Les chaussures italiennes

Couverture du livre « Les chaussures italiennes » de Henning Mankell aux éditions Points
  • Date de parution :
  • Editeur : Points
  • EAN : 9782757821626
  • Série : (non disponible)
  • Support : Poche
Résumé:

À soixante-six ans, Fredrik Welin vit reclus avec sa chienne et sa chatte depuis une décennie sur une île balte. Hanté par le souvenir d'une erreur tragique qui brisa sa carrière de chirurgien, il s'inflige chaque matin une immersion au fond d'un trou creusé dans la glace. Mais cette routine est... Voir plus

À soixante-six ans, Fredrik Welin vit reclus avec sa chienne et sa chatte depuis une décennie sur une île balte. Hanté par le souvenir d'une erreur tragique qui brisa sa carrière de chirurgien, il s'inflige chaque matin une immersion au fond d'un trou creusé dans la glace. Mais cette routine est interrompue par l'intrusion d'Harriet, qu'il a aimée et abandonnée trente-sept ans plus tôt. Durant deux hivers et un été, Frederik va renouer avec le monde des émotions humaines.

Donner votre avis

Les derniers avis

  • Perplexe sur le début du récit, que l'ai laissé de côté quelques temps, arrive l'instant ou la construction est plus lumineuse. La suite est plus fluide, légère et des situations qui pourraient être plus mélodramatiques (la fin de vie, la désillusion ..) sont presque fantasques grâce à des...
    Voir plus

    Perplexe sur le début du récit, que l'ai laissé de côté quelques temps, arrive l'instant ou la construction est plus lumineuse. La suite est plus fluide, légère et des situations qui pourraient être plus mélodramatiques (la fin de vie, la désillusion ..) sont presque fantasques grâce à des personnages hauts en couleur. Très apprécié ce roman que je recommande

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Chef d'oeuvre ? Alors je suis passé à côté. Les ficelles sont grosses, les coutures apparentes. C'est comme si l'auteur avait choisi des personnages incohérents et des situations abracadabrantes, qu'il avait bien secoué le tout et qu'il nous l'avait servi sur de la glace - celle de son île, pour...
    Voir plus

    Chef d'oeuvre ? Alors je suis passé à côté. Les ficelles sont grosses, les coutures apparentes. C'est comme si l'auteur avait choisi des personnages incohérents et des situations abracadabrantes, qu'il avait bien secoué le tout et qu'il nous l'avait servi sur de la glace - celle de son île, pour que ce soir plus digeste. Les métaphores et les symboles sont grossiers : il lui coupe son bras, il se coupe du monde... Ile ne trouve pas de vie à sa taille, mais il fait à la fin l'acquisition d'une paire de chaussures sur-mesure... il perd une femme, mais il en trouve d'autres, etc, etc... Pour mesurer l'écart entre ce livre et vrai chef d'oeuvre de littérature audacieuse, baroque, parfois jusqu'à l'absurde, il suffit de relire le 'tambour" de Volker Schlöndorff.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Fredrik vit reclus sur une île de la Baltique jusqu'au jour où Harriet, son amour de jeunesse débarque et c'est déjà là un scénario qui laisse présager des bouleversements dans sa vie. Un livre sur les relations dont est faîte notre vie. Je m'empresse de lire "Les bottes suédoises", un roman du...
    Voir plus

    Fredrik vit reclus sur une île de la Baltique jusqu'au jour où Harriet, son amour de jeunesse débarque et c'est déjà là un scénario qui laisse présager des bouleversements dans sa vie. Un livre sur les relations dont est faîte notre vie. Je m'empresse de lire "Les bottes suédoises", un roman du même auteur.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un univers isolé en pays nordique. La solitude d'un homme meurtri par une tragédie et qui renoue avec son passé par le plus grand des hasard. Un très bon livre dont on ne devine pas le scénario. Des personnages hétéroclites, blessés et que l'on prend plaisir à découvrir.

    Un univers isolé en pays nordique. La solitude d'un homme meurtri par une tragédie et qui renoue avec son passé par le plus grand des hasard. Un très bon livre dont on ne devine pas le scénario. Des personnages hétéroclites, blessés et que l'on prend plaisir à découvrir.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un ermite, son chien, la banquise, son premier amour qui débarque et on se laisse emporter par cette belle histoire! Je viens d'acheter la suite "les bottes suédoises" et j'ai hâte de découvrir ce que l'auteur a pu inventer!

    Un ermite, son chien, la banquise, son premier amour qui débarque et on se laisse emporter par cette belle histoire! Je viens d'acheter la suite "les bottes suédoises" et j'ai hâte de découvrir ce que l'auteur a pu inventer!

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Frederik Welin, 66 ans, vit reclus sur son île de la Baltique depuis 12 ans.
    Fils d’une famille modeste, il est devenu chirurgien orthopédique, mais il a fui à la suite d’une erreur qu’il a commise.
    L’esquive, la fuite sont des réactions qu’il a toujours eues. Sur son île, il tolère pour seule...
    Voir plus

    Frederik Welin, 66 ans, vit reclus sur son île de la Baltique depuis 12 ans.
    Fils d’une famille modeste, il est devenu chirurgien orthopédique, mais il a fui à la suite d’une erreur qu’il a commise.
    L’esquive, la fuite sont des réactions qu’il a toujours eues. Sur son île, il tolère pour seule compagnie, une vieille chatte et une vieille chienne. Seules visites trois fois par semaine, celles du facteur hypocondriaque.
    Son rituel quotidien, pour se sentir vivant quelques minutes, creuser un trou dans la glace et s’y immerger.
    Mais un matin, en sortant de son trou, nu comme un vers, il voit, au loin, plantée dans la neige un déambulateur, qui supporte une vieille femme. Vieille pas tant que cela, c’est Harriet, son amour de jeunesse qu’il a abandonné, trente-sept ans plus tôt.
    Harriet, est en bout de course, rongée par un cancer en phase terminale, mais sa détermination est intacte. Elle est là pour que Frédérik tienne la promesse qu’il lui a faite, au temps de leur bel amour : « - Je ne suis pas venue pour t’accuser, mais pour te demander de tenir ta promesse.
    J’ai tout de suite compris de quoi elle parlait.
    Le lac de la forêt.
    L’endroit où je m’étais baigné, l’été de mes dix ans, quand mon père et moi étions partis pour un voyage vers les régions reculées du Noorland où il était né. Ce lac, je l’avais promis à Harriet. »
    Cet îlot, celui de ses grands-parents, il l’a organisé en forteresse.
    Harriet va-t-elle le condamner ou lui offrir la vie, en venant mourir à ses côtés ?
    Coupable, il l’est. Il va donc réaliser la promesse faite, et tous deux vont partir en pèlerinage vers son lac. Mais Harriet, lui réserve d’autres surprises : « Soudain la porte de la caravane s’est ouverte. Une femme est apparue. Elle portait un peignoir rose et des escarpins à hauts talons. Difficile de dire son âge. A la main elle tenait un jeu de cartes.
    - Je te présente ma fille, a dit Harriet.
    - Je te présente ton père, a dit Harriet à sa fille. »
    Voilà, Frédérik loup solitaire, affublé d’une famille.
    De là, va se faire un chemin à rebours.
    Ce chemin ne sera pas parsemé, seulement de souvenirs, mais aussi de rencontres comme des cailloux d’un Petit Poucet farceur.
    Henning Mankell, avec délicatesse, tourne les pages cruelles d’une vie.
    Frédérik doit faire son bilan : « Mais pourquoi toujours m’en tenir à la seule chose à faire ? »
    Réparer ses erreurs, va-t-il y arriver ? Les autres, vont-ils lui pardonner ses lâchetés ?
    Mais lui, va-t-il ressentir la chaleur de vie que veut lui insuffler une mourante ? Pourra-t-il se pardonner à lui-même ?
    Son année va être riche, peut-être plus riche que ne le furent toutes les années qui ont précédées.
    Pourquoi attend-on d’avoir peu d’années devant soi pour commencer à vivre ? Est-ce cela le mystère de la vie, la brûler jusqu’au mitan de sa vie, et ensuite apprendre à la savourer parce que l’on sait « que malgré tout, la vie est belle ».
    L’auteur nous offre une palette d’émotions, dans un voyage au cœur d’une humanité qui ne devrait jamais nous abandonner.
    ©Chantal Lafon-Litteratum Amor 2 janvier 2018.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un beau livre plein d'humanité que j'ai dévoré emportée par la plume d'Henning Mankell qui excelle dans le roman au moins autant que dans le polar.
    Une écriture pudique, une nature omniprésente, des personnages atypiques et cabossés par la vie, une certaine mélancolie pour bizarrement...
    Voir plus

    Un beau livre plein d'humanité que j'ai dévoré emportée par la plume d'Henning Mankell qui excelle dans le roman au moins autant que dans le polar.
    Une écriture pudique, une nature omniprésente, des personnages atypiques et cabossés par la vie, une certaine mélancolie pour bizarrement transmettre l'espoir. Malgré la solitude, la vieillesse, la douleur, la mort, les petites lâchetés du quotidien, le mensonge, il faut continuer à y croire...jusqu'à la fin.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Fredrik, à la suite d’une erreur de parcours, a décidé de se retiré sur l’île où ses grand parents ont vécu. Il y mène une vie de reclus jusqu’au moment où une femme débarque. Cette femme va l’entraîner dans un périple qui va changer sa vie et le mettre face à lui-même en faisant surgir un grand...
    Voir plus

    Fredrik, à la suite d’une erreur de parcours, a décidé de se retiré sur l’île où ses grand parents ont vécu. Il y mène une vie de reclus jusqu’au moment où une femme débarque. Cette femme va l’entraîner dans un périple qui va changer sa vie et le mettre face à lui-même en faisant surgir un grand nombre d’événements du passé.
    Ce roman traite des relations humaines sous ses différents aspects mais aussi du rapport à l’autre mais aussi du bien-être que la nature peut apporter à tout un chacun. Il évoque aussi notre condition de mortel et notre rapport à la mort.
    Ce livre m’a plu pour son rythme plutôt tranquille ce qui nous permet de nous poser dans la réflexion mais aussi pour son atmosphère car même s’il y fait froid on y trouve une certaine forme de chaleur.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un livre magnifique sur la culpabilité, la solitude et l'amour. J'ai adoré et j'avais même l'impression que ce n'était pas le même auteur que celui des livres policiers. Mon livre préféré d'Henning Mankell, juste, précis, beau!

    Un livre magnifique sur la culpabilité, la solitude et l'amour. J'ai adoré et j'avais même l'impression que ce n'était pas le même auteur que celui des livres policiers. Mon livre préféré d'Henning Mankell, juste, précis, beau!

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Je me suis littéralement laisser prendre par cette histoire qui va de rebondissements en rebondissements sans être lourds. De magnifiques passages, sur la description des payasages ou de la fabrication des chaussures. Un vrai plaisir et une écriture riche et fluide.
    Dans un registre tout...
    Voir plus

    Je me suis littéralement laisser prendre par cette histoire qui va de rebondissements en rebondissements sans être lourds. De magnifiques passages, sur la description des payasages ou de la fabrication des chaussures. Un vrai plaisir et une écriture riche et fluide.
    Dans un registre tout différent de ce qu'il fait habituellement, Henning Mankell nous parle magnifiquement de la vie, de l'amour, de la relation homme/femme, de la solitude ... le bilan que l'on fait de sa vie, de ses actes, le regard de l'on prote sur ses erreurs.
    Comme il est attachant ce Frédrik, comme il nous parle en se racontant.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
Voir tous les avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions

Récemment sur lecteurs.com