Les intéressants

Couverture du livre « Les intéressants » de Meg Wolitzer aux éditions Rue Fromentin
  • Date de parution :
  • Editeur : Rue Fromentin
  • EAN : 9782919547388
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
  • Nombre de pages : 568
  • Collection : (non disponible)
  • Genre : (non disponible)
  • Thème : Littérature Anglo-Saxonne
  • Prix littéraire(s) : (non disponible)
Résumé:

Durant les années 1970, Julie, 16 ans, passe une partie de son été à Spirit in the wood, une colonie de vacances. Elle y fait la connaissance d'un groupe de cinq jeunes adolescents qui se sont baptisés «Les Intéressants», par défi vis à vis des autres pensionnaires : Ethan, un surdoué des films... Voir plus

Durant les années 1970, Julie, 16 ans, passe une partie de son été à Spirit in the wood, une colonie de vacances. Elle y fait la connaissance d'un groupe de cinq jeunes adolescents qui se sont baptisés «Les Intéressants», par défi vis à vis des autres pensionnaires : Ethan, un surdoué des films d'animation, Goodman et sa soeur Ash, ainsi que Jonah, le fils d'une célèbre chanteuse folk icône de la contre culture, et enfin Cathy, une très belle fille qui rêve de devenir danseuse.
Julie - rebaptisée Jules par les Intéressants - est fascinée par ces jeunes gens de son âge, cultivés, ironiques, talentueux et sûrs d'eux.

Le roman suit l'évolution des Intéressants pendant près de quarante ans. Ethan épousera Ash. Ensemble, ils connaîtront le succès, même si Ethan reste profondément amoureux de Jules. Goodman, lui, devra faire face à la justice. Ash sera détourné de la musique. Et Jules... se cherchera pendant de longues années et racontera leur histoire à tous.

Que deviennent les talents et les aspirations de chacun ? Un don de jeunesse peut-il constituer le socle de toute une vie ? Et comment peut-on y rester fidèle malgré les choix qu'impose la vie adulte ? Chacun trahira à sa manière l'adolescent qu'il fut.
Quand, la cinquantaine venue, Ethan, l'authentique génie de la bande, tombe malade, il cherche à revoir Jules.

Donner votre avis

Les derniers avis

  • Ce roman a pour point de départ un camp de vacances pour étudiants sur la côte est des Etats-Unis, Spirit-in-the-Wood. Lors de l'été 1974, 6 jeunes adolescents se rencontrent et se lient d'amitié (3 filles et 3 garçons). On suit après, de façon un peu décousue, leur adolescence puis leur vie...
    Voir plus

    Ce roman a pour point de départ un camp de vacances pour étudiants sur la côte est des Etats-Unis, Spirit-in-the-Wood. Lors de l'été 1974, 6 jeunes adolescents se rencontrent et se lient d'amitié (3 filles et 3 garçons). On suit après, de façon un peu décousue, leur adolescence puis leur vie d'adulte, même si certain personnages s'effacent dans le temps. Des relations amoureuses de construisent, d'autres n'évoluent pas ou échouent. L'histoire est intéressante, l'amitié entre Jules et Ash est forte malgré la grande différence de leur évolution de carrière. Mais dans l'ensemble, ce roman manque d'étoffe, de suspense pour avoir vraiment un côté passionnant.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Au commencement, ils sont six: Julie renommée Jules, Ethan, Ash et Goodman (soeur et frère), Jonah et Cathy. Ils se nomment "les intéressants" pendant leur séjour au camp de vacances Spirit in the Woods.
    Ce roman est l'histoire de leur vie depuis l'adolescence jusqu'à la mort de l'un d'entre...
    Voir plus

    Au commencement, ils sont six: Julie renommée Jules, Ethan, Ash et Goodman (soeur et frère), Jonah et Cathy. Ils se nomment "les intéressants" pendant leur séjour au camp de vacances Spirit in the Woods.
    Ce roman est l'histoire de leur vie depuis l'adolescence jusqu'à la mort de l'un d'entre eux.
    L'auteur aborde les difficultés inhérentes aux différences de classe sociale qui sont susceptibles d'entraver le lien amical, les difficultés face au comportement répréhensible d'un ami ou d'un frère, l'equilibre parfois fragile entre amitié et amour charnel.

    À partir de questionnements adolescents on arrive progressivement à des questionnements plus complexes et moins tranchés d'adultes comme dans la vraie vie et cette subtilité a été très bien conduite par la romancière.

    La première moitié du livre est un peu plus difficile à apprécier peut-être justement à cause de ce décalage de point de vu pour un lecteur adulte. Mais le résultat global est bluffant: l'analyse de six vies en 700 pages ce n'est pas rien!

    comment Commentaire (1) flag Signalez un abus
  • Un début dans lequel il m'a été difficile de m'accrocher. Lors des premier chapitres, j'ai eu un peu de mal à me retrouver dans la chronologie et dans les personnages. Mais passé ce début, il m'a été au contraire très dur de me détacher de ce roman. J'ai tout aimé : ces six adolescents issus de...
    Voir plus

    Un début dans lequel il m'a été difficile de m'accrocher. Lors des premier chapitres, j'ai eu un peu de mal à me retrouver dans la chronologie et dans les personnages. Mais passé ce début, il m'a été au contraire très dur de me détacher de ce roman. J'ai tout aimé : ces six adolescents issus de milieux différents et liés par une amitié inébranlable, malgré les aléas de la vie. Mais j'ai aussi adoré cette plume intense en émotion et très belle qui m'a porté au fil des pages. Je n'ai pas vu les 700 pages défiler entre mes doigts. J'ai été porté dans cette Amérique des années 70 à nos jours. La fin m'a surprise et beaucoup ému. Cette fin pessimiste m'a fait pleurer, mais paradoxalement, il 'a été difficile de quitter tous ces personnages attachants. Quelque soit notre milieu social, notre vie, nous faisons tous face à des difficultés (sociale, familiale, financière, médicale), qui nous touche au plus profond. C'est un roman très émouvant, à lire absolument.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Les intéressants, pas si intéressants que ça au final.

    Je m'attendais à un véritable suivi de la vie des personnages, comme le fait l'incroyable Elena Ferrante dans sa série de livres L'amie prodigieuse. En fin de compte, on suit principalement la vie et les déboires de deux couples. Les...
    Voir plus

    Les intéressants, pas si intéressants que ça au final.

    Je m'attendais à un véritable suivi de la vie des personnages, comme le fait l'incroyable Elena Ferrante dans sa série de livres L'amie prodigieuse. En fin de compte, on suit principalement la vie et les déboires de deux couples. Les autres personnages ne sont que cités plus ponctuellement, voire de manière totalement anecdotique pour l'une d'entre elle.

    Pas vraiment trépidant, pas très engageant, au final, on a du mal à éprouver de la sympathie pour les protagonistes. Gros coup de coeur et véritable applaudissement en revanche pour le sujet de la dépression traité avec brio et douceur, sans tomber dans le pathétique à aucun moment. Les quelques passages qui évoquent ce sujet sont sincèrement traités de façon magistrale, en se contentant de décrire une situation sans y apporter de l'affectif.

    Pour le reste du récit en revanche, rien n'y fait, je n'accroche pas. La maladie, l'homosexualité, la remise en question de sa vie, l'agression, beaucoup (trop ?) de sujets sont abordés sans être suffisamment approfondis, et au final, on s'y perd très vite et on a hâte que le livre se termine.

    La fin du roman d'ailleurs, qu'en penser vraiment ? Pas grand chose, ce qui conclut assez bien ce livre à côté duquel ce n'est pas bien grave de passer.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Abandon à la page 200.

    Pas que ce soit mauvais mais je m'ennuie. Il ne se passe rien.. On suit l'amitié de six jeunes, leur parcours, leurs espoirs, leurs désillusions. Mais que de descriptions, que de temps morts. Je ne suis pas fan de la littérature américaine car je sais que c'est lent...
    Voir plus

    Abandon à la page 200.

    Pas que ce soit mauvais mais je m'ennuie. Il ne se passe rien.. On suit l'amitié de six jeunes, leur parcours, leurs espoirs, leurs désillusions. Mais que de descriptions, que de temps morts. Je ne suis pas fan de la littérature américaine car je sais que c'est lent mais là trop lent pour moi. Je ne lis même pas 30 pages à l'heure car mon esprit s'en va. Je n'aime pas déclaré forfait mais je jette le gant pour l'instant. J'y reviendrai peut-être.


    Eté 1974, Julie - qui sera très vite rebaptisée Juliet par ses nouveaux amis, vient de perdre son père. Elle arrive pour deux mois au camp de "Spirit-in-the-Woods" , un camp orienté sur l'art dans toutes ses formes. Elle va y faire de belles rencontres, des amitiés naissantes qu'elle gardera toute sa vie.

    Nous sommes quarante ans plus tard et de façon anachronique, elle nous parle de ses amis.

    Ethan, un surdoué des films d'animation, il épousera Ash sa meilleure amie à venir. Il y a aussi Jonah, le fils d'une chanteuse folk, Goodman le frère d'Ash et Cathy qui rêve de devenir danseuse.

    Un pavé qui raconte les découvertes de l'amour, la naissance de belles amitiés, les joies, espoirs et désillusions de ce groupe qui s'est baptisé "Les intéressants". Je n'ai pas été intéressée moi car après plus d'un quart de lecture du roman, je n'éprouvais aucun plaisir. C'est lent, trop lent pour moi, il ne se passe absolument rien, c'est un livre d'ambiance.

    Il y a trop de détails, des personnages sans importance qui soudain sont décrits et explicités durant de nombreuses lignes. Je sais que je suis plus hermétique à la littérature américaine mais généralement la magie s'opère à un moment, ce ne fut pas le cas ici.

    Je ne peux pas dire que je n'ai pas aimé, il y a quelque chose dans l'écriture d'agréable mais lire entre 25 et 30 pages à l'heure en soupirant est la raison de mon abandon.

    D'après les sondages autour de moi, c'est très partagé, on adhère ou pas, je suis dans la seconde partie, j'ai trouvé ce récit soporifique.

    Ma note : 4/10

    Les jolies phrases

    Un premier baiser, avait-elle cru, était censé vous aimanter à l'autre personne; l'aimant et le métal devaient fusionner et se fondre en un mélange brûlant, argenté et rouge.

    La beauté de l'amour tenait en partie au fait que vous n'aviez pas besoin de l'expliquer à l'autre. Vous pouviez refuser d'exprimer. Quand il s'agissait d'amour, vous n'éprouviez pas forcément le besoin d'expliquer quoi que ce soit.

    J'ai toujours eu l'impression que durant toute sa vie, on se préparait pour les grands moments, tu
    vois ? Pourtant, quand ils surviennent, tu ne te sens pas du tout préparée des fois, ou alors, ça ne ressemble pas à ce que tu croyais. Et c'est ça qui les rend étranges. La réalité est réellement différente de l'imagination.

    Quand vous localisiez sur la Toile une personne du passé, c'était comme si vous retrouviez cette personne prisonnière derrière une vitrine en verre dans la collection permanente d'un musée. Vous saviez qu'elle était toujours là, et vous aviez l'impression qu'elle demeurerait à cet endroit pour toujours.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Ce roman porte bien son nom. Il est en effet intéressant de suivre la destinée des quelques six personnages principaux, de leur rencontre dans un camp d’adolescents dédié à la pratique artistique, jusqu’à l’âge mûr. Leurs espoirs et leurs désillusions, les rencontres, les amours, les réussites,...
    Voir plus

    Ce roman porte bien son nom. Il est en effet intéressant de suivre la destinée des quelques six personnages principaux, de leur rencontre dans un camp d’adolescents dédié à la pratique artistique, jusqu’à l’âge mûr. Leurs espoirs et leurs désillusions, les rencontres, les amours, les réussites, les épreuves, l’amitié à l’épreuve du temps et des évènements plus ou moins faciles, la vie, quoi, au cours de quelques 4 décennies.
    La narration ne suit pas un ordre strictement chronologique, ce qui est intéressant, tout comme le fait de se placer tour à tour du point de vue de l’un ou l’autre des protagonistes.
    Mais cela s’avère parfois assez répétitif, et long, trop long.
    Bref, ce roman est intéressant mais peine à être captivant …

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un délice…
    Ce roman nous happe dès les premières pages, comme si nous étions nous-mêmes transportés à Spirit-in-the-Wood avec Jules. Il nous prend par la main, comme pour nous dire « viens avec moi faire partie de cette histoire ».
    Cette sensation d’intégration avec des personnages est un...
    Voir plus

    Un délice…
    Ce roman nous happe dès les premières pages, comme si nous étions nous-mêmes transportés à Spirit-in-the-Wood avec Jules. Il nous prend par la main, comme pour nous dire « viens avec moi faire partie de cette histoire ».
    Cette sensation d’intégration avec des personnages est un sentiment que j’ai très rarement connu au fil de mes lectures.
    Comme nous, Jules, Ethan, Ash, Goodman et Jonah vivent leur adolescence, se questionnent, se plaisent à penser que leur vie sera fabuleuse.
    Et comme nous, chacun connait ses propres difficultés, ses angoisses, ses pertes et ses deuils mais fait aussi des rencontres, des expériences.

    Nous sommes là, avec eux, à les suivre tout au long de leurs vies, avec en filigrane quelques éléments politiques et sociaux, très discrets mais qui ont leur véritable place dans le récit.

    Cette précision, cette profondeur dans le caractère de chaque personnage en fait une personne, à tel point que nous ressentons les mêmes émotions qui s’ils faisaient partie de nos vies.

    Je suis triste de les avoir quittés en arrivant au point final….

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • les INTERESSANTS de MEG WOLITZER
    Résumé Nathalie Bullat 1juin2016

    Ne vous a-t-on jamais dit quand vous étiez enfant « arrête de faire ton intéressant » ? et maintenant adulte ne lisez vous pas tel livre ou n’écoutez vous pas telle musique parce qu’ils doivent être intéressants ? La plupart...
    Voir plus

    les INTERESSANTS de MEG WOLITZER
    Résumé Nathalie Bullat 1juin2016

    Ne vous a-t-on jamais dit quand vous étiez enfant « arrête de faire ton intéressant » ? et maintenant adulte ne lisez vous pas tel livre ou n’écoutez vous pas telle musique parce qu’ils doivent être intéressants ? La plupart des gens n’ont aucun talent : alors qu’est ce qu’ils doivent faire ?se suicider ? Avons nous besoin d être celui qui éblouit ?qui doit faire rire tout le monde, d’être celui qui tient le premier rôle ? c’est la question que pose Meg Wolitzer dans cet excellent roman magistralement écrit.
    julie ( dite Jules) en 1974 sera fascinée par ses nouveaux amis rencontrés dans un « summer camp » très chic spécialisé dans le développement créatif et artistique des adolescents. Julie vient d’un milieux moins aisé que ses amis newyorkais, moins jolie, moins talentueuse, un peu jalouse, honteuse de sa classe sociale. Elle espère sortir de sa petite vie et devenir comédienne. Au contact de ce groupe d’amis elle a l’impression d’être exceptionnelle comme ils semblent l’être à ses yeux.
    Sur quatre décennies Meg Wolitzer nous relate les parcours chaotiques de ces intéressants. Les couples se font et se brisent. Dès les premières pages on sait qu’Ethan aura un avenir brillant dans le dessin animé. Cathy rêve d’être danseuse. Ash et Goodman sont des enfants gâtés vivant sur Park Avenue. Ash mettra en scène des pièces de théâtre féministes. Goodman son séducteur et fainéant de frère devra fuir à l’autre bout du monde pour des raisons que vous découvrirez. Cette sale histoire restera un traumatisme pour le groupe. Jonah fils d’une chanteuse de folk a un vrai talent pour l’écriture mais on lui volera ses textes… A travers ces 500 pages, véritable hymne à l’amitié nous suivons 40 ans d’histoire des USA de l’affaire Watergate, les année Sida, le 11 septembre, la crise économique. Denis le mari de Jules, qui n’appartient pas à ce clan de privilégiés, détient peut être la clef de la sérénité .Voilà 500 pages teintées de mélancolie sur le temps qui passe mais avant tout un livre ….intéressant

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Les « Intéressants » constituent un groupe de cinq adolescents auxquels se joint Julie, une jeune fille assez « décalée » par rapport à eux au début. Leur rencontre a lieu en 1974 dans un camp de vacances qui accueillent chaque été des jeunes qui expriment leur art (théâtral, musical, …) dans...
    Voir plus

    Les « Intéressants » constituent un groupe de cinq adolescents auxquels se joint Julie, une jeune fille assez « décalée » par rapport à eux au début. Leur rencontre a lieu en 1974 dans un camp de vacances qui accueillent chaque été des jeunes qui expriment leur art (théâtral, musical, …) dans différents ateliers proposés.
    Meg Wolitzer nous livre la vie de ces personnages jusqu’à ce qu’ils atteignent la cinquantaine. En toile de fond, la société aux Etats-Unis et des thèmes très contemporains comme l'amitié, la différence, la maladie, la place du mensonge, le droit (le devoir ?) de garder un secret, …
    Le récit se veut vivant et agréable à lire. Toutefois, je dois avouer que j’ai trouvé ce roman un peu long et paradoxalement surtout au cours de la première moitié. En fait, de nombreux « déplacements dans le temps » ont lieu au point d’un peu se perdre. L’auteur nous projette dans le futur, raconte assez longuement ce qui va arriver à tel ou tel protagoniste ; lorsque l’on revient à la période que l’on avait momentanément abandonnée, il faut s’y replonger en se disant « ah oui, j’en étais là ! ». La deuxième moitié adopte un récit plus linéaire (sans perdre en vivacité) et je l’ai nettement préférée.
    La toute fin du roman à laquelle je ne m’attendais pas m’a plu ; j’en avais imaginé une autre qui ne s’est pas produite ; j’aime être surprise à la fin d’un livre.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • En 1974, sous Nixon avant le Watergate, un camp de vacances, s'y retrouvent cinq jeunes américains qui vont s'autoproclamer »Les Intéressants ».
    Ethan, Jonah, Goodman et sa sœur Arth sont issus d'une même classe sociale;Julie, vite baptisée Jules, elle, doit faire un peu d'efforts pour...
    Voir plus

    En 1974, sous Nixon avant le Watergate, un camp de vacances, s'y retrouvent cinq jeunes américains qui vont s'autoproclamer »Les Intéressants ».
    Ethan, Jonah, Goodman et sa sœur Arth sont issus d'une même classe sociale;Julie, vite baptisée Jules, elle, doit faire un peu d'efforts pour s'intégrer, elle est plutôt témoin, et c'est d'ailleurs elle qui va raconter leur histoire.
    Histoire qu'elle racontera sur une période de 40 ans.
    Ethan et Ash se marient, un autre est dépressif, un autre se débat avec sa sexualité, tout cela en même temps que la marche du monde, sida, World Trade...
    L'avancée dans la vie n'est pas toujours simple, mais tous s'épaulent du mieux qu'ils le peuvent.
    Ce roman est un roman sur l'entraide, sur l'amitié, avec ses petits bonheurs , ses médiocrités, ses jalousies.
    J'ai aimé lire ce roman (qui demande à être lu tranquillement au soleil d'été), mais il ronronne un peu sans jamais d'accès de fièvre .
    Meg Wolitzer bride les émotions de ses personnages, sans les empêcher d'avancer dans la vie d'ailleurs, et on garde le souvenir d'un beau roman américain.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
Voir tous les avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.