Les lectures des otages

Couverture du livre « Les lectures des otages » de Yoko Ogawa aux éditions Actes Sud
  • Date de parution :
  • Editeur : Actes Sud
  • EAN : 9782330005238
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
Résumé:

Huit touristes japonais ont été pris en otages dans une région montagneuse et désolée. Après l'assaut d'une brigade anti-terroriste, la cabane où ils sont retenus prisonniers est totalement détruite, il n'y a aucun survivant. Seul un enregistrement atteste de leur existence en ces lieux. Des... Voir plus

Huit touristes japonais ont été pris en otages dans une région montagneuse et désolée. Après l'assaut d'une brigade anti-terroriste, la cabane où ils sont retenus prisonniers est totalement détruite, il n'y a aucun survivant. Seul un enregistrement atteste de leur existence en ces lieux. Des lectures semble-t-il : des textes énoncés à haute voix par chacun d'entre eux pour surmonter la peur et tenter d'échapper à l'ombre béante de la mort.
Un groupe de huit touristes japonais est pris en otage dans une région montagneuse et désolée. Ils ont été enfermés par leurs ravisseurs dans une cabane de chasseur et lors de tractations abondamment commentées par les médias, une ONG parvient à leur faire passer du matériel de survie dans lequel est dissimulé, à l'insu de tous, un magnétophone permettant à la brigade anti-terroriste locale de réaliser des écoutes clandestines en vue d'une intervention.
Malheureusement cette action échoue et provoque la mort de tous les otages. Explosion, incendie, les corps sont retrouvés calcinés, mais sur des petits fragments de bois brûlé demeure la trace de leur vie emportée ; des récits effacés, amputés, des caractères japonais indéchiffrables.
Quelque temps plus tard les enregistrements sont écoutés et révèlent d'étonnants récits qui, semble-t-il, ont été lus, chaque soir, par chacun des otages, à ses malheureux compagnons.
Huit récits, huit histoires dites par ces êtres pris au piège, confrontés à l'ombre béante de la mort, huit lectures enregistrées, volées puis rapportées au monde des vivants.
Publié initialement en quatre livraisons dans la revue Chûo kôron (de septembre 2008 à septembre 2010), cet ouvrage, qui s'adapte à la ligne hautement politique de cette revue, porte l'imaginaire de Yoko Ogawa vers un territoire où sa compassion et la violence de notre époque résonnent comme autant d'échos à la folie de notre monde.

Donner votre avis

Les derniers avis

  • Comme tous les romans de Yoko Ogawa que je connais, celui-ci est fait de "saynètes" ou plus exactement portraits de personnes très différentes, qui, à un moment de leur vie ont partagé un évènement, une expérience ; ici ils ont tous été retenus en otages ensemble. J'aime décidément la façon...
    Voir plus

    Comme tous les romans de Yoko Ogawa que je connais, celui-ci est fait de "saynètes" ou plus exactement portraits de personnes très différentes, qui, à un moment de leur vie ont partagé un évènement, une expérience ; ici ils ont tous été retenus en otages ensemble. J'aime décidément la façon d'écrire de cette auteure, l'art d'aller explorer la partie la plus secrète de l'humain quand il est confronté à des situations peu ordinaires...

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Lechoixdeslibraires.com

    Le nouveau roman de Yoko Ogawa commence de manière plutôt sombre : huit touristes japonais sont pris en otages dans un pays étranger où ils étaient partis en voyage. Une ONG a réussi à introduire un enregistreur dans le lieu de leur détention. Mais l'assaut donné par une brigade antiterroriste...
    Voir plus

    Le nouveau roman de Yoko Ogawa commence de manière plutôt sombre : huit touristes japonais sont pris en otages dans un pays étranger où ils étaient partis en voyage. Une ONG a réussi à introduire un enregistreur dans le lieu de leur détention. Mais l'assaut donné par une brigade antiterroriste tourne mal et tous les otages sont tués. Ne restent alors que des témoignages enregistrés par ces huit personnes, qui se racontent à travers un souvenir particulier.
    Huit otages, huit histoires, autant d'univers étranges : comme celui de la salle des propos informels B où ont lieu des réunions plutôt spéciales (par exemple, la réunion des "amis venant au secours des langues en situation critique"), ou ce grand-père qui vend des peluches bizarroïdes en forme de cafard, de scolopendre ou de chauve souris...
    Quand on lit un roman de Yoko Ogawa, on entre toujours dans une autre dimension, un peu hors du temps, et Les lectures des otages ne déroge pas à cette règle. C'est entre autres ce qui rend l'univers littéraire de cet auteur si unique et si reconnaissable entre tous.

Voir tous les avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Présent dans les listes

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum