Les Emigres Du Chemin Des Dames

Couverture du livre « Les Emigres Du Chemin Des Dames » de Charmaille aux éditions Benevent
  • Date de parution :
  • Editeur : Benevent
  • EAN : 9782756306131
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
  • Nombre de pages : (non disponible)
  • Collection : (non disponible)
  • Genre : (non disponible)
  • Thème : Non attribué
  • Prix littéraire(s) : (non disponible)
Résumé:

Prisonnier civil dans un camp allemand, Gaston écrit :
À Chauny, on nous embarqua pour l'Allemagne, dans des wagons à bestiaux ; les panneaux étaient fermés, il n'y avait pas de bancs, nous devions nous tenir debout ou accroupis. Le voyage dura quatre jours sous la menace de soldats armés, qui... Voir plus

Prisonnier civil dans un camp allemand, Gaston écrit :
À Chauny, on nous embarqua pour l'Allemagne, dans des wagons à bestiaux ; les panneaux étaient fermés, il n'y avait pas de bancs, nous devions nous tenir debout ou accroupis. Le voyage dura quatre jours sous la menace de soldats armés, qui nous frappaient sans causes réelles. On ne nous donna qu'une fois à manger ; heureusement, en Belgique, des femmes charitables nous ont ravitaillés et donné de l'eau à boire. Lorsque nous sommes arrivés en Allemagne, à une gare dont je ne me rappelle plus le nom, la population et les enfants des écoles nous attendaient sur le quai. Nos gardiens ouvrirent les panneaux pour nous exhiber face à leur population. À chaque gare c'était la même cérémonie : ils ouvraient les panneaux et ameutaient la population, les enfants nous jetaient des pierres, les femmes montraient leurs poings et proféraient des injures. Quelle humiliation !
Nous avons été internés au camp d'Altengrabow.
Peu nourris, on nous faisait travailler dur, casser des cailloux pour remblayer les routes, manoeuvrer des rouleaux pour les écraser, décharger des wagons. Le pire c'est lorsqu'on nous faisait transporter à pleins bras de la paille pourrie, remplie de vermine, sur laquelle on avait couché dans les tentes. Tout cela sous la surveillance de soldats armés. Si le travail était jugé insuffisant, nous étions condamnés à effectuer quatre heures de gymnastique.

Donner votre avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions