Les chroniques de MacKayla Lane t.1 ; fièvre noire

  • Si vous aimez les histoires bien écrites mais au style pas trop pompeux, les romans fantastiques et policier avec un soupçon d’érotisme, alors ce livre est fait pour vous !

    Comme toujours Karen Marie Moning nous entraîne sur la piste des « Faës » [faj] irlandaises tout en restant dans notre monde actuel. L’héroïne de ce roman, Mac Kayla Lane, ne manque pas de caractère et est tout sauf une héroïne typique. L’auteur s’amuse à mélanger les clichés : celui de la jeune fille blonde, un peu écervelée, aux tenues roses bonbons et qui ne se sépare jamais de sa trousse de maquillage qui se retrouve finalement à jouer les tueuses de faës démoniaques et est poursuivie par toute une horde de mafieux.

    Bien sûr, ce n’est pas sans rappeler une certaine tueuse de vampires mais « Mac » est loin de ressembler- tout du moins mentalement- à une Xena des temps modernes. On pourrait presque s’identifier à ce personnage qui est à la fois fragile et apeuré par toutes ces découvertes qu’elle fait au fur et à mesure de l’histoire, mais qui en même temps continue de se battre pour retrouver enfin l’assassin de sa sœur et faire la lumière sur les mystères qui entourent sa mort.

    Avec ce premier tome des aventures de Mac Kayla Lane, K.M. Moning change ici de registre en nous montrant le côté le plus hideux des faës dans la mythologie irlandaise. Chose à laquelle elle ne nous avait pas habitués avec sa précédente série « highlanders » qui ne nous montrait que des êtres d’une beauté incommensurable, vivant dans une réalité parallèle à la notre.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Récemment sur lecteurs.com