Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Les cendres d'Angela

Couverture du livre « Les cendres d'Angela » de Frank McCourt aux éditions Pocket
  • Date de parution :
  • Editeur : Pocket
  • EAN : 9782266205276
  • Série : (-)
  • Support : Poche
Résumé:

Si l'Irlande est l'enfer, Brooklyn est son antichambre. La Grande Dépression, le chômage, la mort d'une fillette ont fait retraverser l'Atlantique aux McCourt. Frank a quatre ans et ne connaît de Limerick que les chants joyeux de sa mère. Il ignore encore la faim, le froid, les puces, le... Voir plus

Si l'Irlande est l'enfer, Brooklyn est son antichambre. La Grande Dépression, le chômage, la mort d'une fillette ont fait retraverser l'Atlantique aux McCourt. Frank a quatre ans et ne connaît de Limerick que les chants joyeux de sa mère. Il ignore encore la faim, le froid, les puces, le chapardage et la mendicité. Et la pluie, partout, toujours, insinuante, comme le poids du péché. Balade au coeur d'une enfance irlandaise, au temps des cendres que viendront bientôt chasser les rayons du soleil.

Donner votre avis

Articles (2)

Avis (5)

  • Comment peut-on tenir un lecteur sur le récit d'un enfance misérable ? je crois que pour cela, il faut s'appeler Franck McCourt. en effet, ce roman est une auto biographie de l'auteur qui a passé ses 20 premières années majoritairement en Irlande. L'Irlande a une histoire lourde et les irlandais...
    Voir plus

    Comment peut-on tenir un lecteur sur le récit d'un enfance misérable ? je crois que pour cela, il faut s'appeler Franck McCourt. en effet, ce roman est une auto biographie de l'auteur qui a passé ses 20 premières années majoritairement en Irlande. L'Irlande a une histoire lourde et les irlandais ont payé un prix fort à cette histoire mouvementée. La misère a touché une grande partie de le population dont la famille de l'auteur.
    L'écriture de ce roman est extraordinaire car le récit qui pourrait être intenable, l'est en réalité, grâce à l'utilisation du "je" de la première personne, et c'est un enfant puis un adolescent qui nous raconte cette vie misérable. Tout y est le père alcoolique, la pression de l'Eglise catholique, les "aides sociales" et leurs humiliations, et bien sur l'humidité omniprésente et tueuse, les puces, une mortalité infantile très élevée.....un enfer.
    Mais quel roman !.....il est de ces romans portés par un écriture superbe, qu'on ne lâche pas .

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Magnifique roman plein de justesse et de sensibilité.
    Très émouvant et belle écriture.

    Magnifique roman plein de justesse et de sensibilité.
    Très émouvant et belle écriture.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Il a suffi d’un tremblé de genoux.
    Ainsi est conçu Frank McCourt lors d’une soirée à Brooklyn en 1930.
    Il devient l’aîné d’une famille misérable avec un père, irlandais du Nord, peu responsable, qui dépense son salaire en alcool et ivre réveille au milieu de la nuit ses fils pour entonner des...
    Voir plus

    Il a suffi d’un tremblé de genoux.
    Ainsi est conçu Frank McCourt lors d’une soirée à Brooklyn en 1930.
    Il devient l’aîné d’une famille misérable avec un père, irlandais du Nord, peu responsable, qui dépense son salaire en alcool et ivre réveille au milieu de la nuit ses fils pour entonner des chants irlandais, et une mère, irlandaise du Sud, courageuse mais qui accepte non sans émotions son sort.
    Le froid et la faim assaillent, et Frank, dès son plus jeune âge doit faire preuve de débrouillardise et d’imagination pour survivre et s’en sortir tout d’abord dans les rues de Brooklyn pendant ses quatre premières années, puis les quinze années suivantes dans les rues de Limerick, en Irlande.

    Avec une plume romanesque, Frank McCourt décrit avec émotion et humour son enfance misérable. Il dresse un récit autobiographique qui sollicite nos cinq sens : On voit ce petit garçon en culotte courte, on a faim, la nausée ou on se délecte avec lui, on a froid, les habits nous grattent, on a envie d’un bon bain, on sent les rues nauséabondes et les odeurs de whisky …
    Une totale immersion dans Brooklyn puis dans une Irlande Catholique des années trente touchée par la ruine et la famine.
    La magie de l’écriture de Frank McCourt opère, on se laisse emporter par son histoire et on s’attache à tous ces personnages qu’il dépeint avec bienveillance, tendresse et générosité. On ressort ému de son enfance captivante.
    Un très beau roman qui semble être aussi un hommage à la mère de Frank McCourt.

    Un grand merci au Club de l’Explorateur d’Orange pour m’avoir donné l’opportunité de lire cette nouvelle édition !
    https://lamadeleinedelivres.blogspot.fr

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • une réussite d'écriture et de traduction: une langue extraordinairement riche et gouailleuse, qui rend cette série de malheurs absolument horribles et affreuses pour tous ces enfants, cette famille,ces quartiers faméliques, plus proche et plus véritable. On ne peut pas y croire, tellement le...
    Voir plus

    une réussite d'écriture et de traduction: une langue extraordinairement riche et gouailleuse, qui rend cette série de malheurs absolument horribles et affreuses pour tous ces enfants, cette famille,ces quartiers faméliques, plus proche et plus véritable. On ne peut pas y croire, tellement le destin y est injuste, et pourtant, à travers les yeux de cet enfant, c'est le fond même des choses et des humains qu'on aborde. J'ai beaucoup beaucoup aimé.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • un très bon souvenir même si j'ai versé pas mal de larmes

    un très bon souvenir même si j'ai versé pas mal de larmes

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.