Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Les cahiers de la NRF ; lettres à Pierre Monnier (1948-1952)

Couverture du livre « Les cahiers de la NRF ; lettres à Pierre Monnier (1948-1952) » de Louis-Ferdinand Celine aux éditions Gallimard
  • Date de parution :
  • Editeur : Gallimard
  • EAN : 9782070149360
  • Série : (-)
  • Support : Papier
Résumé:

Ce volume corrige, complète et approfondit les lettres de Céline à Pierre Monnier publiées dans le Ferdinand Furieux (L'Age d'homme, 1979) de ce dernier. Si le récit de Monnier n'est pas repris, 325 lettres sont ici réunies, contre 313. Cette correspondance retrace la résurrection éditoriale de... Voir plus

Ce volume corrige, complète et approfondit les lettres de Céline à Pierre Monnier publiées dans le Ferdinand Furieux (L'Age d'homme, 1979) de ce dernier. Si le récit de Monnier n'est pas repris, 325 lettres sont ici réunies, contre 313. Cette correspondance retrace la résurrection éditoriale de Céline, de Denoël à Gallimard, grâce au courage et à l'abnégation de Pierre Monnier.
Après 18 mois de prison, Céline, exilé au Danemark, vit dans une chaumière prêtée par son avocat Thorvald Mikkelsen. Menacé d'extradition, en conflit avec Denoël, il n'a rien publié depuis Guignol's band en 1944. Tout en écrivant Féérie pour une autre fois, il cherche désespérément à faire rééditer ses livres. La providence a pour nom le caricaturiste Pierre Monnier, qui a profité de la tournée d'un groupe folklorique en septembre 1948 pour venir le rencontrer. De retour à Paris, Monnier est résolu à mettre fin par tous les moyens à ce scandale éditorial. Via Charles Frémanger, des Éditions Froissart, il réussit à republier Le Voyage sous le manteau en Belgique (1949). Puis il décide de créer sa propre structure d'édition, « Frédéric Chambriand ». Le résultat est concluant, Céline est satisfait, mais Casse-Pipe et Mort à crédit reparaissent dans une certaine indifférence.
Pierre Monnier sert également à Céline de courroie de transmission avec les avocats Naud et Tixier-Vignancour qui tentent d'obtenir son amnistie. En 1950, il prépare l'arrivée de l'écrivain chez Gallimard, obtenant la réimpression de tous ses romans et la publication de sa nouvelle oeuvre, Féérie pour une autre fois. Une fois le non-lieu obtenu, en 1951, l'écrivain rentre en France. La résurrection de Céline peut commencer, même si sa saison au purgatoire (notamment dans la presse) n'est pas encore tout à fait terminée.

Donner votre avis