Rejoignez gratuitement le réseau des passionnés de lecture !  Je m'inscris

Les élites administratives en France et en Italie

Couverture du livre « Les élites administratives en France et en Italie » de Vida Azimi aux éditions Pantheon-assas
Résumé:

Ce recueil réunit les actes d'une journée d'étude franco-italienne qui a eu lieu à Paris, le 25 avril 2003, au Centre d'études et de recherches de science administrative (CERSA-CNRS/Université Panthéon-Assas, Paris Il), dirigé par M.
Le Professeur Jacques Chevallier. Les études s'inscrivent... Voir plus

Ce recueil réunit les actes d'une journée d'étude franco-italienne qui a eu lieu à Paris, le 25 avril 2003, au Centre d'études et de recherches de science administrative (CERSA-CNRS/Université Panthéon-Assas, Paris Il), dirigé par M.
Le Professeur Jacques Chevallier. Les études s'inscrivent dans le cadre d'un programme régulier d'échanges entre spécialistes français et italiens d'histoire et de science administratives. Adoptant une démarche comparatiste, elles s'ordonnent autour de deux pôles de réflexion : le phénomène élitaire avec ses paradoxes (en Italie, une administration officiellement " sans corps ni tête ", partant dénuée d'élites identifiables ; en France, des élites reconnues et bien assises, grâce à un élitisme républicain défendu, ambigu et souvent pourfendu, en mouvement, sachant s'adapter à tous contextes historiques même les plus autoritaires) et son renouveau (par la constitution de nouvelles élites sectorielles, telles celles du Welfare) ; les composantes traditionnelles des élites administratives (ambassadeurs, préfets, inspecteurs des Finances, conseillers d'Etat, directeurs des administrations centrales), éléments classiques mais non figés dans un monde en mutation.
La confrontation de deux modèles antinomiques, en dépit de communes racines historiques, révèle, au-delà des cas nationaux, l'extrême complexité d'une problématique évolutive et la nécessité d'une redéfinition permanente du processus élitaire. L'actualité européenne, opposant avec une radicalité discutable peuples et élites, jette sans conteste, sur cette recherche proprement académique et scientifique, un éclairage politique et idéologique imprévu, lourd de retombées imprévisibles.

Donner votre avis