Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Les âmes silencieuses

Couverture du livre « Les âmes silencieuses » de Melanie Guyard aux éditions Seuil
  • Date de parution :
  • Editeur : Seuil
  • EAN : 9782021419030
  • Série : (-)
  • Support : Papier
Résumé:

1942. Héloïse Portevin a tout juste vingt ans lorsqu'un détachement allemand s'installe dans son village. Avides d'exploits, son frère et ses amis déclenchent un terrible conflit. Pour aider ceux qu'elle aime, Héloïse prend alors une décision aux lourdes conséquences...

2012. Loïc Portevin... Voir plus

1942. Héloïse Portevin a tout juste vingt ans lorsqu'un détachement allemand s'installe dans son village. Avides d'exploits, son frère et ses amis déclenchent un terrible conflit. Pour aider ceux qu'elle aime, Héloïse prend alors une décision aux lourdes conséquences...

2012. Loïc Portevin est envoyé par sa mère au fin fond du Berry pour y vider la maison familiale après le décès de sa grand-mère. Loïc tombe sur une importante correspondance entre cette dernière et un dénommé J. Commence pour lui une minutieuse enquête visant à retrouver l'auteur des lettres.

Entre secrets de famille et non-dits, Loïc et Héloïse font chacun face aux conséquences de leurs décisions, pour le meilleur... et pour le pire.

Donner votre avis

Articles (2)

Avis (16)

  • Héloïse a 21 ans en 1944, son petit-fils Loïc en a 35 en 2012. Dans l'intervalle de temps, un secret de famille bien gardé par Heloïse et que Loïc va tenter de percer. J'ai deviné assez rapidement le secret dont il est question et il ne m'a pas forcément plu. Cependant, ce roman est bien écrit.

    Héloïse a 21 ans en 1944, son petit-fils Loïc en a 35 en 2012. Dans l'intervalle de temps, un secret de famille bien gardé par Heloïse et que Loïc va tenter de percer. J'ai deviné assez rapidement le secret dont il est question et il ne m'a pas forcément plu. Cependant, ce roman est bien écrit.

    comment Commentaire (0)
  • Secret de famille et sacrifice

    Un premier roman très réussi et rythmé pour cette autrice qui a publié par ailleurs de nombreuses bandes dessinées et romans jeunesse.
    Une alternance entre passé et présent, un secret préservé pendant presque 70 ans, des caractères forts, une histoire...
    Voir plus

    Secret de famille et sacrifice

    Un premier roman très réussi et rythmé pour cette autrice qui a publié par ailleurs de nombreuses bandes dessinées et romans jeunesse.
    Une alternance entre passé et présent, un secret préservé pendant presque 70 ans, des caractères forts, une histoire originale, une écriture alerte et moderne pour le présent, plus classique pour le passé, créant ainsi deux atmosphères bien différentes, voilà les ingrédients de ce roman qui démontrent avec brio combien les silences et les non-dits dans une famille peuvent impacter plusieurs générations. Un magnifique personnage féminin avec Héloïse une âme silencieuse si forte, si mûre en dépit de son jeune âge qui ne bougera pas ensuite d'un iota de sa ligne de conduite sa vie durant.

    Loïc Portevin en cours de divorce et pour le moins déboussolé, va vider la maison de sa grand-mère maternelle, qu'il n'a quasiment jamais vue. Lorsqu'il trouve une énorme correspondance signée J. il se met à la lire, imaginant que peut-être derrière cette initiale se trouve son grand-père... En parallèle, on suit la vie de sa grand-mère Héloïse en 1943 alors que les allemands se sont installés au village et qu'avec une détermination sans failles, elle va tout faire pour protéger les siens quitte à déclencher la vindicte des villageois...

    comment Commentaire (0)
  • Je remercie Lecteurs.com et la maison d'éditions Points qui m'ont envoyé gracieusement ce roman qui se passe en partie pendant la Seconde Guerre Mondiale. Je lis beaucoup de livres sur cette période et celui-ci faisait partie des mes pense-bête avant de le recevoir, donc j'étais doublement...
    Voir plus

    Je remercie Lecteurs.com et la maison d'éditions Points qui m'ont envoyé gracieusement ce roman qui se passe en partie pendant la Seconde Guerre Mondiale. Je lis beaucoup de livres sur cette période et celui-ci faisait partie des mes pense-bête avant de le recevoir, donc j'étais doublement ravie.
    J'ai passé un excellent moment avec ce livre que j'ai lu rapidement. Il y a beaucoup de suspense et une fois commencé, on a du mal à le lâcher. J'ai aimé les deux parties chronologiquement très différentes et j'ai trouvé les personnages attachants, notamment la jeune Héloïse qui se sacrifie sans qu'on sache pourquoi pendant une très grande partie du roman. En revanche, Jean, son frère, m'a paru peu courageux, voire même lâche et égoïste et j'ai éprouvé moins de sympathie pour lui.
    Certaines scènes sont marquantes comme l'exécution des villageois choisis au hasard ou la scène de viol qui m'a fait frémir.
    Le thème qui apparaît en filigrane dans ce roman est moderne et étonnant, je ne pensais pas qu'il s'agissait de ça, j'ai été surprise par ce retournement de situation.
    La couverture choisie par les éditions Points est très réussie aussi je trouve, elle attire l'oeil et donne envie de découvrir le roman. On dirait une photo issue d'un film qui d'ailleurs pourrait être une bonne idée.
    Je ne connaissais pas la jeune auteur, connue sous le pseudonyme d'Andoryss, qui a publié des BD jeunesse mais j'ai trouvé qu'elle avait beaucoup de talent et si elle publie d'autres romans pour adultes, je serais curieuse de les découvrir aussi.

    comment Commentaire (0)
  • Merci à Lecteurs.com et la maison d'éditions Points qui m'ont envoyé ce roman.
    Des secrets de famille ou/et des silences sur le passé de membres de la famille. Loïck qui vient de divorcer et retourner vivre chez sa mère, se décide d'aller vider et vendre la maison de sa grand mère. Cela va lui...
    Voir plus

    Merci à Lecteurs.com et la maison d'éditions Points qui m'ont envoyé ce roman.
    Des secrets de famille ou/et des silences sur le passé de membres de la famille. Loïck qui vient de divorcer et retourner vivre chez sa mère, se décide d'aller vider et vendre la maison de sa grand mère. Cela va lui changer les idées et faire le point sur sa propre vie. Il va se retrouver dans la ferme familiale d' un petit village dans le Berry, loin de la vie tumultueuse de Paris mais son premier accueil va le brutaliser car il va être reconnu dans l'épicerie-bar du village comme le petit fils de la tondue. Alors qu'il ne connaît rien du passé de la famille de sa mère. Il va alors essayer de comprendre et faire des découvertes (grâce à une malle dans le grenier !!). L'auteure va alterner les époques de chapitres en chapitres : l'histoire racontée par Héloïse, la grand mère en 1942, quand le village va être occupée par l'armée allemande et les chapitres de la recherche du petit fils. Mélanie Guyard va nous parler de ces âmes silencieuses, elle va narrer l'époque de la fin de l'occupation, de la fin de la guerre et des années qui vont suivre à travers le portrait de cette grand mère, taiseuse, qui a en effet été tondue à la Libération mais n'a jamais quitté sa ferme et élever sa fille seule. Ce livre parle d'un pan de l'histoire française, avec des épisodes glorieux et moins glorieux et des souvenirs qui persistent chez certains. Il a fallu la deuxième génération pour éclaircir ce qui s'est réellement passé. Un texte avec un relatif suspense et des pages terribles, poétiques et le beau portrait touchant, troublant d'une femme de volonté et de sacrifice. Quand les secrets de famille resurgissent, quand l'histoire avec un grand H a bouleversé la vie de gens simples.

    comment Commentaire (0)
  • Quel magnifique roman ! Peut-être pas si romancé que cela... Les événements vécus par Héloïse et sa famille semblent très réalistes et ont pu être vécus pendant la grande Histoire.
    Ce livre nous entraine dans le tourbillon de la vie des membres de la famille Portevin pendant la seconde guerre...
    Voir plus

    Quel magnifique roman ! Peut-être pas si romancé que cela... Les événements vécus par Héloïse et sa famille semblent très réalistes et ont pu être vécus pendant la grande Histoire.
    Ce livre nous entraine dans le tourbillon de la vie des membres de la famille Portevin pendant la seconde guerre mondiale comme en 2012. Il est à déguster, avec ou sans modération, mais il est à déguster !
    Je ne peux que conseiller cet ouvrage, remercier lecteurs.com pour cette très belle découverte estivale et féliciter l'auteure.

    comment Commentaire (0)
  • Un vrai coup de coeur ! Je remercie chaleureusement l'équipe de lecteurs.com de m'avoir envoyé ce roman que j'ai lu d'une traite. Très bien écrit, et ce qu'il faut de descriptions pour nous faire vivre les lieux, à deux époques différentes. Loïc en 2012, part sur les traces de sa "mémé" Héloïse...
    Voir plus

    Un vrai coup de coeur ! Je remercie chaleureusement l'équipe de lecteurs.com de m'avoir envoyé ce roman que j'ai lu d'une traite. Très bien écrit, et ce qu'il faut de descriptions pour nous faire vivre les lieux, à deux époques différentes. Loïc en 2012, part sur les traces de sa "mémé" Héloïse en 1943, et découvre un secret de famille. J'ai pensé à Claude Michelet en lisant ce roman, car l'histoire d'Héloïse m'a fait penser à celle de Mathilde dans la saga "Des grives aux loups" et "Les palombes ne passeront plus". Des femmes fortes, dans cette France rurale, plus rude, à une époque où elles n'avaient guère de choix de vie. J'aime les romans historiques, qui ont ce pouvoir de m'immerger complètement dans l'histoire, la petite, à travers la grande. Ici on est tenus en haleine, et j'avoue que jusqu'au bout pratiquement je n'avais aucune idée du secret dont il était question. L'auteure a su brouiller les pistes, et j'admire l'art avec lequel elle nous entraîne au fur et à mesure vers ce secret, tout en pudeur, ce que j'apprécie particulièrement. Bravo à Mélanie Guyard dont c'est le premier roman en littérature adulte.

    comment Commentaire (0)
  • Loïc arrive dans le petit village dans lequel se trouve la maison familiale qu'il doit vider après le décès de sa grand-mère maternelle mais il a du mal à se retrouver, il y a si longtemps qu'il n'est pas venu.
    Il s'arrête et demande sa route et quand il prononce le nom de " Portevin " il...
    Voir plus

    Loïc arrive dans le petit village dans lequel se trouve la maison familiale qu'il doit vider après le décès de sa grand-mère maternelle mais il a du mal à se retrouver, il y a si longtemps qu'il n'est pas venu.
    Il s'arrête et demande sa route et quand il prononce le nom de " Portevin " il entend " Vous êtes le petit-fils de la tondue , la pute à boches ".
    Jamais sa mère ne lui a raconté l'histoire de cette Grand-mère qu'il connait si mal.
    Il va commencer par vider les armoires du grenier et découvrir dans un carton de la correspondance des années 43 jusqu'à la mort d'Héloïse, des lettres signées " J " -
    Qui est ce " J " ? Ce jeune allemand, amant d'Héloïse, père de sa mère et donc son grand-père .....
    Il va, aidé de Mathilde, une jeune femme gendarme en vacances chez ses parents dans le village se rentre à la mairie afin de consulter les archives.
    Il va apprendre que Jean, le frère de sa grand-mère a été porté disparu durant cette guerre, que son arrière-grand père est mort suite à la disparition de son fils et que ce sont les femmes qui ont continué les travaux de la ferme.
    Un secret de famille bien gardé ....... et qui laisse le lecteur plus que surpris .........

    comment Commentaire (0)
  • Les Âmes silencieuses de Mélanie Guyard
    Participant au concours lecteurs.com je vous adresse cette chronique demandée. Ce livre est arrivé il y a un peu moins de dix jours et malgré une pal conséquente, je me suis plongé dans cette histoire qui évolue chapitre par chapitre entre les années...
    Voir plus

    Les Âmes silencieuses de Mélanie Guyard
    Participant au concours lecteurs.com je vous adresse cette chronique demandée. Ce livre est arrivé il y a un peu moins de dix jours et malgré une pal conséquente, je me suis plongé dans cette histoire qui évolue chapitre par chapitre entre les années 1942 et 2012. Dès le prologue Mélanie Guyard fait état qu'Héloïse Portevin est offerte par son père " à une dizaine de personnes aux regards hostiles, de tous âges et de tous les sexes" qui en ce mois d'août 1944 vont la tondre . Mais avant cette tragédie annoncée, revenons un peu en arrière. Plus précisément en juin 1943 date à laquelle, dans ce village si paisible du Berry, «   Ils sont arrivés, sans se faire annoncer, par surprise dans la chaleur d'une matinée de mois de juin. » Ils ? Ce sont des Allemands, un détachement de plusieurs dizaine de soldats. «Peut-être ne resteront-ils pas »  ? Ils restent et s'installent dans la grande ferme derrière le bois communal, La Meunière. Cette cohabitation forcée tourne au drame, lorsque le frère d'Héloïse Portevin, Jean, en compagnie d'amis du village mettent le feu à La Meunière. Bien que l'on ne compte pas de victimes parmi les troupes Allemandes, partis immédiatement en chasse derrière les auteurs des faits avec des chiens . La répression condamne à mort dix otages qui seront tirés au sort par l'officier commandant le détachement . Otages, qui seront immédiatement abattus méthodiquement contre le mur du cimetière de l'église, devant la population du village rassemblée . Alors que chacune des familles pleurent ses morts, Héloïse va prendre une décision courageuse , très lourdes de conséquences pour elle . Elle l'assumera jusqu'au bout de sa vie.
    La qualité d'écriture de ce roman, de Mélanie Guyard, nous fait passer du rire aux larmes alternant les mois de guerre et ceux de 2012. En 2012, nous nous retrouvons avec Loïc Portevin, petit-fils d'Héloïse en plein divorce et suivi par un psychiatre, envoyé par sa mère , vider la maison familiale de sa grand-mère au fin fond d'un petit village du Berry. Lui le parisien qui ne connaît que la campagne qu'en passant le périphérique arrive au fond d'un chemin à la maison de sa grand-mère ; Il est accueilli par un chien errant. Souhaitant acheter quelques provisions pour lui et son nouveau compagnon, il se rend au village ou selon son appréciation «  l'on est en plein décor pour tourner un Maigret. » Trois petits vieux attablés au seul commerce ouvert faisant bar-tabac-PMU-épicerie-dépôt de pain du coin, l'accueillent : «  C'est le petit fils de la tondue, pas vrai, le fils de la bâtarde ! »
    Sans vouloir dans un premier temps trop approfondir le passé de sa grand-mère, il est là que pour déménager la maison en vue de la vendre, Loïc découvre toute une correspondance entre sa grand-mère et un mystérieux correspondant signant son courrier d'une seule initiale J. Aidé dans sa quête par Mathilde Bourmont travaillant dans un commissariat de police venue se mettre au vert après une enquête particulièrement difficile. Nous remontons aux fils des chapitres l'histoire d'Héloïse et là, les apparences esquissées par ses promenades avec un officier Allemand prennent une toute autre tournure. Les non dit, les comportements des uns et des autres sont minutieusement analysés. L'on va de surprise en surprise. Ce roman Les âmes silencieuses porte bien son nom. L'on suit avec un intérêt croissant le parcours de Loïc pour retrouver ce fameux correspondant. Puis l'histoire individuelle de chaque personnage s'éclaircit mettant en lumière des faits, des actions de cette période . Peu à peu avec précaution, l'autrice nous amène à jeter un autre regard au fur et à mesure des éléments retrouvés par Loïc et Mathilde. Tout n'est pas aussi simple et les situations au prime abord complexes ou figées s'éclaircissent d'un jour nouveau. Les surprises ne manquent pas ! Je ne vous dévoilerai pas la fin de ce roman qui tout en remettant les choses à leur place, laisse le goût amer du comportement de nos semblables, qui sans connaître tous les tenants et aboutissants de l'histoire de ces femmes qui s'étaient compromises avec les soldats Allemands ou non ont été victimes des formes les plus barbares de l'épuration en étant violentées et tondues. Ce livre rend en cette circonstance à toute celles courageuses et outragées un bel hommage silencieux . Je vous conseille de lire les âmes silencieuses de Mélanie Guyard ne serait que pour vous approprier cette page crédible de l' histoire d'Héloïse Portevin, une belle âme silencieuse jusqu'au bout de sa vie.

    comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.