Les fleurs sauvages

Couverture du livre « Les fleurs sauvages » de Holly Ringland aux éditions Fayard/mazarine
Résumé:

Aucun résumé n'est disponible pour cet ouvrage actuellement...

Donner votre avis

Articles (1)

Avis(5)

  • Orchidée de feu noire, lys vanille, mimosa de Cootamundra, orchidée dame bleue, myrte du désert, fleur de l’oiseau vert… Autant de fleurs, autant de mots, autant de significations et de messages. Les fleurs ont un langage, les fleurs transmettent et c’est la floriographe Alice qui va voir son...
    Voir plus

    Orchidée de feu noire, lys vanille, mimosa de Cootamundra, orchidée dame bleue, myrte du désert, fleur de l’oiseau vert… Autant de fleurs, autant de mots, autant de significations et de messages. Les fleurs ont un langage, les fleurs transmettent et c’est la floriographe Alice qui va voir son destin emprunter le chemin des vocables floraux, pour le pire mais aussi pour le meilleur.

    Quelque part en Australie australe, le lecteur fait connaissance de la famille Hart : Agnès, Clem et leur fille Alice, cette dernière rêvant d’un feu pour purifier son père et le faire redevenir comme avant. Avant ses excès, avant ses violences, avant les coups reçus. Si seulement elle avait su… Mais avant ce jour tragique à l’âge de ses neuf ans, on découvre une famille et son univers, sauvage dans l’immensité du continent et une passion chez la maman d’Agnès : les fleurs et tout ce qui les entoure. La petite Alice, loin du pays des merveilles lors du décès brutal de ses parents va se retrouver sous la protection de sa grand-mère June qui refuse de lui révéler les terribles secrets de famille. En grandissant Alice va essayer de comprendre ce silence assourdissant et percer les mystères familiaux. Mais la route sera longue, les fantômes du passé ressurgiront et elle se brûlera parfois les ailes, mais contrairement à Icare, ce sera pour retrouver l’ivresse d’un papillon libéré d’une chrysalide trop épaisse.

    Incroyable comme la magie des fleurs peut faire fleurir un roman et semer une myriade de situations qui s’enchaînent, se poursuivent, se chevauchent pour éclore en une saga qui force l’intérêt du lecteur. Du souffle de la magie, il y a aussi ce miracle de solliciter les sens, en particulier ceux de la vue et l’odorat : frémir sous le vent, humer le désert, sentir chaque parfum, imaginer un pays inconnu, rêver par-dessus les montagnes, vibrer à l’approche d’une pente d’un volcan… A côté de la beauté de cette nature sauvage, cohabite un autre aspect sauvage mais celui du désastre, celui de la violence conjugale où chaque être du foyer prend des coups, les couleurs céruléennes devenant subitement des bleus de l’âme. Seule la puissance des sentiments peut devenir le miroir de la résistance à tous les maux, avec l’aide des mots, notamment ceux offerts par la nature. Sans oublier le rôle des livres, de l’évasion livresque et d’une bibliothécaire qui, par petites touches, jouera un grand rôle dans le destin d’Alice au pays de tous les possibles.

    Un roman qui ravira tous les amants des grands espaces pour cette plongée dans cette terre inconnue, parfois réelle, parfois fictive. Mais peu importe, l’essentiel est dans cette histoire de vie qui se répand dans toutes ses formes, dans tous ses contours. Avec quelques croisées de chemins sur le respect des peuples autochtones, la fidélité salutaire du chien envers l’humain et toutes les couleurs dessinées, du gris le plus cendré à l’ocre le plus flamboyant.

    Mention spéciale pour la présentation de ce livre qui est en parfaite symbiose avec le fond du récit, une couverture avec une impression de damassé floral et des dessins d’une finesse exquise entre fleurs sibyllines et feuilles volant au gré des pages et chapitres. En apprenant que la fleur du noisetier symbolise la capacité de réconciliation… et celle aussi du désir.

    Blog : https://squirelito.blogspot.com/2019/05/une-noisette-un-livre-les-fleurs.html

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un peu , beaucoup , passionnément ...à la sortie de la lecture de ce roman, je suis envoûtée par le parfum de ces fleurs réparatrices, emportée par la douceur de ces Fleurs humaines qui ouvrent vers un monde qui permet la reconstruction de l'héroïne, la petite Alice, qui vit finalement comme...
    Voir plus

    Un peu , beaucoup , passionnément ...à la sortie de la lecture de ce roman, je suis envoûtée par le parfum de ces fleurs réparatrices, emportée par la douceur de ces Fleurs humaines qui ouvrent vers un monde qui permet la reconstruction de l'héroïne, la petite Alice, qui vit finalement comme dans un conte.

    Comme j'ai été envoutée par la couverture superbe de ce roman et la mise en page de ces chapitres tous des noms de fleurs , avec une illustration et la description comme un herbier.

    Un magnifique roman empli de douceurs : amour, amitié, empathie ..mais aussi d'horreur : violence conjugale et familiale, mensonge, deuil ...

    .#LesFleursSauvages #NetGalleyFrance
    http://passeuredelivres.over-blog.com/2019/05/les-fleurs-sauvages.html

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Les fleurs ne sont pas les seules sauvages dans ce livre !! mais quel livre ! Exceptionnel, envoûtant, passionnant et troublant tout à la fois.
    Impossible de lâcher le roman, de laisser tomber Alice, cette petite fille, jeune fille puis jeune femme à son sort, tant nous souhaitons connaître la...
    Voir plus

    Les fleurs ne sont pas les seules sauvages dans ce livre !! mais quel livre ! Exceptionnel, envoûtant, passionnant et troublant tout à la fois.
    Impossible de lâcher le roman, de laisser tomber Alice, cette petite fille, jeune fille puis jeune femme à son sort, tant nous souhaitons connaître la suite, la fin, le terme de son histoire !
    De superbes personnages, des horreurs aussi, des humains donc, avec leurs failles et leurs bienfaits, des hommes en tous genres, des femmes touchantes, violentes mais surtout violentées, des histoires à peine croyables et des kilomètres parcourus par milliers !
    Eh oui, j'ai omis de préciser que toute l’histoire se déroule en Australie, une Australie réelle et imaginée, les lieux cités et traversés n'existent pas vraiment, mais la terre rouge, le centre et la mer autour, bien sur que si !
    Les personnages sont attachants et déroutants, souvent brisés et en cours de réparation, agissent comme des êtres normaux, de façon exacerbée mais surtout s'occupent de fleurs, d'animaux, et font le bien autour d'eux !
    Et puis, au centre de tout… un livre, dont bien sûr je vous laisse découvrir l'origine, la destination et le bien fondé !
    Dépaysement complet, langues inconnues, langage des fleurs..australiennes, odeurs du monde entier, métiers divers et variés, brutes épaisses et perverses ou petits êtres délicats et plein de tendresse, il faut de tout pour faire un monde et le monde est vaste !!
    L'auteure a du faire de longues recherches pour réussir l'exploit de faire parler ces fleurs, ces paysages, les aborigènes dans leur langue même .
    Il faut également noter la grande qualité de la traduction que l'on ne remarque pas du tout, et chacun sait que c'est le signe d'une fluidité sans égale !
    Un livre que je recommande à tout ceux qui cherchent le dépaysement autant que universalité de l’humanité !

    Merci à Netgalley et aux Editions Fayard Mazarine pour ces moments inoubliables !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Les fleurs sauvages est un roman étonnant et très réussi. Le début a été un peu compliqué pour moi car je trouvais le style trop imagé mais cet aspect s’atténue au fil des pages et de la croissance de l’héroïne et le traitement de l’histoire prend le dessus.
    Le travail éditorial est...
    Voir plus

    Les fleurs sauvages est un roman étonnant et très réussi. Le début a été un peu compliqué pour moi car je trouvais le style trop imagé mais cet aspect s’atténue au fil des pages et de la croissance de l’héroïne et le traitement de l’histoire prend le dessus.
    Le travail éditorial est magnifique, chaque chapitre à un nom de plante et commence par sa liste de caractéristiques et un dessin de celle-ci.
    Alice a une enfance particulière avec ses parents avant de partir vivre chez sa grand mère et de grandir dans une ambiance tout aussi spécial au sein d’une ferme à fleurs. Au coeur de tout se trouve, les fleurs et leur langage mais aussi les secrets de famille, les non-dits et le poids qui retombe et s’accumule au fil des générations. J’ai vraiment beaucoup aimé le traitement qui est fait de l'influence des secrets de famille sur la construction de la dernière née. C’est vraiment le point fort de ce récit qui illustre comment se construire, comment se détacher du poids étouffant des non-dits et des vécus, comment arrêter la spirale familiale… Voire grandir Alice dans cette ambiance très dure, incompréhensible et particulière a été un plaisir d’autant que le tout est sous fond d'Australie et de sa nature ce qui me rappelle des souvenirs.
    Petit bémol en découvrant le titre originel : je ne suis pas convaincue que le changement de choix du titre en français soit une bonne idée, le ton donné par celui en anglais me parait plus poignant et mieux collé à l’histoire mais ce n’est pas le titre qui compte.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions

Récemment sur lecteurs.com