Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Les étincelles

Couverture du livre « Les étincelles » de Julien Sandrel aux éditions Calmann-levy
Résumé:

LES GRANDS EMBRASEMENTS NAISSENT DE PETITES ÉTINCELLES.

La jeune Phoenix, 23 ans, a le goût de la provocation, des rêves bien enfouis, et une faille terrible : il y a trois ans, son père, un scientifique, s'est tué dans un accident de voiture en allant rejoindre une autre femme que sa... Voir plus

LES GRANDS EMBRASEMENTS NAISSENT DE PETITES ÉTINCELLES.

La jeune Phoenix, 23 ans, a le goût de la provocation, des rêves bien enfouis, et une faille terrible : il y a trois ans, son père, un scientifique, s'est tué dans un accident de voiture en allant rejoindre une autre femme que sa mère.


Depuis, Phoenix le déteste. À cause de lui, elle a abandonné études et passions et enchaîne les petits boulots. Mais un jour, dans un carton qui dort à la cave, elle découvre la preuve que son père se sentait en danger. Ainsi qu'un appel à l'aide énigmatique, écrit dans une langue étrangère.

Et si elle s'était trompée ? Et si... la mort de son père n'avait pas été un accident ?

Aidée de son jeune frère, un surdoué à l'humour bien ancré, Phoenix se lance à la recherche de la vérité. Mais que pourront-ils, tout seuls, face à un mensonge qui empoisonne le monde ?

Donner votre avis

Articles (1)

Avis (18)

  • Voilà que je découvre enfin la plume de Julien Sandrel. Et oui, miieux vaut tard que jamais ;) Son premier roman, « La chambre des merveilles », a connu un énorme succès dont de nombreux lecteurs vantaient ses nombreuses qualités et son florilège d’émotions.

    Comme beaucoup d’entre vous,...
    Voir plus

    Voilà que je découvre enfin la plume de Julien Sandrel. Et oui, miieux vaut tard que jamais ;) Son premier roman, « La chambre des merveilles », a connu un énorme succès dont de nombreux lecteurs vantaient ses nombreuses qualités et son florilège d’émotions.

    Comme beaucoup d’entre vous, lecteurs, nous connaissons tous le manque de temps qui nous empêche de lire tous les livres que nous souhaiterions découvrir. Donc je ne voulais pas laisser passer ma chance de - enfin - découvrir le style de Julien Sandrel. C’est dorénavant chose faite par ce troisième roman, « Les étincelles » après « La vie qui m’attendait ».

    Ce livre écrit avec beaucoup de sensibilité, j’avais tout de même quelques appréhensions avant de le débuter. Pourquoi? Tout simplement à cause de la quatrième de couverture. En effet, celle-ci nous informe que le héros principal ou plutôt l’héroïne principale, devrais-je, dire est justement une fille. Quand un écrivain masculin se met dans la peau d’une fille (et ce, aussi inversement), j’appréhende toujours un peu la justesse des sentiments et la psychologie des personnages. J’ai toujours un peu peur que l’auteur tombe trop facilement dans les clichés. Heureusement, ce n'a pas été le cas.

    Tout commence avec Phoenix, une jeune fille de 23 ans, tant rebelle dans l’âme que dans son apparence physique. Le décès de son père lors d’un voyage en Colombie pour y rejoindre sa maîtresse l'a anéanti. Trois ans plus tard, alors que la colère ne l’a toujours pas quittée, elle abandonne ses études de pianiste pour se tourner vers la biologie et trouve un job dans le nettoyage des bureaux. Par une découverte fortuite, c’est l’ensemble de ses certitudes qui vont être bouleversées, toutes comme celles de sa famille. Je ne vous en dis pas plus de l’histoire afin de vous laisser la surprise.

    L’auteur rend un très bel hommage aux lanceurs d’alerte, aux personnes aux convictions et idéaux forts qui sont prêtes à tout pour les défendre. Par une plume dotée d’une grande sensibilité, Julien Sandrel nous offre une histoire remplie d’espoirs et d’émois. Tout en lisant cette oeuvre de fiction, on ne peut s’empêcher d’y trouver des similitudes avec certains engrais (dont je ne citerai pas la marque) dont leurs toxicités ont très souvent été remises en cause.

    Malgré un petit manque de surprises, la bonne dose de suspens fait que l’on dévore rapidement le récit. Ce livre solaire permettra de vous mettre du baume au coeur et de regagner un peu foi en l’humanité. Il enjolivera vos journées de lecture durant cette période assez morose.

    Je remercie les éditions Calmann Lévy ainsi que Sarah Altenloh pour leur confiance.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Ce roman est un vrai coup de coeur!
    Qui a le bénéfice d'essayer de me donner quelques notes d'espoir sur la nature humaine alors que la tâche est devenue presque impossible.

    Comment ne pas voir la réalité derrière ce roman?

    Force est de constater que Julien Sandrel maîtrise son sujet et...
    Voir plus

    Ce roman est un vrai coup de coeur!
    Qui a le bénéfice d'essayer de me donner quelques notes d'espoir sur la nature humaine alors que la tâche est devenue presque impossible.

    Comment ne pas voir la réalité derrière ce roman?

    Force est de constater que Julien Sandrel maîtrise son sujet et qu'il l'a étudié et retranscrit sous toutes ses formes.

    Ce livre est un hommage à tous ces lanceurs d'alerte qui défendent les citoyens et l'environnement (la nature et les animaux) au prix de leur vie et de leurs proches mais aussi un rappel de la réalité de tous ces grands empires qui n'ont de cesse de nous écraser, de piller les ressources naturelles et de mettre fin à cette belle planète qui est la nôtre.

    Il y a un point qui n'a pas été abordé dans ce roman mais qui est sous-jacent, toutes ces sociétés, empires de libéralisme, ne peuvent continuer à exister que si leur chantage à l'emploi, notamment, reste un moyen de pression sur les hommes politiques (que le citoyen met au pouvoir) et les travailleurs (qui veulent un emploi à n'importe quel prix pour pouvoir nourrir leur famille), ne serait-ce pas là le chat qui se mord la queue?

    La réponse est probablement dans les choix de consommation que nous faisons tous au quotidien.

    Mais sans une planète vivable, je ne vois pas bien ce que vont faire les humains?

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • La couverture du livre et le titre m'avaient intrigué avant d'entamer cette lecture. Sur la 4ème de couverture on y lit que Julien Sandrel, l'auteur, a connu un succès phénoménal en librairie avec son premier roman, La Chambre des Merveilles, vendu dans 25 ans, bientôt adapté au cinéma. Je me...
    Voir plus

    La couverture du livre et le titre m'avaient intrigué avant d'entamer cette lecture. Sur la 4ème de couverture on y lit que Julien Sandrel, l'auteur, a connu un succès phénoménal en librairie avec son premier roman, La Chambre des Merveilles, vendu dans 25 ans, bientôt adapté au cinéma. Je me suis laissé tenté.
    Cette lecture a été plaisante, avec une écriture fluide, même si je ne m'attendais pas complètement à cela. Le sujet des scandales sanitaires est d'actualité mais au final j'ai eu l'impression de lire une pseudo-intrigue policière, sans réelle surprise.

    Ce livre s'adresse à un public large, même adolescent, et je n'ai jamais vraiment été happé au fil des pages. La faute à des personnages peu développés, beaucoup de beaux sentiments, quelques points tirés par les cheveux. L'objectif est finalement de passer un bon moment, avec un message d'optimisme, de ne pas se prendre la tête sur la plage ou sur la terrasse d'un café. Beaucoup de lecteurs vont aimer et ils auront raison car la lecture est agréable et assez rapide.

    Il m'en faut toutefois un peu plus, si ce n'est avoir justement l'étincelle pour m'imprégner du roman et ressentir diverses émotions. Là pour moi cela a été l'encéphalogramme plat. A découvrir pour vous faire un avis.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Phoenix est orpheline de père depuis 3 ans et depuis cette date, elle le déteste. Sa mère sombre progressivement dans une dépression, elle a cessé ses études tout comme son frère pour faire des petits boulots ... Mais un jour, elle va extirper de la cave un carton qui va tout changer... Elle va...
    Voir plus

    Phoenix est orpheline de père depuis 3 ans et depuis cette date, elle le déteste. Sa mère sombre progressivement dans une dépression, elle a cessé ses études tout comme son frère pour faire des petits boulots ... Mais un jour, elle va extirper de la cave un carton qui va tout changer... Elle va se plonger dans une enquête qui va lui permettre de redorer le blason de son père et de se retrouver elle- même et de donner un nouveau sens à sa vie.
    Mais cela n'est pas sans danger, et elle va s'appuyer pour ce faire sur son frangin et sur une taupe....
    Je remercie Julien Sandrel pour ce 3è roman, différent des précédents.
    Phoenix est une jeune femme déterminée, forte mais avec quelques failles dans sa carapace qui la rendent humaine et attachante, prête à tout afin de faire éclater la vérité pour rétablir l'honneur familial.
    On se retrouve ici dans un thriller écologique qui n'est pas sans rappeler les luttes actuelles contre Monsanto et son fameux désherbant ou le filme Erin Brokovitsch (je l'adore ce film). En commençant cette lecture, j'ai été surprise car je ne m'attendais pas à cela. Déroutée, mais à fond dans le livre, les pages se sont consumées entre mes mains afin de découvrir ce combat et cette histoire d'amour naissante.
    Un roman engagé, sensible, tendre par moments, que j'ai beaucoup aimé. La plume de Julien est toujours aussi belle, fluide et il parvient encore une fois à renforcer mon idée qu'il faut le suivre.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Cela fait trois ans que son père est mort dans un accident de voiture en Colombie où, selon les apparences, il rejoignait une maîtresse, lorsque Phoenix découvre qu’il se sentait menacé : scientifique convaincu de la dangerosité sanitaire des pesticides produits par une puissante multinationale,...
    Voir plus

    Cela fait trois ans que son père est mort dans un accident de voiture en Colombie où, selon les apparences, il rejoignait une maîtresse, lorsque Phoenix découvre qu’il se sentait menacé : scientifique convaincu de la dangerosité sanitaire des pesticides produits par une puissante multinationale, il n’aurait pas été le premier lanceur d’alerte à se voir imposer le silence…

    Je pensais me plonger dans un thriller économique et écologique. Je me suis retrouvée dans un roman feel good, dont le sujet à la mode et le suspense relatif ne manqueront sans doute pas de séduire les adeptes du genre. Malheureusement pour moi, preuve est faite une fois de plus que je n’en fais pas partie : l’intrigue improbable et superficielle, la romance niaise à l’eau de rose, les personnages caricaturaux et sans épaisseur, le tout conjugué à un style désespérément plat, ont eu raison de mon intérêt pour le sujet traité et m’ont reléguée dans un ennui teinté d’étonnement quant à la si grande diversité des goûts littéraires !

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Il y a tellement à dire sur cette histoire, comment résumer le plaisir et l'entrain procuré par ces quelques mots ?
    J'ai tellement aimé ce livre que je suis triste de l'avoir lu si vite…
    Quand j'ai fini ma lecture j'avais envie de plus.
    Plus de matière, plus de détails sur la fin de l'épopée...
    Voir plus

    Il y a tellement à dire sur cette histoire, comment résumer le plaisir et l'entrain procuré par ces quelques mots ?
    J'ai tellement aimé ce livre que je suis triste de l'avoir lu si vite…
    Quand j'ai fini ma lecture j'avais envie de plus.
    Plus de matière, plus de détails sur la fin de l'épopée de Phoenix et Victor.
    Plus de détail sur la nouvelle vie de Charles, Marianne, César et la pétillante Sandra.
    Surtout, je voulais que cette histoire continue, que je puisse garder le lien avec ces personnages tellement bien construits et terriblement attachants.
    Julien Sandrel doit beaucoup aimer les gens pour savoir si bien les rendre attachants.
    Avec seulement 2 livres lu (la chambre des merveille est dans ma PàL), Julien Sandrel est définitivement entré dans le cercle restreint de mes auteurs préférés !

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • C'est par ce roman que je découvre l'écriture de Julien Sandrel et je dois bien l'avouer il a réussi à me capter dès les premières pages.

    On découvre la famille de Phoenix, jeune femme de 23 ans, son frère geek César, Marianne sa maman et une grand-mère extraordinaire comme on aimerait en...
    Voir plus

    C'est par ce roman que je découvre l'écriture de Julien Sandrel et je dois bien l'avouer il a réussi à me capter dès les premières pages.

    On découvre la famille de Phoenix, jeune femme de 23 ans, son frère geek César, Marianne sa maman et une grand-mère extraordinaire comme on aimerait en avoir, elle a 80 printemps ce qui ne l'empêche pas d'être le moteur pour ses petits-enfants. Cela fait trois ans que Charlie , le père, mari ou fils a disparu tragiquement dans un accident de voiture en Colombie. Trois ans que leur vie a changé et que Phoenix a rejeté sa passion pour le piano que son père aimait tant, car cela fait trois ans que l'image de celui-ci est ternie.

    S'il est mort là-bas c'est parce qu'il allait rejoindre une femme - Serena - leur a dit Marianne, sa veuve, dépressive qui a dû changer somplètement sa vie pour permettre à sa famille de survivre.

    Oui mais était-ce vraiment un accident ? Sous l'impulsion de sa grand-mère, Phoenix va récupérer des affaires de son père remisées à la cave. Elle va trouver un billet écrit de la main de son père Charlie écrit en roumain et qui dit ceci "On nous tue en silence" , à l'arrière : un code secret.

    Charlie était scientifique, un chercheur et ses études pointaient la firme "Lumière" et son produit phare "Clear". Il s'agit d'un produit phytosanitaire utilisé un peu partout et laissant des traces indirectement dans les aliments. L'étude dit que le produit est dangereux ce que réfute depuis toujours "Lumière". C'est le combat de David contre Goliath.

    Phoenix est convaincue que la multinationale élimine ceux qui lui mettent des bâtons dans les roues. Elle va enquêter et essayer de résoudre cette énigme. Elle va rencontrer Victor, un cadre de l'entreprise, il suffira d'une étincelle entre eux pour qu'il aide notre détective en herbe.

    L'idée me plaisait beaucoup, un sujet de société, la force de ces grands groupes actifs dans le phytosanitaire, prêt à tout pour avoir toujours raison et continuer leur juteux business, leur lobbying, J'ai immédiatement pensé à Monsanto et autre sujet interéssant celui des lanceurs d'alertes... mais malheureusement pour moi la sauce n'a pas pris, l'histoire est trop invraisemblable, trop guimauve, tout est si simple, si facile.... désolé je n'y ai pas cru , néanmoins j'ai terminé ce livre car l'écriture et la lecture sont agréables, il y a du rythme, des retournements de situation , un peu trop léger pour moi.

    C'est juste une question de goût, un feel good engagé, trop idéaliste et trop léger pour moi. Parfait pour se vider la tête pour les vacances.

    Ma note , c'est subjectif pour les raisons évoquées ci-dessus 7/10

    Les jolies phrases

    Le comble du cynisme, c'est que le report des procès voit disparaître progressivement les victimes, qui meurent des maladies attribuées auxdites entreprises... et dont les familles jettent l'éponge à leur tour.
    Le plus choquant dans toutes mes lectures, c'est la désincarnation de l'entreprise. L'identité est identifiée bien sûr, mais on ne cite que très rarement le nom de ses dirigeants. Pourtant, les orientations d'une organisation ne sont pas déterminées par une intelligence artificielle. Il y a des personnes humaines aux commandes. Des femmes, des hommes, qui chaque jour prennent des décisions conscientes? Qui chaque jour ont le pouvoir de dire stop. Qui, chaque jour, choisissent de continuer. De sacrifier des vies sur l'autel du profit. Ces gens-là n'ont rien d'abstrait. Ils existent bel et bien. Comment les qualifier ? Pour moi, la réponse est limpide. Ce sont des assassins.

    Vous avez de la chance, Phoenix, de ne pas vivre dans un endroit où les gens regardent de travers tous ceux qui ne leur ressemblent pas, qui sortent du rang. J'ai conscience de ne pas correspondre à ce que la plupart des hommes autour de moi voudraient que je sois.

    Pour s'insensibiliser de la détresse humaine, il faut la déshumaniser. Les victimes des crimes de Lumière ne sont rien d'autre que des chiffres, des statistiques sans visage, tellement loin, tellement anonymes qu'elles en deviennent irréelles.

    Au fond, avoir affaire à des monstres, cela rendrait les décisions plus faciles à prendre. Faire face à des êtres humains, c'est autrement plus déroutant.

    Est-ce que l'on va interdire les boissons sucrées sous prétexte que des gens en boivent trop et deviennent obèses ? Est-ce que l'on va interdire la cigarette sous prétexte que certains ne savent pas s'arrêter et en consomment vingt par jour ? Chacun choisit son risque, en son âme et conscience. Et de toute façon, il faut bien mourir de quelque chose.

    https://nathavh49.blogspot.com/2020/06/les-etincelles-julien-sandrel.html

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Je ne m'attendais pas à ce genre d'histoire en ouvrant le nouveau roman de Julien Sandrel, dont la couverture est complètement réussie. Avec les étincelles on peut dire qu'il prend des risques car ça sort de ce qu'il à l'habitude d'écrire. Je peux déjà vous dire que ça faire BOUM...
    Voir plus

    Je ne m'attendais pas à ce genre d'histoire en ouvrant le nouveau roman de Julien Sandrel, dont la couverture est complètement réussie. Avec les étincelles on peut dire qu'il prend des risques car ça sort de ce qu'il à l'habitude d'écrire. Je peux déjà vous dire que ça faire BOUM #jeuxdemotspourris ⁣

    Phoenix, va partir à la recherche de la vérité concernant son père mort quelques années auparavant ... Plusieurs fois durant ma lecture j'ai eu "peur" que l'histoire ne soit pas crédible, que Phoenix ne puisse pas résoudre une enquête pareille. Et pourtant pas du tout ! ⁣
    Les étincelles m'ont donné envie de tourner les pages pour en connaître la vérité, car l'intrigue est pleine de rebondissements, de suspense. Ça pourrait légèrement s'apparenter à du thriller en terme de cadence et de révélations.⁣

    C'est rythmé, avec un message de société fort dont je ne dévoilerai rien ici pour vous en laisser la pleine surprise. Un récit moderne qui va bouleverser ses personnages et leurs destins. Ainsi que nous lecteur, qui allons nous interroger sur notre monde actuel.⁣

    Bien que différent de ces autres livres, on retrouve l'esprit de famille avec ses secrets, ses liens d'amour qui en font la richesse de ces histoires. J'apprécie toujours autant la plume de cet auteur que je trouve sincère et délicate. Il a réussi à me prendre la main dans cette histoire qui au premier abord n'est pas trop mon thème de prédilection même si le sujet est ô combien important d'aborder !⁣

    La quête de Phoenix a été une belle surprise ! Vivement le prochain roman

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.