Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Les armes françaises de la guerre d'Indochine t.2

Couverture du livre « Les armes françaises de la guerre d'Indochine t.2 » de Jean Huon aux éditions Crepin Leblond
Résumé:

En décembre 1950, le général de Lattre de Tassigny est nommé commandant en chef. Il tente de redresser la situation, mais son état de santé ne lui permet pas de mener son projet à bien. Il obtiendra tout de même une augmentation de l'aide américaine 1 et la mobilisation d'une armée vietnamienne.... Voir plus

En décembre 1950, le général de Lattre de Tassigny est nommé commandant en chef. Il tente de redresser la situation, mais son état de santé ne lui permet pas de mener son projet à bien. Il obtiendra tout de même une augmentation de l'aide américaine 1 et la mobilisation d'une armée vietnamienne. Le général Salan, successeur de De Lattre, poursuit une lutte essentiellement défensive. En 1953, le général Giap, qui commande les indépendantistes, entreprend une infiltration sur le Laos, pour parer à cette menace, le général Navarre, sixième commandant en chef, décide d'établir un camp retranché à Diên-Biên-Phu. Sans soutien aérien massif et sans moyens de transport suffisants, l'opération est un échec. La chute de Diên-Biên-Phu le 7 mai 1954 accélère la fin de la présence française en Indochine. A la fin du conflit, le corps expéditionnaire comprend alors 470 000 hommes, dont 225 000 autochnones. Les accords de Genève de juillet 1954 mettent un terme au conflit. Le Laos et le Cambodge voient leur indépendance confirmée. Le Tonkin, l'Annam et la Cochinchine sont séparés en deux États : au nord du 17e parallèle : la République démocratique du Viêt-Nam, au sud, la République du Viêt-Nam.

Donner votre avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.