Les lettres de capri

Couverture du livre « Les lettres de capri » de Mario Soldati aux éditions Lgf
  • Date de parution :
  • Editeur : Lgf
  • EAN : 9782253154334
  • Série : (non disponible)
  • Support : Poche
Résumé:

Mario Soldati Lettres de Capri Une double histoire d'amour et de trahison, dans l'Italie de l'après-guerre, entre Américains et Italiens, incarnant respectivement le puritanisme et la passsion. Tout commence un jour de printemps, à Rome, quand Mario, scénariste, rencontre Harry, un ami perdu de... Voir plus

Mario Soldati Lettres de Capri Une double histoire d'amour et de trahison, dans l'Italie de l'après-guerre, entre Américains et Italiens, incarnant respectivement le puritanisme et la passsion. Tout commence un jour de printemps, à Rome, quand Mario, scénariste, rencontre Harry, un ami perdu de vue, et lui conseille d'écrire un sujet de film. C'est ainsi qu'il devient le témoin indirect de cette intrigue, aux méandres tortueux, centrée autour de mystérieuses lettres envoyées de Capri.
Publié en 1954, Les Lettres de Capri consacre Mario Soldati, qui s'affirme alors comme l'un des plus grands écrivains italiens du siècle. Ce chef-d'oeuvre reçut le prestigieux prix Strega (le Goncourt italien).
Si la structure de l'intrigue est complexe, le montage rigoureux comme celui d'un film, l'écriture est d'une limpidité déroutante - Pasolini parle de sa « légèreté absolue ». Malgré le côté dramatique du sujet, l'auteur s'amuse à analyser les jeux subtils de l'esprit humain. Il y a en lui le sourire omniscient du scientifique, l'ironie légère du joueur qui a gagné et perdu beaucoup d'argent, la séduction de celui qui aime la vie.

Donner votre avis

Les derniers avis

  • Quelle belle écriture, simple et limpide, pour décrire des situations qui sont, à l’opposé, compliquées et ambigües.
    Ecrit en 1954, ce roman n’a rien perdu de sa pertinence et de sa modernité.
    Le prix Strega (Goncourt italien) qui lui fut alors attribué est largement mérité.

    Harry, jeune...
    Voir plus

    Quelle belle écriture, simple et limpide, pour décrire des situations qui sont, à l’opposé, compliquées et ambigües.
    Ecrit en 1954, ce roman n’a rien perdu de sa pertinence et de sa modernité.
    Le prix Strega (Goncourt italien) qui lui fut alors attribué est largement mérité.

    Harry, jeune américain féru d’art séjourne à Rome. C’est la fin de l’occupation.
    Il rencontre Jane, une compatriote dont il s’éprend, et Dorothea, qui le fascine.
    Il épouse l’une mais est de plus en plus obsédé par l’autre.
    Cette histoire de Harry est imbriquée dans celle de Mario avec beaucoup d’art et de talent.
    Les scènes se succèdent entrecoupées de flashbacks. C’est parfois assez complexe. Le coup de théâtre est inattendu.
    La dualité entre sentiment et sensualité, entre sexe et amour est magistralement analysée.
    On passe de l’un à l’autre.
    Mais aussi, connait-on vraiment l’autre ? sait-on réellement avec qui l’on vit ? se connait-on soi-même ?

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
Voir tous les avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions