Les invisibles

Couverture du livre « Les invisibles » de Roy Jacobsen aux éditions Gallimard
Résumé:

""C'est sans danger", lui crie son père à l'oreille. Mais elle n'entend pas. Ni lui. Il lui crie qu'elle doit sentir avec son corps que l'île est immuable, même si elle tremble, même si le ciel et la mer sont chambardés, une île ne disparaît jamais, même si elle vacille, elle reste ferme et... Voir plus

""C'est sans danger", lui crie son père à l'oreille. Mais elle n'entend pas. Ni lui. Il lui crie qu'elle doit sentir avec son corps que l'île est immuable, même si elle tremble, même si le ciel et la mer sont chambardés, une île ne disparaît jamais, même si elle vacille, elle reste ferme et éternelle, enchaînée dans le globe lui-même. Oui, c'est presque une expérience religieuse qu'il veut partager avec sa fille en cet instant, il doit lui apprendre ce principe fondamental : une île ne sombre jamais. Jamais." Ingrid grandit sur une île minuscule du nord de la Norvège, au début du XXe siècle. La mer est son aventure. Entre la pêche, les tempêtes et la pauvreté, elle possède les saisons, les oiseaux et l'horizon. Les invisibles est un roman sur une famille et des enfants forcés de grandir vite face aux éléments, face à une vie réglée par les besoins les plus simples. C'est un roman sur la fatalité et sur les ressources que les hommes déploient face à la rudesse du monde. La narration laconique, veinée de flamboyance poétique, accumule par touches subtiles les composants d'un tableau toujours plus vivant et profond, riche en métaphores. Et puis, il y a les vies de ces hommes et de ces enfants qui, sous la pression de la nature et du temps, deviennent des destinées. Et c'est tout le talent de Roy Jacobsen de rendre visibles "les invisibles".

Donner votre avis

Les derniers avis

  • Histoire d'une île et de ceux qui s'en veulent les propriétaires et en sont surtout, magnifiquement, les prisonniers, Les invisibles dresse un tableau sensible de la famille Barrøy. Roy Jacobsen déploie dans ce bref roman une prose sèche, sans sentimentalisme, où s'entend la fatalité des...
    Voir plus

    Histoire d'une île et de ceux qui s'en veulent les propriétaires et en sont surtout, magnifiquement, les prisonniers, Les invisibles dresse un tableau sensible de la famille Barrøy. Roy Jacobsen déploie dans ce bref roman une prose sèche, sans sentimentalisme, où s'entend la fatalité des saisons.

    https://viduite.wordpress.com/2017/08/15/les-invisibles-roy-jacobsen

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
Voir tous les avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions