Rejoignez gratuitement le réseau des passionnés de lecture !  Je m'inscris

Les folles aventures du vrai robinson crusoe

Couverture du livre « Les folles aventures du vrai robinson crusoe » de Diana Souhami aux éditions Autrement
  • Date de parution :
  • Editeur : Autrement
  • EAN : 9782746708129
  • Série : (-)
  • Support : Papier
Résumé:

Alexander Selkirk est l'homme qui inspira Robinson Crusoé à Daniel Defoe. Suite à une altercation,
le jeune écossais fut débarqué sur l'île de Juan Fernandez au large des côtes chiliennes par de
sombres flibustiers, puis récupéré 4 ans plus tard et par hasard par un autre équipage de... Voir plus

Alexander Selkirk est l'homme qui inspira Robinson Crusoé à Daniel Defoe. Suite à une altercation,
le jeune écossais fut débarqué sur l'île de Juan Fernandez au large des côtes chiliennes par de
sombres flibustiers, puis récupéré 4 ans plus tard et par hasard par un autre équipage de corsaires
anglais. Arrivé à Londres, chargé du trésor du galion de Manille pris sur le chemin du retour,
Selkirk et son histoire font l'objet de toutes les convoitises : sa part du butin, la survie sur son île,
les femmes enfin qui réclament son héritage...
Ayant décrypté les récits de voyage de pirates et d'explorateurs, les rapports de tribunaux et
commission, Diana Souhami enquête sur la genèse de Robinson Crusoé. William Dampier, pirate,
assassin et marin hors du commun, connu pour ses récits de voyage à travers le monde, en est
une figure remarquable.
Le récit met en scène des forbans hauts en couleur, la violence de la vie sur les mers, les faits de
piraterie et de mutineries, la faim, le rhum, le scorbut, les rats et les orgies des boucaniers,
mulâtresses et Indiens tatoués, autant de motifs qui habitent la grande littérature de la mer : de
Melville à Conrad ou Stevenson.
Mais c'est aussi le contexte d'une société qui « attend » son Robinson. Daniel Defoe a senti cette
fascination et a su donner une universalité à cette histoire sordide. Michel Le Bris écrit dans sa
préface : il fallut en somme que le personnage de chair se fasse oublier, disparaisse derrière le
héros de papier - qui, dès lors, pouvait entrer en résonance avec les interrogations du temps,
donner à les lire, se hisser à l'universalité. Etrange tour du destin, tout de même, qu'un individu
aussi peu aimable, d'esprit si étroit ait pu tout à la fois inspirer une figure universelle de l'humaine
condition, et le livre qui peut être dit à la naissance du roman moderne...

Donner votre avis