Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Les dominos de la vie

Couverture du livre « Les dominos de la vie » de Laure Manel aux éditions Michel Lafon
Résumé:

« La vie reprend. Étrangement identique. Le même quotidien, la même routine familière, rassurante. Avec un supplément de sérénité. Et le sentiment extraordinaire que la vie est belle et qu'elle le sait plus que les autres. » Amélie, architecte d'intérieur mariée à son amour de lycée et heureuse... Voir plus

« La vie reprend. Étrangement identique. Le même quotidien, la même routine familière, rassurante. Avec un supplément de sérénité. Et le sentiment extraordinaire que la vie est belle et qu'elle le sait plus que les autres. » Amélie, architecte d'intérieur mariée à son amour de lycée et heureuse maman d'un petit garçon, vient de remporter une épreuve médicale. Elle est guérie.
Après le soulagement et la joie, vient le temps des questionnements.
Animée par un formidable appétit de vivre, Amélie trouve soudain son existence fade. Et pourquoi, alors que tout va pour le mieux, se sent-elle si mal ? Bien décidée à embrasser pleinement cette deuxième vie et à ne plus laisser la raison, la peur et les doutes la gouverner, la jeune femme ose partir en quête d'elle-même. De petits en grands changements, trouvera-t-elle le bonheur auquel elle tend ?

Donner votre avis

Avis (2)

  • Alors que les vacances se profilent tout doucement, je vous ai trouvé la lecture estivale parfaite pour combler vos désirs d’évasions, de belles histoires, … Il s’agit du dernier livre de Laure Manel, « Les dominos de la vie ». Malgré qu’il s’agisse déjà de son onzième livre, je n’avais jamais...
    Voir plus

    Alors que les vacances se profilent tout doucement, je vous ai trouvé la lecture estivale parfaite pour combler vos désirs d’évasions, de belles histoires, … Il s’agit du dernier livre de Laure Manel, « Les dominos de la vie ». Malgré qu’il s’agisse déjà de son onzième livre, je n’avais jamais eu l’occasion de la lire. Aussi quand la possibilité m’a été offerte, je me suis dit : « Et pourquoi pas ? ». Finalement, j’ai vraiment mais alors vraiment très bien fait !

    J’ai fortement été touchée par ce livre coup de cœur ! Même s’il s’agit d’un roman, une part très personnelle de l’auteure y est insérée en prenant la forme de flash-backs vécus par sl’héroïne principale au fil de son récit. Vous allez très vite comprendre pourquoi ce livre m’a beaucoup plu.

    Comme énoncé dans la quatrième de couverture, un des thèmes de cette histoire concerne les violences obstétricales et gynécologiques. Sujet encore assez bien tabou dans notre société occidentale, malgré le fait qu’elles soient pourtant nombreuses, l’auteure l’a inclu dans l’histoire avec pudeur. La façon dont elles sont évoquées n’est pas là pour faire pleurer dans les chaumières mais bien pour conscientiser les gens qui ne pensent pas que cela puisse se passer dans notre structure si moderne, si près de nous. Je pense aussi que cela aidera de nombreuses femmes, en lisant ce livre, à ne plus se sentir démunies face à ces faits gravissimes.

    La plume de Laure Manel est faite à la fois de subtilités et de délicatesse. J’ai dévoré rapidement ma lecture, tant la fluidité de l’écriture envoûte le lecteur. L’importance accordée aux personnages et à leurs sentiments en fait des protagonistes vrais et honnêtes. On est bien loin des romans à l’eau de rose où tout est parfait dans le meilleur des mondes. Ces acteurs ont eux aussi leurs fêlures et leurs faiblesses, ce qui les rendent finalement que plus humains. Même les secondaires ne sont pas oubliés. Je me suis d’ailleurs fortement attachée à celui de Jacques.

    Parcourant les paysages bretons avec Amélie et ses acolytes, j’ai vécu ce récit comme un voyage en leur compagnie. A bien des égards, le personnage d’Amélie m’a fait penser à une amie très chère (elle se reconnaîtra), à qui je me devais de lui offrir ce livre en espérant qu’elle percevra et s’accaparera la force intérieure qui caractérise Amélie.

    La douceur étreignant ce livre m’a donné la sensation d’un « livre-cocon ». Je ne sais pas si vous me comprenez mais pour moi ce type de bouquin est l’un de ceux que l’on ne veut pas quitter trop rapidement, que l’on souhaite faire perdurer encore un peu et dans lequel on se sent bien en compagnie des personnages qu’on voudrait côtoyer encore un peu plus.

    Bien que ce livre fasse partie de la littérature générale contemporaine, certaines mauvaises langues l’évoqueront en disant qu’il s’agit d’un livre « feel-good ». Eh bien, je leurs répondrai non et ce, plutôt deux fois qu’une.

    D’abord, parce que je ne comprends pas l’intérêt à toujours tout classer dans des cases. Et ensuite, parce que le terme « feel-good » est (hélas, je trouve, car il n’a pas de genre littéraire moins « bien » qu’un autre) souvent perçu de manière péjorative. Je ne vois pas en quoi le fait d’apporter de petits bonheurs ou des petits instants suspendus se doit être injustement critiqué. A l’heure actuelle où nous courrons tous après le temps pour un bonheur quasi éphémère, il est encore plus important de trouver du réconfort dans nos lectures. C’est pourquoi je remercie infiniment l’auteure, Laure Manel, de m’avoir apporté ce petit brin de paix intérieure, dont j’avais bien besoin.

    J’ai d’ailleurs eu la chance de rencontrer l’auteure, à l’occasion d’une rencontre privilégiée avant une soirée de présentation de son livre à la librairie « Au P’tit Prince » de Nivelles (que je remercie aussi d’ailleurs pour l’accueil et à qui je souhaite plein de succès). Nous avons pu longuement discuter de nombreux aspects de son livre : la partie personnelle de l’intrigue, les différents personnages, comment sa vie a changé depuis qu’elle se consacre entièrement à l’écriture. Cela a été réellement enrichissant et a été complété par la rencontre entre l’auteure et ses lecteurs.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Quelle claque ! J'étais pas prête.
    Laure Manel propose un nouveau roman touchant où le personnel et l'universel s'imbriquent et nous emmènent en Bretagne, entre Quimper et Morgat, en compagnie d'Amélie.

    Mais qui est cette Amélie ?

    Elle pourrait être chacune de nous et pourtant elle a...
    Voir plus

    Quelle claque ! J'étais pas prête.
    Laure Manel propose un nouveau roman touchant où le personnel et l'universel s'imbriquent et nous emmènent en Bretagne, entre Quimper et Morgat, en compagnie d'Amélie.

    Mais qui est cette Amélie ?

    Elle pourrait être chacune de nous et pourtant elle a un petit plus: c'est une "survivante", une rescapée de cette fichue maladie qui attaque sournoisement les corps en divers endroits : le cancer.
    Sa dernière IRM le confirme, elle est guérie! Elle va pouvoir reprendre sa vie là où elle l'a mise en veille, avec Sylvain, son amoureux de toujours et Victor, le second homme de sa vie depuis 4 ans. Elle exerce également un métier dans lequel elle s'épanouit et se trouve entourée d'une famille et d'amis proches et présents.

    Que demander de plus? Tous les curseurs sont au vert et pourtant force est de constater que quelque chose "cloche" dans cette vie qu'elle trouve finalement plan-plan. Car ce que veut désormais vivre Amélie c'est la VIE avec tous les frissons qui vont avec.

    Entamera-t'elle un virage à 180 degrés? Ses proches la "raisonneront"-ils? La vie se croque t'elle à pleines dents, sans compromission ?

    "Les dominos de la vie" mettent en branle la mécanique des décisions prises par la jeune femme et qui vont la mener sur une nouvelle trajectoire de sa destinée. Laure Manel y alterne récits de la vie d'Amélie et flash-back plus personnels. C'est donc un roman qui se livre et qui se fait le porte-parole des violences gynécologiques, un tabou peu exploré par la littérature mais qui pourtant parlera à de nombreuses femmes .

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.