Les jeux de l'amour et de la mort

Couverture du livre « Les jeux de l'amour et de la mort » de Fred Vargas aux éditions Editions Du Masque
Résumé:

« Je suis génial. » Cette fois-ci, Tom est certain d'avoir élucidé le meurtre de Saldon, l'Américain dont il s'est servi pour s'introduire auprès Gaylor. Gaylor le magnifique, le consacré, le peintre chéri du XXesiècle... On n'approche pas facilement Gaylor, et l'invitation à cette soirée... Voir plus

« Je suis génial. » Cette fois-ci, Tom est certain d'avoir élucidé le meurtre de Saldon, l'Américain dont il s'est servi pour s'introduire auprès Gaylor. Gaylor le magnifique, le consacré, le peintre chéri du XXesiècle... On n'approche pas facilement Gaylor, et l'invitation à cette soirée mondaine dénichée par Saldon avait été l'occasion rêvée de se glisser près de lui. Tom se l'était juré : il soumettrait ses toiles au maître.
Mais voilà, une fois dans la place, Tom s'était montré au-dessous de tout : non seulement il n'avait pas adressé la parole à Gaylor, mais pire encore, en s'introduisant comme un voleur dans le bureau du grand homme, il était tombé sur le cadavre...
Pauvre Tom ! Il n'est quelquefois pas facile d'être génial...
Surtout lorsque la police est persuadée de votre culpabilité !

Prix Cognac 1986.

Donner votre avis

Les derniers avis

  • Dans ce premier roman, Fred Vargas a choisi le monde de la peinture pour développer son intrigue. Tom Soler, jeune peintre parisien veut devenir célèbre mais voit ses toiles refusées systématiquement dans toutes les galeries. En désespoir de cause, il décide d'obtenir l'aide de Gaylor, un...
    Voir plus

    Dans ce premier roman, Fred Vargas a choisi le monde de la peinture pour développer son intrigue. Tom Soler, jeune peintre parisien veut devenir célèbre mais voit ses toiles refusées systématiquement dans toutes les galeries. En désespoir de cause, il décide d'obtenir l'aide de Gaylor, un artiste contemporain très célèbre qu'il admire comme personne. Grâce à une rencontre fortuite avec Saldon, un ancien ami de la star, Tom parvient à se faire inviter à une soirée mondaine. Il est loin de s'imaginer le cauchemar qui l'y attend: incapable d'approcher le peintre, il tombe ensuite sur un cadavre... et se retrouve accusé de meurtre. Mais Tom et ses amis n'ont pas dit leur dernier mot: ils décident de mener leur propre enquête.
    L'intrigue paraît simple, mais elle comprend de nombreux rebondissements. Contrairement aux nombreux autres romans écrits par Fred Vargas, on n'a pas affaire au commissaire Adamsberg, mais l'inspecteur Galtier et son équipe. Le roman est toutefois plus centré sur l'enquête que sur les personnages, dont la plupart manquent de psychologie. On s'attache rapidement à Tom, qui est en quelque sorte le protagoniste principal, et à Galtier, le policier mystérieux, mais les autres personnages sont seulement ébauchés.
    Malgré ce manque de consistance, les personnages nous font découvrir le monde de l'art: de la peinture à la photographie, en passant par les soirées mondaines des grandes personnalités et les petites galeries qui refusent d'exposer certains peintres méconnus, on est plongé dans cet univers spécial, propice au crime.
    L'intrigue est développée d'une main de maître, alternant les trouvailles de la police, de Tom et de Jeremy, un de ses amis. De nombreux scénarios sont proposés au lecteur, sans que la vérité ne puisse être découverte. Le suspense et les doutes sont conservés jusqu'aux derniers chapitres du livre, qui nous réservent bien quelques surprises.
    Le style de ce roman montre bien que Fred Vargas en est à ses débuts, mais le talent de l'auteur transparaît déjà dans les nombreux rebondissements de l'intrigue, les scènes humoristiques et le suspense. Le lecture est agréable, bien qu'un peu rapide et même si ce n'est pas le meilleur de cette auteure, je trouve qu'il vaut la peine d'être lu pour voir de quelle manière son style s'est développé.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Le titre ne correspond pas vraiment au roman. Prix Cognac 1986, ce premier roman de l’auteur se dévore en une soirée et avec grand plaisir.
    Le style est impeccable, l’intrigue intéressante, les rebondissements et les questionnements se succèdent jusqu’aux dernières pages.
    Et il y a surtout...
    Voir plus

    Le titre ne correspond pas vraiment au roman. Prix Cognac 1986, ce premier roman de l’auteur se dévore en une soirée et avec grand plaisir.
    Le style est impeccable, l’intrigue intéressante, les rebondissements et les questionnements se succèdent jusqu’aux dernières pages.
    Et il y a surtout cet incontestable talent de Fred Vargas pour donner à ses personnages des caractères si particuliers et si attachants, comme elle saura le faire plus tard avec Adamsberg et son équipe.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
Voir tous les avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.