Les jeunes filles et la mort

Couverture du livre « Les jeunes filles et la mort » de Michael Genelin aux éditions Marabout
Résumé:

Aucun résumé n'est disponible pour cet ouvrage actuellement...

Donner votre avis

Le courrier des auteurs

Michael Genelin répond à nos questions ! (30/09/2011)

1) Pouvez-vous nous dire quelques mots à propos de votre personnage principal, Jana Matinova ? Elle a été inspirée d'une de mes connaissances. Il m'a donc été facile de créer Jana Matinova car j'avais un modèle précis : une femme courageuse, très intelligente et déterminée à faire son devoir. Elle a une grande humanité et un sens aigu du Bien et du Mal. Le personnage est capable de faire face à l'adversité et aux problèmes, même blessants pour elle. 2) En quoi votre expérience de procureur a-t-elle nourri votre roman ? Mon expérience professionnelle m'a donné tous les outils pour écrire ce roman. Aux États-Unis, j'étais spécialisé en droit pénal. Je connais précisément les sciences légales et les enquêtes criminelles. Écrire sur ce sujet et en tirer un roman était donc logique. 3) Comment voyez-vous le futur de Jana Matinova ? Les affaires criminelles vont sont dérouler sur une plus grande échelle. Le prochain épisode débutera en Slovaquie et l'intrigue évoluera davantage au niveau international : France, Allemagne, Autriche, Ukraine, Russie. Les ramifications des affaires criminelles sont passionnantes : voir comment, par exemple, un crime commis en France, ou ailleurs, peut se répercuter en Slovaquie.

Contenu proposé par lechoixdeslibraires.com

Les derniers avis

  • C'est un très bon roman que j'ai beaucoup apprécié. L'intrigue policière est très bien organisée, il y a du suspens et des rebondissements qui entraînent le lecteur et font qu'on ne peut lâcher ce roman avant la fin. Une grande place a aussi été réservée à l'histoire personnelle du personnage...
    Voir plus

    C'est un très bon roman que j'ai beaucoup apprécié. L'intrigue policière est très bien organisée, il y a du suspens et des rebondissements qui entraînent le lecteur et font qu'on ne peut lâcher ce roman avant la fin. Une grande place a aussi été réservée à l'histoire personnelle du personnage principal, Jana, une femme policière qui a perdu tout contact avec sa fille et dont on comprend les raisons tout au long du roman. Du coup, elle devient au fil des pages, très attachante et on a immanqablement envie d'en savoir plus. L'auteur a choisi de placer son intrigue dans les pays slaves et c'est réussi. On sent bien la pression politique et la présence de la "police secrète". L'ambiance est plus lourde et cela rajoute au mystère. Mais l'auteur a également rajouté des notes plus drôles, comme Trokan, le chef de Jana, qui vit avec une harpie et qui subit son autorité. On est loin de l'image de l'homme slave, autoritaire et violent qui commande et à qui on obéit sans discuter. J'ai trouvé beaucoup de ressemblances avec les romans de Camilla Läckberg. Après les polars du Nord, voilà les polars de l'Est, tout aussi sympas. Bref, c'est un excellent roman qui m'a procuré un très agréable moment de lecture et c'est avec un grand plaisir que je vais découvrir les autres enquêtes de Jana Matinova.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
Voir tous les avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !