœur. De même que si j'ai beaucoup aimé le travail des personnages, de leur psychologie, de leur complexité et de leurs liens, ils m'ont semblés un rien caricaturaux.
    .
    Il n'en reste pas moins que j'ai dévoré et adoré ce roman et que je me plongerais avec plaisir dans les autres livres de l'auteur que je suivrai dorénavant de près !
    .
    Lecture dans le cadre des explorateurs du polar ! Merci à lecteurs.com et aux éditions gallmeister pour cette très belle découverte !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Avec ce roman noir, véritable nature-writing, Peter Farris nous entraîne au cœur de la Géorgie rurale. Nouvel opus d'un thème auquel une nouvelle génération d'auteurs américains est tout particulièrement attachée, j'ai littéralement dévoré ce récit. Pourtant cette Amérique avec les armes, la...
    Voir plus

    Avec ce roman noir, véritable nature-writing, Peter Farris nous entraîne au cœur de la Géorgie rurale. Nouvel opus d'un thème auquel une nouvelle génération d'auteurs américains est tout particulièrement attachée, j'ai littéralement dévoré ce récit. Pourtant cette Amérique avec les armes, la chasse, l'omniprésence de la nature, la religion, les prédicateurs, les vétérans et leur stress post-traumatique est très loin de mon univers.
    Le récit commence en douceur comme un roman initiatique, avec un jeune garçon, Jesse et son père. Suite au décès accidentel de ce dernier le récit dévie sur le roman noir et gagne en intensité. L'ado pressent alors que tout n'est pas bien clair autour de lui. Je me suis attachée au personnage du jeune Jesse dont le désarroi est palpable malgré l'aura de bienveillance que son père semble déployer au-dessus de lui.
    L'alternance de chapitres entre présent et passé peut sembler un peu fouillis mais distille finement les indices nécessaires à la compréhension de ce présent. De nombreux personnages se croisent avec deux histoires bien distinctes, celle de Jesse et celle de Billy le vétéran en cavale. De nombreux morts aussi! Mais Peter Farris ne s'appesantit pas sur les meurtres, en une phrase tout est dit. L'opposition entre la nature éternelle et la noirceur des hommes est au cœur de ce roman sudiste.
    J'ai aimé l'amour de la nature, l’attachement à la terre, l'héritage des connaissances transmises par le père et au milieu de toutes ces mauvaises âmes quelques belles figures.
    Ce premier texte de Peter Farris que je lis me donne envie de me lancer rapidement dans la lecture des précédents.
    Livre reçu dans la cadre des explorateurs du polar. Merci aux éditions Gallmeister et à lecteurs.com.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Ce roman noir traite des maux de la société américaine : les séquelles des guerres (des fantômes de la guerre de la Sécession hantent des ruines, des vétérans de la guerre du Vietnam, devenus pour l'un un étrange et violent shérif pas commode (!!) ou d'Irak (une chasse à l'homme entre deux...
    Voir plus

    Ce roman noir traite des maux de la société américaine : les séquelles des guerres (des fantômes de la guerre de la Sécession hantent des ruines, des vétérans de la guerre du Vietnam, devenus pour l'un un étrange et violent shérif pas commode (!!) ou d'Irak (une chasse à l'homme entre deux camarades de guerre), un évangéliste et sa soeur (un évangéliste qui prône l'amour les uns les autres, a des méthodes pour soigner les maux, comme l'alcoolisme, mais un profiteur aussi et qui compte faire fortune accompagné par d'autres véreux, des entreprises minières, âpres aux terres pour exploiter le kaolin, le fameux argile du titre) sa soeur, qui va épouser un fermier-armurier taiseux, veuf, qui vit avec son jeune fils, Jesse, qui est le personnage principal de ce texte. Un roman très noir, avec des scènes de violence mais aussi de belles pages sur la nature (chasse, pèche). Un roman dérangeant qui parle de l'Amérique profonde, mais quel tableau sombre mais sûrement réaliste.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un roman puissant et cruel...
    Jesse a 14 ans et vit sur une vaste exploitation en Géorgie . Alors qu’il vient de perdre père, victime d’une chute accidentelle, il rencontre Billy un vagabond traqué par le FBI. Mais quand ce dernier lui révèle des détails troublants sur l’accident de son père,...
    Voir plus

    Un roman puissant et cruel...
    Jesse a 14 ans et vit sur une vaste exploitation en Géorgie . Alors qu’il vient de perdre père, victime d’une chute accidentelle, il rencontre Billy un vagabond traqué par le FBI. Mais quand ce dernier lui révèle des détails troublants sur l’accident de son père, son monde s’écroule une deuxième fois..
    .
    .
    ⭐️⭐️⭐️La force de ce livre ce sont ses personnages. Complexes, attachants ou répugnants, ils servent une intrigue rythmée, à la construction originale.
    Sa lecture m’a tenue en haleine jusqu’à la toute dernière ligne. Un roman noir diablement efficace.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Jess est un jeune garçon de quatorze ans qui vit avec son père Richie Pelham, sa petite soeur Abbie Lee et sa belle-mère Grace, son père s'étant remarié après la mort de sa première épouse.
    Le récit débute par la mort accidentelle de Richie alors qu'il préparait un mirador de chasse pour...
    Voir plus

    Jess est un jeune garçon de quatorze ans qui vit avec son père Richie Pelham, sa petite soeur Abbie Lee et sa belle-mère Grace, son père s'étant remarié après la mort de sa première épouse.
    Le récit débute par la mort accidentelle de Richie alors qu'il préparait un mirador de chasse pour l'anniversaire de Jess.

    Fou de chagrin, le jeune garçon fuit une maison dont l'ambiance lui pèse, désirant surtout éviter son oncle, un prédicateur charismatique dont la notoriété est grandissante, mais dont il n'accepte pas la présence envahissante dans sa famille.

    En se réfugiant dans la sauvage nature géorgienne, il rencontre Billy, un vagabond qui semble fuir son passé et surtout la police, une étrange amitié s'installant entre l'homme, qui ne pensait pas que ce serait à nouveau possible pour lui, et l'enfant solitaire.

    Les doutes concernant la cause accidentelle du décès de son père sont levés pour Jess par le témoignage de Billy qui a assisté à une scène permettant d'affirmer que des mains criminelles sont bien responsables, ce qui déclenche chez le garçon une furieuse et compréhensible envie de venger un père qui était réputé pour sa grande connaissance de la région, sa faculté à vivre sans crainte dans un environnement difficile, sans peur des venimeux reptiles tapis dans les herbes, mais moins armé pour affronter les requins avides de s'approprier des terres riches en kaolin.

    La grande force de ce roman réside dans ses personnages d'une grande complexité. Billy, dont on découvre au fil des pages le parcours qui l'a amené dans la région, et pour qui les sentiments peuvent osciller entre attirance pour sa quête de rédemption et rejet pour ses actes passés. le prédicateur haut en couleur, dont l'aisance devant des foules influençables, la faculté de faire prendre à toute une population des vessies pour des lanternes, sont tout simplement impressionnantes. le représentant local de la police, archétype du flic violent, cupide et corrompu, dont l'histoire familiale est déjà bien chargée en rumeurs malveillantes.

    La venue de deux agents du FBI chargés de retrouver Billy, dont l'un d'eux est un ancien marine qui l'a connu en Irak, provoque rapidement des réactions imprévisibles. La tension dramatique augmente alors progressivement et le récit devient plus violent à mesure que se révèle la capacité des requins à se manger entre eux lorsque l'horizon s'assombrit, jusqu'à un final époustouflant qui clôture magistralement une oeuvre qui mélange avec bonheur nature writing et roman noir.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • J'ai adoré ma lecture. Peter Farris a un don pour créer des personnages forts auxquels on s'attache rapidement. Tout comme dans "Le diable en personne", c'est une amitié improbable, atypique qui va naître et c'est grâce à elle que les personnages auront la force d'affronter les épreuves qui les...
    Voir plus

    J'ai adoré ma lecture. Peter Farris a un don pour créer des personnages forts auxquels on s'attache rapidement. Tout comme dans "Le diable en personne", c'est une amitié improbable, atypique qui va naître et c'est grâce à elle que les personnages auront la force d'affronter les épreuves qui les attendent. Et des épreuves il y en a! le rythme est soutenu, les actions s'enchaînent et des flashbacks nous amènent à comprendre comment on en est arrivé à un tel drame. Pas le temps de s'ennuyer, ce roman est un page-turner très efficace.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un meurtre maquillé en accident, un pasteur de pacotille qui a des rapports incestueux avec sa sœur, un fugitif en cavale. Beaucoup de choses en peu de jours pour Jesse du haut de ses 15 ans.
    Une histoire qui se laisse lire mais sans plus.

    Un meurtre maquillé en accident, un pasteur de pacotille qui a des rapports incestueux avec sa sœur, un fugitif en cavale. Beaucoup de choses en peu de jours pour Jesse du haut de ses 15 ans.
    Une histoire qui se laisse lire mais sans plus.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un gosse qui perd son père d'une chute mortelle.
    Une belle-mère pas claire.
    Un oncle pasteur foireux.
    Un terroriste traqué depuis des années.
    Un shérif sanguinaire.
    Quelques mafieux locaux.
    Tu mélanges le tout dans les paysages de Géorgie et tu obtiens un roman rural noir diablement bien...
    Voir plus

    Un gosse qui perd son père d'une chute mortelle.
    Une belle-mère pas claire.
    Un oncle pasteur foireux.
    Un terroriste traqué depuis des années.
    Un shérif sanguinaire.
    Quelques mafieux locaux.
    Tu mélanges le tout dans les paysages de Géorgie et tu obtiens un roman rural noir diablement bien mené.

    Bien sûr, pour que la recette soit parfaitement réussie, il faut une intrique forte avec des fils qui se croisent et s'entremêlent. En maestro du genre Peter Farris n'a pas oublié d'y rajouter en plus des dialogues efficaces.

    C'est bien écrit, ça se lit d'une traite, c'est un plaisir simple dont il est serait dommage de se priver.

    Traduit par Anatole Pons

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.