Les hommes incertains

Couverture du livre « Les hommes incertains » de Olivier Rogez aux éditions Le Passage
  • Date de parution :
  • Editeur : Le Passage
  • EAN : 9782847424195
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
Résumé:

Anton a vingt ans. Fraîchement débarqué de Sibérie, il vit à Moscou chez son oncle Iouri Nesterov, haut responsable du KGB. Autour d'eux, le monde s'effondre. Nous sommes en 1989, la fièvre de la perestroïka s'est emparée de leur pays et la chute du mur de Berlin va entraîner celle de l'Union... Voir plus

Anton a vingt ans. Fraîchement débarqué de Sibérie, il vit à Moscou chez son oncle Iouri Nesterov, haut responsable du KGB. Autour d'eux, le monde s'effondre. Nous sommes en 1989, la fièvre de la perestroïka s'est emparée de leur pays et la chute du mur de Berlin va entraîner celle de l'Union soviétique.

Chargé de surveiller de près la lutte politique qui se joue au sommet de l'État, spectateur désabusé d'un régime qu'il ne défend plus que par devoir, Iouri ne croit plus aux idéologies ni aux révolutions. Dans cette ville bouillonnante où se joue le drame collectif d'une nation, il accompagne la folle destinée de personnages déboussolés par l'époque : la peintre Helena, Aliona et ses talents divinatoires auxquels Anton ne reste pas longtemps insensible, Gueorgui le sombre Géorgien, ou encore le mystérieux starets qui semble surgir de la Russie prérévolutionnaire.

Alors que l'affrontement entre Mikhaïl Gorbatchev et Boris Eltsine menace de disloquer l'empire rouge, Iouri et Anton vont chacun à leur façon chercher à influencer le cours des événements. Les révolutions sont toujours l'occasion de mettre en valeur les grands hommes, à condition toutefois de ne pas se laisser dévorer : entre le sauve-qui-peut général et le chacun-pour-soi, ne risquent-ils pas d'y laisser leur âme ?

Donner votre avis

Avis(4)

  • AVIS DE LA PAGE 100 EXPLOS 2019
    Russie 1989, deux géants russes s'entrechoquent ,Mikhaïl Serguevitch Gorbatchev contre Boris Nikolaïevitch Eltsine, ébranlant les murs d'une nation usée par le manque de pain , le strict nécessaire ...La révolte du peuple se prépare :"les Moscovites se battent...
    Voir plus

    AVIS DE LA PAGE 100 EXPLOS 2019
    Russie 1989, deux géants russes s'entrechoquent ,Mikhaïl Serguevitch Gorbatchev contre Boris Nikolaïevitch Eltsine, ébranlant les murs d'une nation usée par le manque de pain , le strict nécessaire ...La révolte du peuple se prépare :"les Moscovites se battent quotidiennement pour trouver de quoi manger. En cette fin d'hiver..il devient difficile de trouver une chemise".
    Iouri Stepanopovitch Nesterov , officier du KGB veut sauver son pays d'une chute qui lui paraît certaine :"il souffre pour son pays , pour son destin , il souffre pour faire briller quelque chose dans le sombre tunnel qu'il traverse depuis un temps infini".
    Anton , son neveu , a demandé à son père Dimitri de parler à son oncle , Iouri Stepanovitch , pour lui permettre de quitter Tomsk 7,cette ville ou travaillent les scientifiques sur l'atome ...Il n'a que vingt ans et veut découvrir Moscou , échapper à la routine , à la forêt ivre...Ne sera-t-il pas déçu ?Anton fait des rêves "prémonitoires"et il est sûr qu'il a un rôle à jouer dans la capitale mais lequel? Iouri , Anton sont-ils tous deux à la recherche d'une Russie idéale,l'amour qu'ils lui portent les aveuglent-ils?Savent-ils ou ils vont ? Je lis "la grande Russie" face au chaos ....

    comment Commentaire (1) flag Signalez un abus
  • Explorateurs de la rentrée . Avis à la page 100
    Automne 1989 . Anton, 20 ans, étouffe dans sa ville interdite, perdue dans la Sibérie . Il pressent, grâce à l'un des rêves prémonitoires qui lui sont familiers, que la Russie est sur le point de se redresser et qu'il lui faut partir à Moscou ....
    Voir plus

    Explorateurs de la rentrée . Avis à la page 100
    Automne 1989 . Anton, 20 ans, étouffe dans sa ville interdite, perdue dans la Sibérie . Il pressent, grâce à l'un des rêves prémonitoires qui lui sont familiers, que la Russie est sur le point de se redresser et qu'il lui faut partir à Moscou . Son oncle Iouri, personnage influent proche du KGB va l'y accueillir. Lorsque Anton arrive, le mur de Berlin vient de tomber. L'URSS est alors à l'aube d'un bouleversement .
    A ce stade de la page 100, je m'attends à un roman dense et enrichissant à portée politique mais aussi à un roman d'apprentissage . On en a le schéma classique : le jeune homme qui quitte les lieux de son enfance, « monte » dans la capitale dont il découvre la vie, guidé par un mentor qui l'introduit dans la société et le protège.
    Quelque chose m'interroge cependant : l'accent mis à plusieurs reprises sur les visions fantasmagoriques d'Anton. Comment l'irrationnel peut-il trouver sa place dans la suite du récit qui, je l'imagine, se trouvera fortement ancré dans la réalité sociopolitique du pays, consécutive à la chute du rideau de fer ?

    comment Commentaire (1) flag Signalez un abus
  • Avis de la page 100 - Explolecteurs

    1989. On embarque pour la Sibérie puis pour Moscou. Autant dire que je suis comblée tant ces destinations font rêver. On fait la connaissance de deux personnages : Anton, vingt ans, qui quitte sa Sibérie perdue pour la ferveur de Moscou. Il a une...
    Voir plus

    Avis de la page 100 - Explolecteurs

    1989. On embarque pour la Sibérie puis pour Moscou. Autant dire que je suis comblée tant ces destinations font rêver. On fait la connaissance de deux personnages : Anton, vingt ans, qui quitte sa Sibérie perdue pour la ferveur de Moscou. Il a une particularité, il fait des rêves prémonitoires inquiétants. Il habitera chez Iouri, son oncle, haut responsable au sein du KGB qui lui fera découvrir l'animation de Moscou. On plonge à l'intérieur du pouvoir soviétique alors que l'URSS est sur le point de s'effondrer.

    C'est donc un monde politisé, bouillonnant, plein de trahisons et de faux-semblants dans lequel on atterrit.

    Le roman est dense, très politique, prenant mais parfois très lourd et il faut s'accrocher. Ne pas louper une phrase sous peine de n'y rien comprendre. J'attends de voir.

    comment Commentaire (1) flag Signalez un abus
  • Avis de la page 100 :

    Nous sommes en 1989, Anton 20 ans a grandi dans une ville fantôme de Sibérie, à la lisière d’une forêt où les arbres ivres titubent dans tous les sens. Le mur de Berlin s’apprête à tomber tel un morceau de banquise. Anton veut quitter cette ville qui n’existe pas, car il...
    Voir plus

    Avis de la page 100 :

    Nous sommes en 1989, Anton 20 ans a grandi dans une ville fantôme de Sibérie, à la lisière d’une forêt où les arbres ivres titubent dans tous les sens. Le mur de Berlin s’apprête à tomber tel un morceau de banquise. Anton veut quitter cette ville qui n’existe pas, car il veut exister, sortir de l’ombre. L’URSS se réveille, il faut se lever. Anton part étudier à Moscou. Il va être accueilli par son oncle Iouri haut dignitaire du KGB. Nous arrivons à la page 100 au moment où un peuple assoiffé de liberté brise ses chaînes. L’auteur a eu le temps d’introduire deux personnages qui on le sent vont avoir un rôle important dans la suite de cette histoire, Aliona une voyante officielle et Helena une peintre. Décidément Karine connaît bien mes goûts, car ce récit basé sur des faits historiques va me plaire, d’autant plus que l’auteur nous plonge à l’intérieur du pouvoir soviétique au milieu de ceux qui vont participer à l’effondrement de l’URSS ou le subir.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions