Les douze tribus d'Hattie

Couverture du livre « Les douze tribus d'Hattie » de Mathis Ayana aux éditions Gallmeister
  • Date de parution :
  • Editeur : Gallmeister
  • EAN : 9782351786024
  • Série : (-)
  • Support : Poche
Résumé:

Philadelphie, 1923. La jeune Hattie arrive de Géorgie pour fuir le Sud rural et la ségrégation. Aspirant à une vie nouvelle, forte de l'énergie de ses seize ans, Hattie épouse August. Au fil des années, cinq fils, six filles et une petite-fille naîtront de ce mariage. Douze enfants qui... Voir plus

Philadelphie, 1923. La jeune Hattie arrive de Géorgie pour fuir le Sud rural et la ségrégation. Aspirant à une vie nouvelle, forte de l'énergie de ses seize ans, Hattie épouse August. Au fil des années, cinq fils, six filles et une petite-fille naîtront de ce mariage. Douze enfants qui égrèneront, au fil de l'histoire américaine du XXe siècle, leur parcours marqué par le fort tempérament de leur mère, sa froide combativité et ses failles secrètes.
Les Douze tribus d'Hattie, premier roman éblouissant, a bouleversé l'Amérique et conquis les lecteurs français.
Telles les pièces d'un puzzle, les douze tribus d'Hattie dessinent en creux le portrait d'une mère insaisissable et le parcours d'une nation en devenir.

Donner votre avis

Avis (13)

  • Toujours sur les conseils très avisés de ma chère Lydie, je me suis lancée dans la lecture des "Douze tribus d'Hattie".

    Alors, ce livre est scindé en douze chapitres (un pour chacun des enfants qu'a eu Hattie) formant le portrait de cette mère incapable d’affection, dépressive, agressive,...
    Voir plus

    Toujours sur les conseils très avisés de ma chère Lydie, je me suis lancée dans la lecture des "Douze tribus d'Hattie".

    Alors, ce livre est scindé en douze chapitres (un pour chacun des enfants qu'a eu Hattie) formant le portrait de cette mère incapable d’affection, dépressive, agressive, froide et au cœur sec parce que trop éprouvée par la vie.

    D’ailleurs le premier chapitre nous met immédiatement dans l’ambiance : Hattie a fui avec sa famille de Géorgie en raison d’une ségrégation raciale trop présente en raison des lois Jim Crow, avec l’espoir d’une vie meilleure et plus égalitaire à Philadelphie.

    Mariée à 16 ans, elle a ses deux premiers enfants, des jumeaux, à 17 ans et ceux-ci connaissent un destin tragique puisqu’ils meurent de pneumonie à 7 mois. Ce chapitre est déchirant et franchement j’ai hésité à continuer ma lecture tant ça m’a marquée et j’ai trouvé ça dur.

    Puis, j’ai continué à tourner les pages et je ne le regrette pas. L’amertume est prégnante dans ce récit rythmé par la vie d’Hattie marquée par les déceptions successives.

    Elle aura donc douze enfants et le récit de sa vie va se dérouler de 1925 à 1980 : Il y aura Floyd, le musicien de Jazz), Six, le prédicateur, Billups, Bell qui fera des études, Ruthie, , fruit d’une liaison extra-conjugale, Cassie avec sa maladie mentale, Sala, Ella, Franklin qui va s’engager dans l’armée et « faire » le Viet-Nam et la dernière, Alice, née alors qu’Hattie avait 46 ans et qui sera en quelque sorte « sacrifiée ».

    Son manque d’amour manifeste ou du moins son incapacité à l’exprimer nous amène à nous poser la question suivante : l’instinct maternel existe-t-il ? Moi, je dirai oui, car si Hattie est avare de démonstration sentiments elle n’en jette pas moins toutes ses forces dans la survie des siens et n’a plus ni amour, ni tendresse à donner, comme pour ne plus se brûler aux émotions. Mais c'est une vraie combattante car elle n’oublie pas ses devoirs envers ses enfants.

    Mais à mon avis, on peut donner à ce récit une autre dimension et une interprétation un peu différente :
    Ces douze histoires représenteraient toute la mosaïque du peuple noir en Amérique symboliquement rassemblées en un livre et fait d’Hattie une mère universelle et/ou qu’elle représente la « mère patrie » soit les États-Unis… donnant peu d’amour (c’est-à-dire pas d’attention ou du moins inégale à son peuple démuni…

    Toutes ses histoires seraient le condensé de tous les malheurs subit et justifierait l’accumulation de catastrophes et d’histoires tristes et sordides.

    Dans cette optique, douze devrait être aussi un symbole donc… J'avais pensé aux premières étoiles sur la bannière américaine, mais elles étaient au nombre de treize… peut-être douze enfants plus Hattie la fédératrice = treize !

    D’accord, c’est capillotracté… donc, là du coup, je sèche. Enfin tout cela n’est que supputation et peut-être que je m’égare !

    Cela étant dit, j’ai beaucoup aimé cette histoire pleine de désespoir et qui résonne comme une complainte des minorités défavorisées.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Sur plus d'un demi siécles nous découvrons les douze tribus d'Hattie. Et à travers elle et ses enfants nous voyageons du sud au nord des USA, et partageons la condition des noirs dans ce pays où le rêve américain a rejeté longtemps beaucoup de ses enfants donc la couleur de peau n'était pas...
    Voir plus

    Sur plus d'un demi siécles nous découvrons les douze tribus d'Hattie. Et à travers elle et ses enfants nous voyageons du sud au nord des USA, et partageons la condition des noirs dans ce pays où le rêve américain a rejeté longtemps beaucoup de ses enfants donc la couleur de peau n'était pas celui de la neige.

    Hattie a eu onze enfants et une petite-fille, et si elle a rêvé d'une belle vie et d'un bonheur paisible pour elle et chacun d'eux , la réalité d'un pays déchiré par les lois raciales piétinera ses illusions.
    Entre désillusions, mensonges, faux-semblants, Hattie et ses enfants traversent le vingtième siècle et si certains d'entre eux arriveront à se faire une petite place au soleil, la plupart souffriront.

    Ayana Mathis raconte son Amérique, pays d'inégalité et de rêves bafoués, contrée où tout est possible pourvu qu'on entre dans les bonnes cases et quand on est noir au pays de Jim Crow ces cases là ressemblent beaucoup à celle de l'oncle Tom.
    Certaines places ont été conquises de haute lutte, d'autres ont été abandonnées, et nous nous savons que pour Hattie et sa tribu rien n'a été simple, et chacun a essayé de trouver un peu de joie à sa façon, et si c'était pas la bonne tant pis, c'est toujours ça de pris.

    La traversée est triste et douloureuse mais l'histoire est magnifiquement contée, et par ci par là quelques lumières brillent.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Dans la ville de Philadelphie, Hattie, une jeune femme arrivée de Georgie pour fuir le Sud et la ségrégation, a 17 ans lorsque ses premiers enfants naissent en 1925, des jumeaux, Philadelphia et Jubilee. A travers ce roman construit comme un recueil de nouvelles, sous forme de puzzle, l’auteur...
    Voir plus

    Dans la ville de Philadelphie, Hattie, une jeune femme arrivée de Georgie pour fuir le Sud et la ségrégation, a 17 ans lorsque ses premiers enfants naissent en 1925, des jumeaux, Philadelphia et Jubilee. A travers ce roman construit comme un recueil de nouvelles, sous forme de puzzle, l’auteur nous dévoile la destinée de cette femme à travers les vies de ses 11 enfants et de sa petite-fille Sala. Nous découvrons à chaque chapitre un morceau de leur vie, un morceau trop rapide à mon goût qui m’a laissé sur « ma faim » à chaque fin de chapitre et pourtant j’avais envie de connaître encore et encore la vie des enfants d’Hattie, des destinées si différentes les unes que les autres. Une histoire touchante qui met en avant le courage de cette mère qui tout au long de sa vie fera son possible pour ses enfants sans toutefois leur apporter de la tendresse car sûrement trop éprouvé par cette vie si difficile.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Livres 4.00/5


    Avec sa peau claire et son énergie débordante, Hattie, fraichement débarquée de Géorgie à Philadelphie en 1923, pouvait espérer une vie meilleure que celle de ses parents, marquée par le racisme et la ségrégation.
    Oui mais voilà, Hattie se retrouve à 16 ans implacablement...
    Voir plus

    Livres 4.00/5


    Avec sa peau claire et son énergie débordante, Hattie, fraichement débarquée de Géorgie à Philadelphie en 1923, pouvait espérer une vie meilleure que celle de ses parents, marquée par le racisme et la ségrégation.
    Oui mais voilà, Hattie se retrouve à 16 ans implacablement embarquée dans le piège de la maternité et d'un mariage subi plus que choisi : mère à 17 ans de deux jumeaux, elle devra également affronter leur mort tragique à 7 mois dans un premier chapitre féroce qui marque le début du malheur et des désillusions.
    Hattie aura 9 autres enfants et une petite-fille, 10 enfants donc, qu'elle n'aura de cesse d'empêcher de mourir… tout son amour maternel s'emploiera à les nourrir et à les habiller malgré la pauvreté, malgré un mari sur lequel elle ne peut pas compter…
    Dans une construction originale, chaque chapitre donne voix à l'un des enfants d'Hattie, dévoilant un pan de sa vie ainsi que ses rapports à sa mère et à sa famille : un kaléidoscope qui peu à peu forme le portrait d'Hattie, une femme courageuse, malheureuse, dure et ambigüe, marquée par son destin, par la difficulté d'être mariée à un bon à rien gentil mais paresseux, qui n'a que deux qualités : il aime ses enfants et il ne la bat pas… Piètre satisfaction pour une femme fière et orgueilleuse qui avait une grande ambition, celle d'acheter une maison.
    Alors certes, le spectre du racisme recule, mais à chaque nouvelle grossesse, celui de la misère augmente.
    A travers l'histoire poignante d'Hattie et de sa famille, c'est également un pan d'histoire du peuple noir américain que l'on découvre, de 1920 à 1980, des deux cotés de la ligne Mason-Dixon qui depuis la guerre de Sécession séparait les états esclavagistes du Sud des états abolitionnistes du Nord.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Magnifique.
    L'Histoire à travers des histoires pour explorer la complexité des rapports parents-enfants et la difficulté de trouver sa place dans l'Amérique d'aujourd'hui.

    Magnifique.
    L'Histoire à travers des histoires pour explorer la complexité des rapports parents-enfants et la difficulté de trouver sa place dans l'Amérique d'aujourd'hui.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un roman comme un recueil de nouvelles où chaque chapitre raconte un passage de la vie d'un des enfants, tous relié par cette mère alternativement présente, perdue, optimiste, volontaire ou désespérée. Un roman qui parcourt quasiment un siècle d'histoire des US par petites touches et fait...
    Voir plus

    Un roman comme un recueil de nouvelles où chaque chapitre raconte un passage de la vie d'un des enfants, tous relié par cette mère alternativement présente, perdue, optimiste, volontaire ou désespérée. Un roman qui parcourt quasiment un siècle d'histoire des US par petites touches et fait comprendre, sentir les ambiances, les mentalités, l'évolution de ce pays.

    L'écriture est fluide et précise, agréable à lire.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Depuis sa sortie et les quelques billets que j'ai lus alors, j'avais très envie de lire ce roman. Les romans qui tournent autour des Afro-Américains m'attirent toujours irrésistiblement, je suppose que j'attends toujours la nouvelle Toni Morrison et en écrivant ça, je me rends compte que je mets...
    Voir plus

    Depuis sa sortie et les quelques billets que j'ai lus alors, j'avais très envie de lire ce roman. Les romans qui tournent autour des Afro-Américains m'attirent toujours irrésistiblement, je suppose que j'attends toujours la nouvelle Toni Morrison et en écrivant ça, je me rends compte que je mets la barre bien trop haut. Et donc forcément, je suis déçue. Il faudrait juste que les média arrêtent de comparer l'incomparable. Je peux comprendre pourquoi on aime ce roman même s'il ne m'a pas enthousiasmée mais on ne peut pas le comparer à la prose poétique de Toni Morrison. Lisez Un don ou Beloved et vous verrez qu'on est à mille lieues de ça. Ce roman est divisé en chapitres qui se centrent tour à tour (et ce terme est important car pour moi, c'est l'un des deux grands défauts du roman) sur un enfant d'Hattie, formant ainsi sur la durée un portrait de cette femme qui ne fut pas une mère débordante d'affection. Mais le tout est comme un patchwork et si j'adore les patchworks en couture, je ne les aime pas en littérature. L'ensemble manque pour moi de profondeur et au niveau stylistique, je ne l'ai pas trouvé épatant non plus, à quelques exceptions près.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Ce roman singulier et foisonnant s'ouvre sur un drame, la grave maladie puis la mort des deux premiers enfants d'Hattie, les jumeaux Philadelphia et Jubilee, emportés par une pneumonie face à laquelle l'amour et les soins de leur mère ont été impuissants. La douleur qui envahit alors cette...
    Voir plus

    Ce roman singulier et foisonnant s'ouvre sur un drame, la grave maladie puis la mort des deux premiers enfants d'Hattie, les jumeaux Philadelphia et Jubilee, emportés par une pneumonie face à laquelle l'amour et les soins de leur mère ont été impuissants. La douleur qui envahit alors cette dernière la brise à jamais. Le reste de son existence sera une lutte pour survivre à ce drame originel.

    De 1923 à 1980, nous suivons le quotidien de cette femme et l'histoire d'un peuple à travers celui de sa famille, à travers des épisodes des vies de chacun de ses enfants. Chaque voix de ce chœur familial se fait entendre à son tour – Floyd le trompettiste de jazz ; Six le prédicateur imposteur ; Ruthie, l'enfant de l'adultère...et de l'amour ; Alice mariée à un riche médecin ; Franklin le soldat expatrié à Saïgon ; Cassie internée dans un hôpital psychiatrique sous les yeux de sa fille Sala... – et nous offre sa propre vision d'une mère admirée, détestée ou adorée. Car si Hattie peut apparaître comme une mère omniprésente, attentive, exemplaire, ses enfants la révèlent bien plus complexe, ne rêvant en secret que de fuir cette vie qu'elle subit, cette famille qui l'étouffe mais vers laquelle elle revient toujours, résignée, taiseuse, puissante et insaisissable.

    L'écriture est forte, le roman dense, profond, vaste, mêlant adroitement Histoire et histoires personnelles. On regrettera seulement que les différents éclats de cette mosaïque ne soient pas assemblés en une composition plus harmonieuse de façon à former une grande et magnifique fresque familiale.

    Il n'en demeure pas moins que le premier roman de cette jeune écrivain est à la fois assez ambitieux et plutôt prometteur.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions