Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Les confessions d'un ivrogne

Couverture du livre « Les confessions d'un ivrogne » de Charles Lamb aux éditions La Grange Bateliere
Résumé:

Tout le monde connait (ou devrait connaître) le chef d'oeuvre de Thomas De Quincey que sont "Les Confessions d'un mangeur d'opium Anglais" (1822), dont Baudelaire traduisit de larges extraits dans "Les Paradis artificiels". Mais très peu de gens savent que De Quincey s'inspira, pour les écrire,... Voir plus

Tout le monde connait (ou devrait connaître) le chef d'oeuvre de Thomas De Quincey que sont "Les Confessions d'un mangeur d'opium Anglais" (1822), dont Baudelaire traduisit de larges extraits dans "Les Paradis artificiels". Mais très peu de gens savent que De Quincey s'inspira, pour les écrire, d'un petit texte tout aussi poignant du génial et méconnu Charles Lamb, qu'il aimait comme un frère d'addiction, et qui lui tint compagnie à Londres pendant les mois de solitude qu'il consacra à l'écriture du livre.
A ce jour, "Les Confessions d'un ivrogne" (1810) étaient toujours inédites en français. Traduction et présentation de Sébastien Marot.

Donner votre avis