Les liaisons dangereuses

Couverture du livre « Les liaisons dangereuses » de Pierre Choderlos De Laclos aux éditions Gallimard
Résumé:

Il y a des livres dont le succès ne surprend personne. Les Liaisons dangereuses, en 1782, n'est pas de ceux-là. L'auteur, un officier d'artillerie, n'a guère de réputation dans le monde des Lettres. Son libraire prévoit un tirage convenable, mais prudent : 2000 exemplaires. Le roman sort en... Voir plus

Il y a des livres dont le succès ne surprend personne. Les Liaisons dangereuses, en 1782, n'est pas de ceux-là. L'auteur, un officier d'artillerie, n'a guère de réputation dans le monde des Lettres. Son libraire prévoit un tirage convenable, mais prudent : 2000 exemplaires. Le roman sort en mars. On se l'arrache. On le dénonce, on l'admire, on le dénonce en l'admirant. C'est « le mécanisme même de la scélératesse développée dans tous ses ressorts ». Chacun fait des « applications » : de quel libertin réel ce « délicieux infâme » de Valmont est-il le portrait ? L'auteur n'est pas épargné : « Parce qu'il a peint des monstres, on veut qu'il en soit un. » Le libraire, lui, ordonne une réimpression. Cela ne fait que commencer.
Il est difficile de cerner les raisons d'un succès. À écouter les premiers lecteurs, celui des Liaisons tiendrait en partie à l'ambiguïté du livre. L'auteur est-il lui-même un Valmont de garnison, ou a-t-il au contraire fait oeuvre morale en dénonçant les mauvaises moeurs ? Vaine question : Laclos a très habilement décentré la question morale. Et puis, quand on aurait expliqué les motifs du succès, que dire de sa durée ? Les livres à la mode se démodent ; pas les Liaisons. Très vite, les héros se mettent à vivre dans l'imaginaire du public. Bientôt, ils montent sur le théâtre. Marie-Antoinette chante Les Adieux de la présidente de Tourvel, romance. Les imitations, suites ou « suppléments » fleurissent. Les rumeurs circulent. On aurait interdit la vente de l'ouvrage. Mais la première condamnation attestée date de 1823 : la Restauration n'a pas apprécié cette peinture de la société d'Ancien Régime. Plus tard, la critique marxiste verra dans le roman le pamphlet politique d'un homme déçu par l'aristocratie.
Des écrivains, Baudelaire, Gide, Suarès, Giraudoux, Malraux, apportent leur pierre à l'édifice. Et des illustrateurs : à chacun sa lecture, du néoclassicisme aux éclairages les plus crus. On continue à s'emparer des héros de Laclos pour leur faire vivre d'autres aventures. Chez Pascal Quignard, Merteuil exilée rencontre Jane Austen. Certaines incarnations font date. Jeanne Moreau est aussi inoubliable au cinéma en 1959 (Les Liaisons dangereuses 1960 de Roger Vadim, dialogues de Roger Vailland) qu'au théâtre en 2007 (Quartett de Heiner Müller, 1982). Il y aura d'autres pièces, d'autres films, d'autres actrices (Glenn Close) regardées par d'autres écrivains (Philippe Sollers), deux cents ans après une Révolution dont l'oeuvre de Laclos aurait été l'une des « causes secrètes ».
On peut désormais tout savoir des Liaisons sans avoir lu le roman. Mais on peut aussi le lire : après tout, c'est l'un des plus grands livres qui soient. Il est publié ici d'après une édition rare, datée de 1787 et sans doute préparée par Laclos lui-même. Suit un éventail de réactions, de critiques, d'adaptations, de continuations et d'images qui retracent, de 1782 à nos jours, l'extraordinaire destin des Liaisons dangereuses.

Donner votre avis

Les derniers avis

  • C'est un classique de la littérature sur les moeurs et sur le libertinage.

    C'est un classique de la littérature sur les moeurs et sur le libertinage.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un chef d'oeuvre du roman libertin, et même un chef d'oeuvre tout court. Il y a tout dans ce roman : on rit, on pleure, on est choqué, agacé, outré. Deux personnages principaux absolument abjects, une histoire à vous tenir en haleine jusqu'au bout, ce livre mérite définitivement toutes les...
    Voir plus

    Un chef d'oeuvre du roman libertin, et même un chef d'oeuvre tout court. Il y a tout dans ce roman : on rit, on pleure, on est choqué, agacé, outré. Deux personnages principaux absolument abjects, une histoire à vous tenir en haleine jusqu'au bout, ce livre mérite définitivement toutes les éloges qui lui ont été faites. Un roman magistral qu'on lire encore pendant longtemps.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Une œuvre magnifique qui nous fait réfléchir sur les mœurs d'une époque et sur la condition féminine.

    Une œuvre magnifique qui nous fait réfléchir sur les mœurs d'une époque et sur la condition féminine.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Le libertinage à une époque ou le mot n'existait pas malgré le fait qu'il était très à la mode.

    Le libertinage à une époque ou le mot n'existait pas malgré le fait qu'il était très à la mode.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • L'écriture unique de cet ouvrage en fait mon livre de chevet, psychologie parfaite des personnages, joutes verbales, tout est un régal, je ne m'en lasse pas !!!!

    L'écriture unique de cet ouvrage en fait mon livre de chevet, psychologie parfaite des personnages, joutes verbales, tout est un régal, je ne m'en lasse pas !!!!

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Les Liaisons dangereuses est un roman qui se construit autour d'une série d'intrigues amoureuses. C'est un livre qui a un parfum de souffre et de scandale car les vedettes de Laclos sont des libertins qui ont érigé en art de vivre le pouvoir de séduction et de corruption des autres. Merteuil et...
    Voir plus

    Les Liaisons dangereuses est un roman qui se construit autour d'une série d'intrigues amoureuses. C'est un livre qui a un parfum de souffre et de scandale car les vedettes de Laclos sont des libertins qui ont érigé en art de vivre le pouvoir de séduction et de corruption des autres. Merteuil et Valmont, deux âmes fortes et exquises qui s'allient avant de s'opposer dans ce jeu de dupe dont, elles seules, ont le secret.
    On peut se demander si l'auteur voulait, à travers cette œuvre, dresser une peinture sombre et corrosive de l'aristocratie, s'évertuant à démontrer que l'esprit si raffiné de son milieu servait la décadence des mœurs. Car il est intéressant de noter que Les Liaisons dangereuses sont parues au XVIII, à l'époque de La Révolution en France.
    Reste que pour ma part, j'ai préféré le film de Stephen Frears qui restitue au mieux les décors, les costumes et le ton de ce récit. Visuellement, c'est plus abouti mais ce sont surtout les personnages, le trio Merteuil-Valmont-Mme de Tourvel, qui ont apporté mon adhésion car très convaincants. C'était un régal de les voir s'animer et parler la langue si châtier de l'aristocratie. Le livre, en effet, m' avait un peu rebuté par son aspect "correspondance" qui retire à l'intrigue sa dynamique d'action. Ce que le film a réussi à palier.
    De toute façon, cette histoire est un pur chef d'œuvre à mes yeux.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Faut-il vraiment résumer cette intrigue qui se tisse par les lettres échangées entre les personnages ? Valmont, la Merteuil, La présidente de Tourvel, Cécile, le chevalier Danceny nous sont si familiers !
    Un roman époustouflant à plus d'un titre : les plans machiavéliques ourdis par Valmont et...
    Voir plus

    Faut-il vraiment résumer cette intrigue qui se tisse par les lettres échangées entre les personnages ? Valmont, la Merteuil, La présidente de Tourvel, Cécile, le chevalier Danceny nous sont si familiers !
    Un roman époustouflant à plus d'un titre : les plans machiavéliques ourdis par Valmont et Merteuil, l'innocence bafouée, la rédemption, le libertinage... et l'écriture qui est le personnage principal en quelque sorte. Une mise en abymes absolument vertigineuse que l'on ne peut épuiser après moult lectures.
    Ah, les délices de la Lettre 48 !!! Le contexte de sa rédaction, ses formulations à double ou triple sens, la complicité forcée du lecteur et l'ignorance de la destinataire ! Un véritable bijou qu'il faut découvrir impérativement !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Il y a des livres que je ne peux pas commenter tellement il y aurait de choses à dire et à moins d’en faire une analyse de dix pages (ce que je réserve aux gens dont c’est le métier !), j’aime mieux m’abstenir.
    Les liaisons dangereuses font partie de ces lectures qui nous font appréhender non...
    Voir plus

    Il y a des livres que je ne peux pas commenter tellement il y aurait de choses à dire et à moins d’en faire une analyse de dix pages (ce que je réserve aux gens dont c’est le métier !), j’aime mieux m’abstenir.
    Les liaisons dangereuses font partie de ces lectures qui nous font appréhender non pas ce qu’est le bon, ou le très bon, mais l’indépassable. Cruel, flamboyant, corrosif, le roman de Choderlos de Laclos est pour moi le sommet du génie.
    « J’ai voulu faire un roman qui retentit encore sur la terre quand j’y aurai passé ».

    Les adaptations au cinéma de Roger Vadim et de Vaillant sont trop décalées et modernes à mon goût. Elles ne rendant pas la puissance du roman, les personnages sont fades au possible. Le Valmont de Milos Forman est bien mais de toutes les adaptations, c’est celle de Stephen Frears que j’ai préférée. C’est la plus fidèle au livre même si le réalisateur privilégie largement le visuel (décors et costumes somptueux, lumière parfaite) et le jeu d’acteurs à l’analyse des caractères. On ne retrouve pas tout l’ambiguïté des sentiments si bien évoquée dans le roman. Mais il y tout de même nos grandes stars américaines (John Malkovich, Glenn Glose, Michelle Pfeiffer) qui illuminent l’écran de leur présence et c’est déjà une très bonne raison d’aller voir le film.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • L'origine de ma passion pour les romans épistolaires.

    L'origine de ma passion pour les romans épistolaires.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Grand classique de la littérature de la fin du XVIII qui est toujours d'actualité

    Grand classique de la littérature de la fin du XVIII qui est toujours d'actualité

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
Voir tous les avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions