Les Japonais

Couverture du livre « Les Japonais » de Karyn Poupee aux éditions Tallandier
Résumé:

Aucun résumé n'est disponible pour cet ouvrage actuellement...

Donner votre avis

Le courrier des auteurs

Karyn Poupée répond à nos questions ! (20/02/2012)

1) Qui êtes-vous ? ! Je suis une journaliste française née en Bourgogne et exilée au Japon depuis une décennie après 5 ans de navette entre Paris et Tokyo. Je travaille depuis fin 2004 comme correspondante permanente de l'Agence France-Presse (AFP) au Japon et suis mariée à un dessinateur japonais de manga. 2) Quel est le thème central de ce livre ? "Les Japonais" brosse un portrait de la société nippone contemporaine, en abordant successivement tous les thèmes les plus larges (histoire récente, économie, politique, diplomatie, géographie, industrie, etc.) ainsi que les sujets les plus proches de la vie quotidienne (nourriture, rapport à l'argent, sexualité, amitié, loisirs, consommation, habitudes de vie, langue, travail, vacances, relations amicales, enfants, etc.) 3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ? Une des plus longues mais des plus fortes à mon sens. "Oui, il existe un Japon où il fait bon vivre, un Japon aimable, émouvant et surprenant, un Japon qui réfléchit, un Japon porteur de fortes valeurs, un Japon qui innove, un Japon qui ne renonce pas face à la montée en puissance de ses gigantesques voisins asiatiques, un Japon qui se projette dans l'avenir, un Japon qui s'apprête avec clairvoyance à faire face à des défis majeurs (vieillissement de la population, déclin démographique inéluctable, dépendance à l'égard des approvisionnements extérieurs), un Japon qui lutte sans relâche, mais avec respect, contre toute la panoplie des caprices insidieux de dame nature, un Japon qui veut jouer sa partition dans le concert des nations, un Japon qui n'est certes pas parfait, qui a d'immenses efforts à faire pour redresser ses travers, pour éliminer ses tumeurs malignes, pour aplanir ses inégalités, pour éviter de prêter le flanc à la critique, un Japon qui n'est sans doute pas un modèle de société universellement transposable, mais qui, à tout le moins, mérite mieux que l'indifférence ou les clichés, négatifs ou positifs, fondés ou non, auxquels il est hélas, par méconnaissance sinon malentendu, trop souvent réduit." 4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ? Ce serait sans nul doute une mélodie de Hugues Le Bars, une composition de voix prises au hasard, de bruits interceptés dans les lieux publics ou dans les foyers et autres sonorités banales auxquelles on ne prête généralement pas attention mais que le musicien, lui, sait entendre, décrypter, réorganiser pour leur donner un sens harmonieux, intelligible, divertissant et instructif. 5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ? Le respect qui est dû aux citoyens japonais, même si au premier abord on peut, avec la logique européenne, considérer comme folles, suicidaires, excessives, agaçantes, irréfléchies ou que sais-je encore certaines de leurs attitudes. Pour comprendre les Japonais, il faut adopter leur mode particulier de raisonnement. À partir de là, tout prend sens et ce peuple devient littéralement fascinant.

Contenu proposé par lechoixdeslibraires.com

Les derniers avis

Ce livre n'a pas encore d'avis. Donnez le vôtre et partagez-le avec la communauté de lecteurs.com

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.