Les jours de Vita Gallitelli

  • Née vers 1850, Vita Gallitelli a eu une importance considérable sur sa descendance.
    De génération en génération, on se transmet son histoire.
    Hélène Stapinski, qui vit à New York veut en savoir plus sur cette arrière arrière grand-mère
    qui aurait commis un meurtre.
    Elle se rend une première fois en Italie, puis dix ans plus tard y retourne et ses recherches abouissent enfin.
    C’est vraiment très intéressant.
    Entre les actes officiels, les souvenirs des transmissions familiales chez les uns et les autres, son imagination, l’auteure reconstitue la vie de Vita.
    On est plongé dans les conditions de vie plus que miséreuses des habitants de l’Italie du sud au XIXème siècle, on revisite cette même Italie à notre époque, on apprend plein de choses intéressantes.
    La motivation première d’Hélène Stapinski, la crainteque ses enfants aient un gène d’assassin me semble un peu excessive, mais ce n’est pas grave puisque ça a permis ses recherches et l’écriture de ce livre, un très bel ouvrage.
    J’aime ces familles qui se transmettent inlassablement les légendes familiales.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Ils ont lu ce livre

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum de discussion

Afficher plus de discussions

Récemment sur lecteurs.com